RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
15 

Le MAK, Mehenni et Mnebhi ; le traitre algérien et le "˜Kaouad’* marocain d’Israël

Le MAK, Mehenni et Mnebhi ; le traitre algérien et le "Kaouad’* marocain d’Israël


Selon le communiqué de Makhlouf Idri, Porte-parole de l’Anavad du mardi 22 mai 2012 :
http://www.guysen.com/article_Mehenni-Ferhat-le-president-du-Gouvernem...

« Le président du "Gouvernement Provisoire Kabyle’, Mehenni Ferhat, accompagné du Ministre des Relations Internationales, M. Lyazid ABID effectuent depuis dimanche 20/05/2012 une visite officielle en Israël…Dès son arrivée à Jérusalem le marathon de la délégation kabyle a commencé en cette fête de la ville sainte avec son accueil par l’ex ambassadeur d’Israël en Mauritanie, M. Yigal Carmon, au siège de MEMRI (Middle East Media Research Institute). »

Qui est ce MAK (mouvement d’autonomie de la Kabylie), Qui est ce Ferhat Mehenni ?

Notre commentaire :

Le MAK n’est qu’un autre instrument de propagande de l’Empire - franco-sioniste, de déstabilisation et de réserve.- visant à tromper, par les siens, les peuples retenus dans la stratégie hégémonique. Il n’est donc pas surprenant de voir ce mouvement reprendre les mêmes thèmes subversifs et divisionnistes, qui ont échoué, du colonialisme Français en Algérie tel « Le MAK dénonce le négationnisme subit par les peuples amazighs de l’Afrique du nord » estimant que « En Algérie, en Libye, au Maroc, au Mali, de même qu’aux Iles Canaries, ils sont spoliés de leurs droits élémentaires et sont soumis à des politiques très actives de dépersonnalisation avec des crises de folies meurtrières ». Ce MAK affirme que l’Algérie pratique une « politique d’impérialisme » - à l’égard des Kabyles, des Mozabites et des Touaregs - car en optant pour la « reconnaissance fictive de Tamazight » elle espère « tromper l’opinion nord-africaine et internationale tout en confisquant par la "nationalisation ", l’identité et la langue amazighe ».

Le "Makistes’, après avoir soutenu l’agression américano-arabo-sioniste de la Libye aidés par un « CNT » composés de renégats dont la plupart ont émargé à la NED/CIA - et maintenant le même complot contre la Syrie - les voilà nos apprentis traitres, futures CNA , adopter la même démarche et tactique en usant par tromperie du faux alibi « identitaire » comme moyen de subversion , en exécution des directives de leurs maitres, pour semer le chaos et la division, pousser au soulèvement et au désordre la catégorie la plus patriote de la population. Ce qu’un pays puissant membre de l’Otan, aidé par des dizaines de milliers de supplétifs / harki, n’a pas réussi en 132 ans, cette poignée de félons, de frustrés, de ratés et de paresseux et de corrompus, prennent le relai pour continuer l’oeuvre de leur ex maitre et de leurs ascendants.

Pour le cas de la Libye, le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, a dénoncé l’ostracisme dont seraient victimes les Amazighs de Libye qui auraient contribué « à soustraire leurs pays à la dictature de "l’infâme Kadhafi" ». « La langue et l’identité amazighes ne sont pas reconnus et une fois la guerre finie, ils ont été sans complexe aucun, complètement "écartés’ du CNT présidé par l’islamo-baathiste Abdeljalil, ancien ministre de la justice du criminel Kadhafi », est-il écrit dans le communiqué. Le Mak a appelé le peuple Amazigh de Libye à « ne pas céder d’un iota sur leur droits légitimes en tant que peuple premier et légitime de Libye. » Plus hypocrite et opportuniste que cela tu meurs !

Les Kabyles de services à qui la presse sioniste ou pro sioniste tend la main nous les connaissons ; même très bien ! Ils sont membres du MAK. Quand vous les contredisez dans leurs sites ils vous taxent immédiatement, en se relayant, de membre de la DRS, ou dépêché par la SM, de vendu, du système, les formules habituelles. La plupart de leurs membres sont des ignares ou des paumés. Ils singent les comportements des Européens dans les choses sales pour faire croire qu’ils sont « démocrates » « intelligents » et « intégrables » alors qu’ils sont de vulgaires arrivistes sans foi ni principes. Nous avons vu des réactions plutôt de mépris à leur endroit en Europe pour leurs singeries. Ils prônent le séparatisme par mission, ils sont racistes par complexe d’infériorité et faussement arrogant par faiblesse d’esprit. Leur langage est bien particulier et étrange. Ils disent par exemple « la Kabylie est le reste du monde arabe » pour désigner le reste de l’Algérie. Ils ne se déclarent ni musulman ni non musulman. Leur chef, Mehenni, qui crèche en France et/ou à Montréal, soutenu par des lobbies sionistes, nous avons lu ses interviews et surtout ses inepties dans la presse sionistes qui lui ouvre ses colonnes. Le MAK fait croire qu’il est implanté dans toute la Kabylie. Rien n’est vrai. Nous connaissons des régions entières qui ne connaissent même pas ces initiales. Et la majorité de ceux qui les connaissent est foncièrement contre ce mouvement pro français par allégeance et pro sioniste par intérêts. La dignité kabyle a été salie par ces énergumènes opportunistes et perfides. Un défi ! Que ce mouvement condamne solennellement et clairement le sionisme et Israël. Ou moins que cela ; soutienne les palestiniens dans leur lutte. Chiche ! Il ne le fera jamais, car il se retrouvera nu et le c… en l’air ! Le Mak vit au dépend du sionisme. Les Makistes soutiennent les traitres du CNT libyen car ils leurs ressemblent. Le MAK est pro sioniste par intérêt mais aussi par conviction pour certains dirigeants et par ignorance pour les suivistes.

