Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

17 

« Marine Le Pen amène le pire » (*)

(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet.

Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui.

Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs.

Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a gérées naguère et les nombreuses condamnations par la Justice de dirigeants et d’élus du parti « Tête haute et mains propres ».

Au début de l’année en faisant un appel à votre générosité, nous vous annoncions deux projets. Le premier était celui du soutien du Grand Soir à une publication utile en cette année d’élections (et après aussi). Ce projet s’est concrétisé et, dans quelques jours, on trouvera en librairie un livre où sera mentionnée notre participation à ce premier tirage. Ainsi, LGS élargit le champ dans lequel il « donne à lire ». Nous reviendrons ici même sur le second projet dès qu’il nous sera possible de le pousser plus avant avec vous. - Le Grand Soir Ajout du 14/03/2014 : Vidéo de la manif d’extrême droite à Lille avec Serge Ayoub. http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/le-8-octobre-2011-des-...

Extrait de la préface de Paul Ariés :

..Je suis convaincu que nous devons continuer à penser donc à parler et à écrire contre le Front national pour comprendre les raisons de son succès et être à même de le contrer efficacement. J’aime que cet ouvrage soit écrit par un père et un fils car j’ai envie d’y voir le symbole du caractère intergénérationnel de ce combat contre les extrêmes-droites. Au moment où tant des gros mots qui servaient à penser l’émancipation sont en berne, salis par les tragédies du XXe siècle, il est important de constater que l’antiracisme et l’antifascisme demeurent des valeurs fortes par delà les années. Ce livre est écrit comme devrait l’être tous ceux consacrés à l’extrême droite, c’est-à-dire sans céder en rien ni à ses thèses bien sûr, ni même et c’est plus rare à son style. Il n’y a en effet que deux façons de faire de la politique, et écrire contre le Front National est un acte politique fort : soit en jouant sur la haine et la peur de l’autre soit en misant sur l’intelligence collective, intelligence de la raison et du sentiment.

Le combat contre l’extrême-droite est perdu d’avance si nous utilisions contre elle les procédés qui sont les siens : les mensonges, la malhonnêteté, les insultes, les invectives, les approximations, etc. Nous ne gagnerons jamais contre le Front national, contre les Identitaires, contre Soral en utilisant leurs propres méthodes. Nous n’avons pas besoin non plus de « gros bras », d’entrainement paramilitaire, de milices populaires, ce terrain est le leur et nous perdrons toujours en utilisant leur répertoire d’action. Nous préférons, nous, de très loin les passions joyeuses aux passions tristes. Nous faisons de la politique à la manière des milieux populaires et non pas à la façon des élites ou des néo-fascistes. Nous combattrons d’autant plus efficacement le FN que nous ne nous contenterons pas de stigmatiser le mal, que nous ne nous porterons pas seulement contre lui, mais que nous lui opposerons d’autres façons de voir, de sentir, d’autres manières d’agir, d’autres alternatives, un autre agenda, etc. A être seulement « contre » le FN nous finirions autrement par être « tout contre », c’est-à-dire par le porter sur notre dos, jusqu’à ce qu’il nous poignarde.

Premières pages du livre :

Tel père, telle fille

Face au FN, nous sommes confrontés à une difficulté : ne rien dire, c’est laisser le champ libre au pire. Trop en dire c’est lui donner de l’importance. Que faire avec les idées faussement sociales du FN ? De quoi est-il le symptôme ? Comment comprendre des membres de son bureau politique quand ils se réclament d’un modèle « social et national » ? Cet ouvrage aborde en creux les questions des Droits de l’Homme, de la laïcité, du droit d’asile, de la probité des élus, de la gestion démocratique des villes, de la République contre le clan…

Pour écrire ce livre qui met en tension la vraie nature et le programme du FN, nous nous sommes appuyés sur des observations de terrain, des recherches, des enquêtes, des articles, des interviews, des allocutions télévisées ainsi que sur des communiqués du parti des Le Pen...

Il apparait que le FN d’aujourd’hui, malgré un vernis nouveau, ne diffère guère du FN de toujours. Le 16 janvier 2011, Invité du Dimanche « d’Aujourd’hui en France/Le Parisien, Jean-Marie Le Pen (1) éclairait les naïfs en parlant de sa fille : « Politiquement, à quelques nuances près, elle a les mêmes opinions que moi ».

