RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
2004-02-16

Monsieur KATZAV, Président d’Israël, vous n’êtes pas le bienvenu !

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens appelle à manifester, le lundi 16 février à 18 h 30 Place de la Bastille, pour protester contre la venue en France du Président d’Israël, Moshe Katzav, dans le cadre d’une initiative honteuse du gouvernement français.

MONSIEUR KATZAV, VOUS N’ETES PAS LE BIENVENU !

Le gouvernement français s’apprête à recevoir Moshe Katzav, Président de l’Etat d’Israël, qui opprime chaque jour davantage le peuple palestinien. Protestons !

Alors que le peuple palestinien connaît les heures les plus sombres de son histoire, du fait d’une occupation cruelle et injuste qui prend aujourd’hui la forme d’un enfermement derrière des murailles de béton et des miradors à l’intérieur même de son propre territoire, le gouvernement français s’apprête à honorer, comme si de rien n’était, l’un des responsables de cette politique criminelle, le Président de l’Etat d’Israël, Moshe Katzav.

Moshe Katzav doit effectuer une visite d’Etat en France du 16 au 19 février. Outre des rencontres avec tous les dirigeants de l’Etat et du gouvernement, de Chirac à Sarkozy en passant par les présidents des assemblées parlementaires, il est prévu un déplacement à Toulouse (le 18 février), une rencontre avec le patronat français (MEDEF), et une réception dans la prestigieuse université parisienne de la Sorbonne le 17 février.

Premier personnage d’un Etat dont les dirigeants passent leur temps à dire que la France « est le pays le plus antisémite du monde » , Katzav profitera de son séjour pour encourager ceux-là mêmes qui jettent de l’huile sur le feu en France : à savoir, les responsables du CRIF (Conseil des institutions représentatives juives de France), qui ont prévu une grande soirée en son honneur, le 17 février au Palais des Congrès, à Paris.

QUI EST MOSHE KATZAV ?

Cette visite est indécente, car, contrairement aux bruits que commencent à répandre responsables politiques et journalistes, le Président de l’Etat d’Israël n’est pas un homme dont la fonction se réduirait à inaugurer les chrysanthèmes, un homme inoffensif en quelque sorte, voire un contrepoids salutaire aux exactions d’Ariel Sharon, de son gouvernement, et de son armée.

Moshe Katzav, tant par son parcours personnel que ses prises de position, y compris les plus récentes, est un personnage parfaitement représentatif de la politique coloniale et criminelle menée par son pays contre le peuple palestinien.

Politicien professionnel depuis toujours, Moshe Katzav a commencé sa carrière dans les rangs de l’organisation de jeunesse d’extrême-droite du Bétar, avant de la poursuivre au Likoud, le parti d’Ariel Sharon.

Cet homme, qu’on veut nous présenter comme un pacifiste, voire un humaniste, a ainsi inauguré ses fonctions gouvernementales, au début des années 1980, comme ministre de la Construction et du Logement, chargé à ce titre de développer la colonisation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Tâche dont il s’est acquitté sans états d’âme, bien au contraire, avec le résultat que l’on sait.

« Mon coeur vibre avec celui des colons de Judée et de Samarie qui risquent leur vie et celle de leurs enfants pour mettre en oeuvre la politique décidée par les gouvernements d’Israël », déclarait encore récemment Moshe Katzav.

En acceptant de dérouler sous les pieds de Moshe Katzav un tapis rouge du sang des victimes du conflit du Proche-Orient, tant palestiniennes qu’israéliennes d’ailleurs, les dirigeants politiques, économiques et universitaires de notre pays commettent une lourde faute.

Il est donc essentiel que d’autres voix s’expriment à l’occasion de cette scandaleuse visite. C’est pourquoi les organisations soussignées appellent à participer massivement au rassemblement de protestation

- LUNDI 16 FEVRIER 18H30 PLACE DE LA BASTILLE (rendez-vous angle Place de la Bastille - Boulevard Henri IV)

A l’appel des organisations luttant pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Premiers signataires ( 9 février ) : CAPJPO, UJFP, GUPS, ATMF, Femmes en Noir, Abnah Philistine, APF Paris, Solidarité Palestine 18ème, Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient 5ème, Comité Palestine Choisy, SolidariP.

LE PRESIDENT ISRAELIEN HONORE EN SORBONNE ?

Au « menu » des visites de Katzav, figure notamment, le 17 février, une cérémonie à l’Université de Paris IV - Sorbonne, où le Président d’Israël doit recevoir les insignes de docteur honoraire (docteur Honoris Causa).

Faisons connaître notre désapprobation au président de l’Université de Paris IV-Sorbonne, M. Jean-Robert Pitte. 1,rue Victor Cousin. 75230 Paris Cedex 05. Tel : 01 40 46 33 79. Fax : 01 40 46 25 12.

www.paixjusteauproche-orient.asso.fr

URL de cet article 1342
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

La République contre son École
Muriel FITOUSSI, Eddy KHALDI
Certains, après la sortie de « Main basse sur l’école publique », (1) n’ont pas voulu croire, au moins dans un premier temps, dans la radicalité des postulats et parti-pris idéologiques qui avaient présidé, comme nous le dénoncions alors, aux mesures initiées par Xavier Darcos. Puis la « fusée des réformes » a décollé, et les yeux de nombreux citoyens, au-delà même de la communauté éducative, ont été décillés. Les atteintes graves au service public d’éducation se sont succédées à un rythme infernal, de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce qui distingue principalement l’ère nouvelle de l’ère ancienne, c’est que le fouet commence à se croire génial.

Karl Marx

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.