Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

10 

Mortelles fusillades au pays de Trump

On compte 265 millions d’armes à feu aux USA. Certains citoyens en possèdent plus de 17 (moyenne), d’autres (78% des adultes) aucune.

Depuis le début de l’année 2017, l’usage de ces armes a fait 11 685 morts (1).

Selon les chiffres du Pentagone, 6.786 soldats américains ont été tués en Irak ou en Afghanistan depuis 2001.

Conclusion : Il est plus facile pour un Etats-unien de se faire trouer la peau en restant dans son beau pays en paix qu’en guerroyant au loin dans des bleds pleins de poussière et de ruines.

A cela on reconnaît l’efficacité et la supériorité de ce beau et grand pays. Il fera mieux cependant quand on comptera 17 armes dans chaque « home » (« sweet home »). Si on est impatients, il suffit de réactiver cette pub : « Si tu sais combien d’armes tu as chez toi, c’est que tu n’en as pas assez ».

Théophraste R. (Pacifiste bêlant).

Note (1) Les attentats du 11 septembre 2001 ont causé la mort de 2 973 personnes.

URL de cette brève 5576
https://www.legrandsoir.info/mortelles-fusillades-au-pays-de-trump.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
12/10/2017 à 11:55 par MF

La question est de savoir, faut-il laisser le monopole des armes à feu à l’état états-unien fascisant et belliciste ; à son état profond aux alliés mafieux et aux sociétés de sécurité privée ? Le peuple états-uniens a tout intérêt à défendre le droit aux armes à feu, même s’il y a des effets néfastes indéniablement. Et puis je n’imagine pas le fermier de l’Arizona dont le plus proche voisin est à 40 km renoncer si facilement à son arme à feu. Enfin, la Suisse qui est l’état le plus démocratique d’Europe a une législation sur les armes à feu très libre (pour ce qui concerne la détention d’armes en tout cas) sans que les tragédies y soient plus nombreuses que dans les pays autour.

#140587 
12/10/2017 à 14:27 par pierre

Il n’y a que moi qui voit une analogie entre l’ultra libéralisme et les armes à feu ?
pour régler les problèmes engendrés par l’ultra libéralisme, ses partisans prônent encore plus de déréglementation ;
pour régler le problème de la prolifération des armes à feu aux etats unis, les partisans prônent encore plus d’armes à feu...

Troublant, non ?

#140592 
12/10/2017 à 15:07 par Roger

A cela on reconnaît l’efficacité et la supériorité de ce beau et grand pays


Ce pays qui fascine tant nos zélées "zélites"... dont les "meilleures" (?) d’entre elles sont sélectionnées comme "Young leader" pour nous apprendre la modernité, la gouvernance, l’efficacité, le pragmatisme, et surtout à désirer devenir "milliardaire" et contribuer ainsi à ce que soit "America great again".
Ici vous avez la liste des promotions Young leader. Il faut reconnaître qu’avec 2 Présidents, plusieurs 1er ministre, une brochette de ministre, une brochette de PDG et un paquet de "Journalistes", la Fondation France Amérique a réussi un beau palmarès :
https://frenchamerican.org/youngleadersclasses

#140594 
12/10/2017 à 15:15 par irae

Ne serait-ce pas ce beau pays oú justement les balles des policiers ont une fâcheuse tendance à se loger dans corps de noirs issus des classes moyennes ou défavorisées ?

#140595 
12/10/2017 à 15:23 par Adel

Aux States, le nombre de morts importent peu, d’ailleurs dans ces 11000 (à la louche), il y a une très forte majorité de latinos et de blacks, donc ils s’en foutent encore plus et si on ramène ça aux origines sociales ils sont morts de rire. Ce qui leur parlent aux ricains c’est les dollars. En cela il n’y a aucun paradoxe dans tout ce qui est rapporté. Ne souhaitant pas généraliser, c biensûr des élites dont je parle sensées représenter le peuple et tant pis pour lui, sinon il leur reste le Canada, parce que le Mexique vaut mieux éviter...

#140596 
12/10/2017 à 22:29 par Dragon Halluucinai

Cette "rationalisation" m’a rappelé des assertions (dont je ne me rappelle plus l’auteur) qui m’ont valus maintes discussions houleuses concernant le "terrorisme" :
"les fabricants de cigarettes sont plus dangereux que Daech" , "on a plus de chances de mourir frappé par un astéroïde que dans un attentat"...