En mai 2013, lorsque Marine Le Pen se fracture le sacrum en tombant dans sa piscine vide, c’est Jean-Marie Le Pen, et non un des vice-présidents du FN, qui la remplace au meeting de Limoges.
Interchangeables ?

En mai 2002, Marine Le Pen affirme : « Nous sommes tous les héritiers politiques de Jean-Marie Le Pen. (…). Il est là, on y tient. C’est notre colonne vertébrale. Et par conséquent, on en profite ».

Le 3 octobre 2010, sur France 2, Marine Le Pen réitère son attachement « au capital » idéologique des Le Pen.

« J’essaie d’y apporter un petit plus. Disons, l’association de Marine et de Le Pen (…). Une petite musique un peu différente ».

Le 18 juin 2012, Marion Maréchal-Le Pen confirme qu’entre hier et aujourd’hui, rien n’a changé : « Les idées sont les mêmes ».

En 2012, Julien Louis Rochedy, directeur national du Front National Jeunesse (FNJ), soutient : « Il n’y a pas de vieux Front National et de nouveau Front National. Ça c’est un truc de journalistes ».

En résumé : « De tels bois, telle écharde » et « La pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre ».

Au FN, personne n’est dupe. Si les formules sont plus policées, le fond, c’est-à-dire l’appareillage idéologique, se perpétue.


(1) Président d’Honneur du FN depuis 2011. « Après des études de droit durant lesquelles il montre une nette inclination pour les thèses nationalistes et conservatrices (il vend notamment l’Action française, journal des maurrassiens), il se présente comme ayant participé à la Guerre d’Indochine (il y arrive en fait en 1954 alors que les combats ont déjà pris fin). Il est élu député en 1956 sur les listes de Pierre Poujade (Poujade se distingue par son antiparlementarisme, sa défense des « petits » contre les « gros » à une époque où les petits commerçants disparaissent au profit de la grande distribution. Le tout est mâtiné d’antisémitisme, notamment à l’encontre de Pierre Mendès-France). Il s’engage ensuite dans l’armée et sert en Algérie où il a été régulièrement soupçonné d’avoir pratiqué la torture, suite à ses propres fanfaronnades et à des témoignages à son encontre. A nouveau député jusqu’en 1962, il est par la suite directeur de campagne de Jean-Louis Tixier-Vignancour, candidat d’extrême-droite à l’élection présidentielle française de 1965 (N.B : Tixier-Vignancour est député PPF de 1936 à 1940 puis secrétaire général adjoint à l’information du Gouvernement de Vichy de 1940 à 1941. Après guerre, il s’illustre en tant qu’avocat en défendant notamment l’écrivain antisémite Céline ainsi que plusieurs militants et responsables de l’OAS). Retiré de la vie politique à partir de 1966, Jean-Marie Le Pen se consacre à la société qu’il a fondée en 1963, la SERP qui édite notamment des chants militaires, dont des chants de l’armée nazie. En 1972, François Brigneau et Alain Robert le sollicitent pour prendre la présidence d’un nouveau parti : le Front national » (SOS Racisme, Le Front national, un danger pour la démocratie, élection présidentielle et législative de 2012).

Table des matières complète

Tel père, telle fille
Le FN et la désastreuse gestion des municipalités
A Vitrolles, Marignane, Toulon, Orange. Marine Le Pen tente de se dédouaner

Le FN et le respect des électeurs
La démagogie comme technique de formation des élus. L’enrôlement comme technique de recrutement. L’incompétence comme critère d’embauche. L’embrouille comme mode de gouvernance. Le culte du chef comme moteur de l’action. La stratégie de candidats mystères.

Le FN contre les travailleurs et leurs organisations.
Le FN contre la réduction du temps de travail. Le FN pour la réduction des cotisations sociales . Le FN veut mieux contrôler les chômeurs. Le FN contre la retraite à 60 ans. Le FN ou l’impossibilité de retraite à taux plein. Le FN contre les travailleurs qui défendent leur retraite. Le FN contre l’amnistie des syndicalistes. Les tentatives du FN pour créer des syndicats-FN. Syndicat des transports urbains, syndicat FN de la police. L’entrisme et la dissimulation. Le FN rêve d’une loi pour « réformer » les syndicats à son avantage. Création d’une structure FN antisyndicale. Création d’un syndicat patronal FN.

Le FN et sa structure clanique
Le clan FN contre le FN.

Le FN et les royalistes
Le bal de Madame de Montretout. Des royalistes soutiennent le FN. Quand les idées du FN et des royalistes convergent.

