RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le gouvernement bolivien dénonce la tentative d’assassinat du Président Evo Morales.

Samedi 21 juin 2008.


Les éléments rassemblés suite à la détention de deux membres de l’organisation d’extrême droite, l’Union de la Jeunesse de Santa Cruz, ce jeudi à l’aéroport El Trompillo, à Santa Cruz, en possession d’une arme à feu, permettent de conclure qu’ils avaient pour objectif d’assassiner le président Evo Morales.

Le vice-ministre de Coordination Gouvernementale avec les mouvements sociaux de Bolivie, Sacha Llorenti, a expliqué que les détenus étaient en possession d’un fusil à lunette télescopique et trois cents cartouches, à l’endroit même où le Président bolivien allait passer quelques minutes plus tard en provenance d’une réunion dans la ville de Bicito.

Llorenti a expliqué qu’ ’apparemment ces personnes devaient rejoindre le bâtiment du ciné Center, le plus haut du quartier, dont le toit offre une vue panoramique sur l’aéroport El Trompillo.’

’Nous sommes en train de parler d’une situation de très grand danger pour le Président de la République. Tout porte à croire qu’il s’agit d’une tentative d’assassinat’.

Le vice-ministre a précisé que l’un des détenus s’appelle Junior Vaca. Lui et son acolyte ont été remis en liberté par le parquet de Santa Cruz.

’Le plus dramatique, et ce à quoi nous n’avons pas encore de réponse, c’est qu’ils ont été transférés au Parquet de Santa Cruz qui les a remis en liberté immédiatement.’


Situation de violence

La déléguée présidentielle dans le département de Santa Cruz, Gabriela Montaño, a signalé qu’un petit groupe des brigades de choc de l’opposition manifestait avant la détention des snipers contre l’arrivée du Président Morales à El Trompillo.

Selon l’Agence Bolivienne d’Information, des images montrent des membres de ces groupes de choc portant des armes à feu.


Plan de Déstabilisation

Jeudi dernier, le ministre Alfredo Rada, a dénoncé l’existence d’un plan de déstabilisation organisé par les autorités départementales de la ’media luna’, qui ont ces derniers mois organisé des consultations illégales sur les statuts d’autonomie du département.

Rada a affirmé que l’opposition cherche à provoquer des conflits sociaux et provoquer des foyers de violence dans le pays au travers de lock-out et de manifestations.

Il souligne que certains groupes tentent d’empêcher les déplacements du Président Evo Morales dans certaines parties du pays. Il a cité comme exemple ce qui s’est passé en mai lorsque des groupes d’extrême droite ont agressés des paysans à Sucre, en leur quittant leurs vêtements, en les agenouillant et en les obligeant à crier des consignes contre le Président Morales. (…) (1)


TeleSUR - Abi / ms - AV

Traduction : Romain Migus

(1) Voir la video de ce lynchage organisé par les brigades fachistes, par le recteur de l’Université de Sucre, et par des employés de la mairie de cette ville : http://fr.youtube.com/watch?v=5RXUkPrYHcE

URL de cet article 6827
  

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce n’est pas nous qui aidons Cuba mais Cuba qui nous aide. A comprendre, à rêver, à espérer, à tout ce que vous voulez. Nous, nous ne sommes que solidaires.

Viktor Dedaj

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.