La question est de savoir, faut-il laisser le monopole des armes à feu à l’état états-unien fascisant et belliciste ; à son état profond aux alliés mafieux et aux sociétés de sécurité privée ? Le peuple états-uniens a tout intérêt à défendre le droit aux armes à feu, même s’il y a des effets néfastes indéniablement.

Non , MF, je ne pense pas que ce soit la question. Surtout que, à mon avis, ce "droit aux armes à feu" ne sert que les intérêts de cet "état profond" et de ses alliés comme vous dites (autrement dit le complexe militaro-industriel...). Quel(s) intérêt(s) "bénéfique(s)" pourrait avoir "le peuple états-uniens" la dedans ???
Votre commentaire est sidérant... Et votre argument concernant la Suisse n’a rien de pertinent ; mais le nombre d’armes à feu que vous possédez pourrait nous éclairer sur vos positions...

#140606 
13/10/2017 à 11:26 par irae

Ce matin exercice collectif anti FI sur la chaîne du capitaliste des merdias au sujet du drapeau européen dont la présence dans les lieux publics bafoue joyeusement la constitution. Des auto proclammés journaleux totalement neutres et indépendants. L’auto persuasion ou l’aveuglement ne leurs sont pas non plus étrangers.

#140612 
13/10/2017 à 16:16 par MF

@Dragon Halluucinai. Vous dites : " Quel(s) intérêt(s) "bénéfique(s)" pourrait avoir "le peuple états-uniens" la dedans ??? "
Je pense tout simplement que face à une oligarchie prête à tout et armée jusqu’aux dents, il vaut mieux avoir un peuple en armes qu’un peuple désarmé. Certes on pourra dire que le peuple états-unien n’est pas au bord de la révolution. Nous sommes d’accord. Mais il pourrait en être autrement un jour, et ce jour-là, mieux vaut qu’il soit armé. Je ne pense pas qu’ils s’en sortiront ( et nous de même) par un bulletin de vote Bernie Sanders (aux nombreuses positions pro-guerre soit dit en passant) aux primaires démocrates truquées.

#140614 
13/10/2017 à 18:43 par Dragon Halluucinai

@MF :
Je ne suis pas d’accord. Pensez-vous que cette oligarchie "prête à tout et armée jusqu’aux dents" aurait quelque chose à craindre de quelques membres du "peuple" en armes ?
Nous avons clairement des idées très divergentes sur ce qu’il vaudrait "mieux" mais ce n’est pas sur ce fil de commentaires que nous pourrons en débattre de ces questions éthiques et philosophiques.
Nous sommes effectivement d’accord qu’un bulletin de vote n’est pas suffisant pour changer le monde , mais je pense que les armes à feu n’aideront pas, bien au contraire. De l’éducation populaire, des alternatives exemplaires et, certes, des affrontements sont indispensables à mon avis, mais il n’y a qu’à regarder l’histoire de l’humanité pour voir les bénéfices des affrontements armés...

Respectueusement, un ami de la non-violence

#140616 
14/10/2017 à 19:42 par François

On peut voir le vénéfice d’un affrontement armé à Cuba. Le bénéfice d’une d’élection est visible au Venezuela.
Remarquez bien que dans les deux cas, quand le peuple arrive à avancer, l’impérialisme fait parler la poudre.

#140642 
RSS RSS Commentaires
   
Point de non-retour
Andre VLTCHEK
LE LIVRE : Karel est correspondant de guerre. Il va là où nous ne sommes pas, pour être nos yeux et nos oreilles. Témoin privilégié des soubresauts de notre époque, à la fois engagé et désinvolte, amateur de femmes et assoiffé d’ivresses, le narrateur nous entraîne des salles de rédaction de New York aux poussières de Gaza, en passant par Lima, Le Caire, Bali et la Pampa. Toujours en équilibre précaire, jusqu’au basculement final. Il devra choisir entre l’ironie de celui qui a tout vu et l’engagement de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Je pense que l’un des grands défis des Occidentaux, c’est d’être capables de mettre le curseur sur des forces politiques que l’on va considérer comme fréquentables, ou dont on va accepter qu’elles font partie de ce lot de forces politiques parmi lesquelles les Syriennes et les Syriens choisiront, le jour venu. Et je pense que oui, l’ex-Front al-Nosra [Al-Qaeda en Syrie - NDR] devrait faire partie des forces politiques considérées comme fréquentables »

François Burgat sur RFI le 9 août 2016.


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.