Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Palestine : Appel commun des partis communistes et ouvriers, à l’initiative du Parti du peuple palestinien

Le Parti du peuple palestinien a appelé les partis communistes et ouvriers le souhaitant à signer la déclaration commune traduite ci-dessous. Dans cette déclaration, le PPP et les autres partis signataires condamnent les crimes d’Israël, qui se sont accélérés, en particulier à Gaza, depuis la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par les États-Unis, ils condamnent aussi l’hypocrisie de l’Union Européenne.

Surtout, ils dénoncent sans équivoque la collaboration de certains partis, membres du Parti de la Gauche Européenne (PGE), avec la colonisation israélienne, en particulier Die Linke mais aussi Syriza qui, au pouvoir en Grèce, a signé en 2015 un accord militaire sans précédent avec Israël. Ces faits doivent interroger à nouveau les communistes français sur la nature du PGE. Pour le PCF, il est temps d’en sortir, de retrouver nos positions de classe, nos positions internationalistes !

Les partis communistes et ouvriers condamnent avec fermeté les crimes commis par l’armée israélienne contre le peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier dans la bande de Gaza, qui a causé un bain de sang, assassinant de sang froid des manifestants non armés, hommes, femmes et enfants.

La politique agressive de l’administration Trump et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et la décision d’y déménager l’ambassade des États-Unis, par-dessus et contre le tollé général international, a encouragé l’agressivité d’Israël, qui continue l’occupation illégale des territoires palestiniens et continue de massacrer le peuple palestinien.

Les gouvernements des pays qui adoptent une position de d’équidistance, identifiant la victime avec le coupable, portent de grandes responsabilités ; la position de l’Union européenne selon laquelle, alors qu’un massacre organisé du peuple palestinien est en train de se produire, appelle "toutes les parties à la retenue" et améliore ses relations avec l’État d’Israël, est inacceptable.

Certains partis de gauche européens ont également une position inacceptable en faveur de l’occupation et des colonies israéliennes, en témoigne la récente visite du chef du groupe parlementaire du parti de gauche allemand Die Linke et la plantation d’un arbre dans une colonie israélienne. Dans le même temps, d’autres pays européens dirigés par d’autres partis membres de la gauche européenne ont développé des relations avec Israël, en particulier militaires. Le dernier vote de la Knesset israélienne, la loi sur la nationalité est une étape supplémentaire vers l’État d’apartheid .

Les partis communistes et ouvriers expriment leur solidarité et leur soutien au peuple palestinien et à sa juste lutte en faveur de son propre État palestinien indépendant et souverain à l’intérieur des frontières d’avant le 4 juin 1967, avec comme capitale Jérusalem-Est. Nous poursuivons notre lutte et appelons les peuples à renforcer leur solidarité avec la lutte du peuple palestinien jusqu’à la fin de l’agression et de l’occupation israélienne soutenue par l’impérialisme mondial.

Liste des partis signataires à ce jour : (maj le 02/08/18)

Parti communiste d’Albanie

Parti communiste allemand

Parti des travailleurs d’Autriche

Parti communiste du Bangladesh

Parti communiste de Belgique

Parti communiste brésilien

Parti des communistes bulgares

Parti communiste au Danemark

Parti communiste des peuples d’Espagne

Nouveau Parti communiste de Grande-Bretagne

Parti communiste de Grèce

Parti des travailleurs hongrois

Parti Tudeh d’Iran

Parti des travailleurs d’Irlande

Parti communiste (Italie)

Mouvement socialiste du Kazakhstan

Parti communiste de Malte

Parti communiste du Mexique

Parti communiste de Norvège

Parti communiste du Pakistan

Parti du peuple palestinien

Parti communiste palestinien

Parti communiste paraguayen

Nouveau Parti communiste des Pays-Bas

Parti communiste philippin [PKP - 1930].

Parti communiste de Pologne

Parti communiste de la Fédération de Russie (CPRF)

Parti communiste ouvrier russe (RCWP - CPSU)

Parti communiste de l’Union soviétique

Union des partis communistes - Parti communiste de l’Union soviétique

Nouveau Parti communiste de Yougoslavie

Parti communiste du Salvador

Communistes de Serbie

Parti communiste de Suède

Parti communiste du Swaziland

Parti communiste de Turquie

Parti communiste d’Ukraine

Parti des communistes des États-Unis

Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

»» http://solidarite-internationale-pcf.fr/2018/07/appel-commun-des-parti...
URL de cet article 33649
   
Même Thème
PALESTINE
Noam CHOMSKY, Ilan PAPPE
La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle. Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.