Comme les sionistes qui se disent juifs et parlent au nom des juifs, nos Makistes se disent Kabyles et parlent au nom des Kabyles. La différence entre ces deux entités est que les 1er ont une idéologie claire et des objectifs déclarés alors que les second n’ont rien que du bavardage et la soumission à leur maitre français de préférence juif/sioniste. Un comportement lâche, sans repères ni racines, souvent soulard et surtout exécutant, en abrutis, la stratégie de leurs maitres. Beaucoup des membres de ce mouvement ne savent pas pour qui ils roulent ou ne sont pas assez perspicaces ou éveillés pour comprendre l’endoctrinement et la manipulation.
Les Kabyles, les authentiques, déplorent que ce mouvement parle en leur nom et place. Le chef Ferhat Mehenni est bien un maillon anti arabe de la stratégie sioniste qui consiste à diviser les États, à susciter les rebellions. Le MAK est bien un instrument franco-sioniste, de déstabilisation, réservé le moment venu...en tant que futurs harkis.

Ce Ferhat Mehenni , ex chanteur ,est aidé de façon active par un autre félon marocain nommé Farid Mnebhi. Kabylie.net, le site du MAK, lui a réservé une tribune dans laquelle il déverse son fiel, ses mensonges et contre-vérités sur l’Algérie comme le fait le site sioniste « Israël-flash » qui lui a consacré aussi une tribune pour publier les mêmes articles sur l’Algérie. Donc deux sites - relais. Ce site israélien publie ses articles « sur sa demande » puisqu’il signe « Farid Mnebhi pour Israël-flash ». Oui un vrai « kaouad » qui fait le mouchard pour le compte d’Israël contre son voisin au profit de l’ennemi No 1 des arabes et des musulmans (aussi de son pays) ! D’ailleurs un article lui ai consacré et intitulé « Farid Mnebhi pour Israël-flash » : de Farid le marocain à Moshé l’israélien ? » le met à nu de façon cinglante. Mehenni le harki algérien et Mnebhi le Kaouad marocain sont tous deux de vulgaires traitres qui ne cessent de proposer leurs capacités et leur disposition à servir bassement le sionisme international.

Au sujet de notre raté converti en catastrophe en politicien de contrebande, un type qui exploite la mort de son propre fils pour faire du mal à son pays, qui s’assoie avec le diable, qui fréquente les nostalgiques de « l’Algérie française » et les milieux sionistes, qui n’a aucun ancrage ni aura en Kabylie a dû - par cet « extrémisme » stupide, absurde, désespéré et son ambition aveugle d’être « Président de Kabylie » - estimer frapper "juste là où il faut’ en s’accoquinant avec ces sociétés funestes. Il a en effet "frapper juste là où il faut’ pour se désintégrer plus vite lui et son association de malfaiteurs. Il faut les voir, surtout en France, comment ils expliquent qu’ils sont "’kabyles’’ et non "’arabes’’, se présentant ni musulmans ni non musulmans, singer le comportement des européens à des vis-à -vis qui font air de voir la différence ! En fait c’est pour les pousser à entretenir la haine de leurs frères. Pour ces milieux là un "bougnoule’ est un "bougnoule’ qu’il soit kabyle, chaoui, mozabite, arabe ou targui. Pour eux c’est le même peuple qui les a chassé d’une terre, d’un paradis au moyen d’une guerre d’indépendance farouche. Mehenni et son clan viennent aujourd’hui pour la morceler ?

Pour eux, Mohamed, mhend, mohend, bouhou, hamou, moh, hmed ou hmida même souche !

Ce "plouc’, avec ses tarés, de "fafa’ qui avait été reçu à l’ambassade de l’entité sioniste à Paris en 2009, pour être "formaté’, aura sans aucun doute la réponse appropriée de ces fiers kabyles, nationaliste enragés, jamais traitres. Bien-sûr que Mehenni n’en a cure car il veut son « royaume » comme Ubu, mais il payera tôt ou tard lui et ses galopins leur félonie.

* En algérien, le mouchard le plus vil

** Appellation ironique de la France coloniale

URL de cet article 16789
  

Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La visibilité d’un conflit est inversement proportionnelle à notre propre engagement dans celui-ci." John McEvoy

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.