Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Nous vivons pour marcher sur la tête des rois

« C’est la goutte noire qui fait déborder le réservoir. Un indigné sommeille en chacun de nous, réveillons-le. Souriez, vous êtes gazés. A trop presser le citron, il ne reste que l’amertume. Je vœux dormir avec toit. Les sans dents ont les crocs. Pour les riches, des couilles en or, pour les pauvres, des nouilles encore. Travail-famine-pâtes-riz. Nous aussi, on veut payer l’ISF. Poulet partout, curry nulle part. Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris. Regarde ta Rolex, c’est l’heure de la révolte. Macron, toi aussi tu es en train de perdre la main. Je cherchais une idée de slogan, « Bandes d’ordures ! » suffira. Je n’ai pas voté pour les banques, pourquoi elles gouvernent ? Résultat d’un sondage : une chaussure sur deux serait de gauche. Avenue des Champs et Gilets. Les CRS ne sont pas nos fils (signé : les putes). Ils ont la police, on a la peau dure. Ni d’yeux, ni maître ! Je n’ai plus les moyens d’être pauvre. Enfin, les ronds-points servent à quelque chose. J’avais d’beaux yeux, tu sais ? Arrêtez la pédagogie, on a tout compri$. IGPN, tu dors ? Condoléances aux familles des vitrines. Pétain, reviens, t’as oublié tes chiens ! Fin de moi, début de nous. La presse nous dénonce, la police nous défonce, la justice nous enfonce. Allumez, le feu (hommage à Jauni). Pas de Cartier pour les riches. Merci de laisser l’Etat dans les toilettes où vous l’avez trouvé. Le jaune m’émeute beaucoup. Une étude scientifique a démontré qu’un militant LREM sur trois est aussi con que les deux autres. Ils sont morts, leur cœur ne bat plus. Pour quelques profits de plus, ils tueraient terre et mer. ».

C’étaient quelques-uns des 500 documents du livre « La rue était noire de jaune » (272 p. 8,90€) recueillis par le Comité de soutien 31 aux Gilets Jaunes et le site legrandsoir.info
En librairie cet automne. Pour les impatients, il sera présenté et dédicacé aux Amfis d’été à Toulouse du 22 au 25 août et il peut d’ores et déjà être acheté sur le site de l’éditeur : éditions du Croquant : www.editions-croquant.org

Théophraste R. (Critique littéraire engagé auprès des petits, des obscurs, des sans grade).

URL de cette brève 6276
https://www.legrandsoir.info/nous-vivons-pour-marcher-sur-la-tete-des-rois.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
17/08/2019 à 08:59 par Assimbonanga

On sent l’influence et la créativité des tagueurs, zadistes et altermondialistes. Le contre G7 approche. Le gouvernement et ses chiens policiers vont tout faire pour empêcher l’accès aux lieux de rassemblement. Probablement beaucoup d’arrestations à prévoir. Tapez "contre G7" dans votre barre de recherche !

#161582 
17/08/2019 à 13:30 par Mazig

Voila un texte comme je me délecte à les lire. J’apprécie les figures de style qui s’y côtoient de manière savante à voir la litote qui accompagne l’hyperbole et l’ironie bien dosée , la prétérition qui ne cède rien à la prolepse usée à bon escient. Merci à Théophraste pour ce partage et "Satan" fasse que nos "grands" et "talentueux" intellectuels tels BHL et Finkelkraut puissent s’en inspirer. On peut toujours rêver tant que cela n’est pas taxé par Macron .

#161590 
17/08/2019 à 14:21 par Morvan56

25 000

Deux infos, cet été, qui résument un peu où on en est.

A la mi-juillet, une étude menée par l’IFOP pour l’Unat (Union nationale des associations de tourisme) et la Fondation Jean Jaurès indique que 65 % des Français avouent avoir renoncé à prendre des vacances pour des raisons financières et 4 sur 10 de manière répétée. Pour 61 % des « gilets jaunes », ce renoncement est même devenu la norme. Le tourisme populaire semble se réduire comme peau de chagrin, adieu les campings pas chers. L’étude s’interroge sur « la fin des vacances pour tous ».

L’autre info, tombée début août, parle de la nouvelle suite, intitulée Belle Etoile, qui vient de s’ouvrir au Meurice, palace parisien de la rue de Rivoli. 620 m², quatre chambres, terrasse avec vue à 360°, salon cinéma et lits king size. Le prix de la nuit ? 25 000 euros. On répète : ni 250, ni 2500 mais 25 000 euros. Remarquez, on peut faire encore mieux : toujours pour une nuit, ce sera 29 000 euros au Plazza Athénée et 32 000 (avec un petit dîner privé, il est vrai) au « Mandarin oriental ».
Deux infos emblématiques de ces temps macroniens.

Gérard Streiff

#161592 
17/08/2019 à 20:00 par Autrement

Tweet d’Aude Lancelin :
" Le Canard Enchaîné révèle que la pièce de BHL vantant les mérites de l’UE et diffamant les Gilets jaunes, a bénéficié de plus de 700.000 € de subventions par les grandes chaînes françaises.
Dont 200.000 € d’Arte dont il préside le conseil de surveillance. "
https://twitter.com/alancelin?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Eembeddedt...
Peut-être aussi que le Canard aurait pu diffuser l’info AVANT les élections...

#161595 
18/08/2019 à 18:15 par ozerfil

"La presse nous dénonce, la police nous défonce, la justice nous enfonce."

Excellent résumé !

#161603 
19/08/2019 à 13:24 par Ellilou

Tellement hâte de le lire.... :-)

#161607 
20/08/2019 à 09:19 par Assimbonanga

J’adore Aude Lancelin. C’est sans doute très bien au jour le jour un compte twitter ou facebook, mais à consulter pour s’informer, c’est une chierie ! Je préfère un bon site organisé, avec des pages.
Elle a un site : https://audelancelin.com/ mais elle préfère actualiser sur Twitter. Bof. Sans doute pense-t-elle que le peuple se trouve sur "les réseaux sociaux"... A part quelques réfractaires comme moi , bien sûr.
C’est du gâchis de perdre son travail dans un puits sans fond avec pour seul ordre la chronologie. Et devoir en plus s’encarter chez twitter ! Mannes des Anarchistes, au secours !

#161619 
20/08/2019 à 15:06 par Autrement

.Assim (si tu permets) : le tweet d’Aude Lancelin était retweeté par Michel Soudais ( qui est quelqu’un de bien) dans Politis. Moi non plus je ne suis pas sur les réseaux sociaux. Merci.

#161628 
22/08/2019 à 11:55 par Autrement

Cela, pour que tout le monde puisque constater (citations à l’appui) ce dont sont faites les valeurs des Gilets jaunes, et par contraste, ce dont sont faites la "valeur" de BHL et (plus généralement), les soi-disantes "nos valeurs", brandies à tout bout de champ par l’idéologie dominante, les zuniens, la "communauté internationale" et la bourgeoisie friquement et correctement pensante.

Vive la littérature, la révolte et les vrais défenseurs de nos droits sur le terrain, vive la sociale, vive la Commune !

#161666 
RSS RSS Commentaires
   
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui croient connaître le monde à travers les médias connaissent en réalité un monde qui n’existe pas. D’où la difficulté de communiquer avec eux.

Viktor Dedaj


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.