Le FN et les femmes
Le FN : autoritariste et paternaliste. Le FN contre l’IVG. Le FN veut des femmes aux foyers.

Le FN et ses jeunes
La formation de la nouvelle génération. La jeune troupe et ses combats. Comme deux gouttes d’eau.

Le FN et le vivre ensemble
Marine fantasme la disparition de la France. Marine Le Pen observe la distribution en masse des cartes d’identité. Le coût de l’immigration. Le Pen et l’odeur de l’autre. L’embauche des immigrés. La France sans l’immigration. Personnalités célèbres ayant des origines étrangères. Vous avez dit immigrés ? Mais lesquels ?

Le FN et les Droits de l’Homme
Jean-Marie Le Pen et l’apartheid..

Le FN et la laïcité
La France, fille aînée de l’Église d’hier et d’avant-hier ?
Les traditionnalistes en veulent plus.

Le FN et les nazis
Racisme ? Révisionnisme ? Négationnisme ? Ségrégationniste ? Le FN, un parti National-Social ? Le FN, un parti d’extrême droite ?

Le FN et les autres mouvements d’extrême-droite
Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR de Serge Ayoub. Voir vidéo plus haut), Jeunesses nationalistes (JN), L’Œuvre Française, GUD (Groupe Union Défense), Skinheads, La Ligue du Sud. Attirances pour les fascistes d’hier

La faschopshère et ses trolls.
Liste des organisations.

Le FN et la justice
Chronologie des condamnations. Condamnation des élus FN. Condamnations de Jean-Marie Le Pen, président d’Honneur du FN.

Le FN et la fortune des Le Pen
Premier épisode : le discours sur la justice fiscale. Deuxième épisode : l’exil fiscal. La fortune des Le Pen. La fortune du FN. Marine de Chez Dior. Les principes de Marine. Le salaire de Marine Le Pen. Le patrimoine de Marine Le Pen.

Le FN contre le peuple
Un bilan désastreux. Les acquis sociaux obtenus sans ou contre le FN et les siens. Quelle est l’utilité politique du FN ?

Documents complémentaires

Abécédaire
Antisyndical. Branches professionnelles. Chef. Contre les petits. Dédiabolisation. Démocratie. Détournement. Discours. Ennemi. Haine. Libéralisme. Manipulation. Marine et Jean-Marie Le Pen. Matrice. Mensonge. Non-Réponses. Nouveau FN. Patrons . Principes républicains. Problèmes sociaux. Régression sociale. Sécurité sociale. Stigmatisation. Stratégie. Vocabulaire. Xénophobie.

Bibliographie.


« Marine Le Pen amène le pire » (260 p. 12 euros, Editions Golias, à paraître, février 2014).

Maxime et Frédéric Vivas. Préface de Paul Ariès.

Maxime Vivas, romancier, essayiste, animateur radio, ex-référent littéraire d’Attac, administrateur du site Le grand Soir...

Frédéric Vivas, essayiste, ethnologue, enseigne les sciences sociales aux travailleurs sociaux et est responsable de la revue Artefacte (artefacte-asso.com).

Paul Ariès, politologue, rédacteur en chef du mensuel « Les Z’indigné(s) » essayiste, est l’un des intellectuels de référence du courant de la décroissance et de l’écologie politique.

Pour commander dès à présent le livre :

1- Chez votre libraire.

2- S’il ne l’a pas : demandez-lui de le commander ou commandez par Internet à la librairie (amie et indépendante) de la Renaissance qui vous l’enverra sous 48 H :
http://www.librairie-renaissance.fr/

Editeur Golias Edtions
ISBN 2354722222
EAN 978-2354722227

URL de cet article 24423
   
Même Thème
Histoire du fascisme aux États-Unis
Larry Lee Portis
Deux tendances contradictoires se côtoient dans l’évolution politique du pays : la préservation des “ libertés fondamentales” et la tentative de bafouer celles-ci dès que la “ nation” semble menacée. Entre mythe et réalité, les États-Unis se désignent comme les champions de la « démocratie » alors que la conformité et la répression dominent la culture politique. Depuis la création des États-Unis et son idéologie nationaliste jusqu’à George W. Bush et la droite chrétienne, en passant par les milices privées, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous devons employer la force parce que nous sommes l’Amérique. Nous sommes la nation indispensable.

Madeleine Allbright
Secrétaire d’Etat des Etats-Unis

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
67 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.