RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le soldat Bradley Manning est candidat au Nobel de la Paix

27 Février 2012 - L’auteur présumé des fuites qui ont donné lieu aux câbles de Wikileaks, Bradley Manning, figure parmi les 231 candidats au Premier Prix Nobel de la Paix pour 2012, une récompense qui, selon beaucoup, a perdu ses critères avec le temps.

La liste des nominés, qui est officiellement close pour cette année, est secrète et les membres du Comité Nobel n’ont pas fait de commentaires à propos de son contenu. Mais plusieurs experts ont commencé à spéculer sur ceux qui sont sur la liste, et des personnes qui ont le droit de nominer les candidats ont rendues publiques leurs suggestions.

Le Comité a ajouté vendredi les derniers noms.

Avec 188 personnes et 43 organisations, la liste des candidatures approche le record de participation de l’an dernier, quand, sur les 241 candidatures présentées, le prix a finalement été décerné au trio féminin composé des Libériennes Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee et de la Yéménite Tawakkol Karman.

La récompense a été décernée aux trois femmes pour « leur lutte non-violente pour la sécurité de la femme et pour son droit à une entière participation au travail de construction de la paix », selon le jugement du Comité.

Parmi ceux qui sont connus pour cette année figure l’ex-pésident des Etats-Unis Bill Clinton, qui a mené la guerre contre la Yougoslavie. On y trouve aussi l’Union Européenne, malgré la crise qu’elle traverse et les troubles intérieurs que celle-ci provoque.

D’autres candidats connus sont le politologue Américain Gene Sharp, théoricien de la lutte non-violente qui a inspiré quelques unes des figures du "Printemps Arabe’, le président de Tunisie Moncef Marzouki, arrivé au pouvoir porté par les révoltes populaires commencées dans son pays fin 2010, et le chaîne d’information Al Jazeera, célèbre pour sa partialité lors de l’invasion de la Libye par l’OTAN.

Le Nobel, qui a une grande répercussion internationale, n’est pas exempt de polémiques, comme en 2009, après l’attribution de la récompense à Barack Obama, à peine quelques mois après sa prise de pouvoir.

Les autorités suédoises chargées de s’assurer de la conformité des bases avec le testament qui a amené à la création des prix Nobel, mènent actuellement une enquête pour déterminer si le comité Norvégien accomplit de manière satisfaisante la tâche que lui a confiée il y a plus d’un siècle le Suédois Alfred Nobel.

Cette décision intervient après les critiques répétées du juriste Norvégien Fredrik Heffermehl, auteur du livre "La voluntad del Nobel" *. Pour lui, le Nobel a perdu de vue son objectif premier. Dans son testament rédigé en 1895 Alfred Nobel voulait que le prix Nobel récompense « la personnalité qui a contribué le plus, ou le mieux, au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la tenue ou à notoriété de rassemblements pacifiques ».

Le nom du lauréat sera annoncé en octobre et le Nobel remis le 10 décembre, jour anniversaire de la mort d’Alfred Nobel, inventeur de la dynamite.

* Ce qui est réellement attendu des Nobels’ - livre disponible en anglais et en espagnol mais pas en français.

Un des commmentaires sur le site :

CETTE QUINCAILLERIE N’EST PAS SERIEUSE DEPUIS QU’ELLE A ETE ATTRIBUEE A KISSINGER ET OBAMA

Je sais bien qu’il y a des gens comme Perez Esquivel - un compatriote - qui montrent qu’elle est bien méritée ; mais il reste évident qu’il y a une certaine schizophrénie dans la zigzagante nomination des lauréats qui démontre un déséquilibre absolu de la part des membres du célèbre « Comité ».

Risquons nous à quelques possibilités, spécialement depuis qu’ils l’ont décernée à Obama :

- Condolezza Rice
- Hillary Clinton
- Benjamà­n Netanyahu
- Avigdor Lieberman
- Nicolás Sarkozy
- Silvio Berlusconi
- David William Donald Cameron
- Dominique Strauss-Kahn
- Christine Madeleine Odette Lagarde
- Sebastián Piñera (Celui-ci est d’Amérique du Sud, mais comme bon fasciste, il a des possibilités…)

Autres « joyaux » d’ Amérique du Sud que l’Académie peut avoir à l’esprit :

- Jean-Claude Duvalier (Junior)
- à lvaro Uribe
- Carlos Menem
N’oublions pas Videla… même si, malheureusement, il est toujours vivant. Pour cela « l’ Académie » sera d’accord avec lui. (…)

Bien que cette nomination paraisse absurde, depuis Obama, on peut en attendre quelques possibilités.

Toutes, sauf celle de l’attribuer à Fidel, qui la mérite amplement.

Source : http://www.cubadebate.cu/noticias/2012/02/27/el-soldado-bradley-mannin...

URL de cet article 15993
  

Même Thème
La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Analyser la réussite ou l’échec du modèle économique cubain en faisant abstraction d’un blocus criminel de plus de 50 ans, est une pure hypocrisie. N’importe quel pays capitaliste d’Amérique Latine, soumis à un blocus similaire, s’effondrerait en quelques mois.

Rafael Correa
ancien président de l’Equateur

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.