RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Après Pasqua, le duoVallshollandais veut « terroriser les terroristes »

Plus culotté que Valls, tu en perds la culotte !

Le Premier ministre de fer veille nuit et jour sur nous le petit peuple ; non pas qu’il ait mis en place une « loi de renseignement », clone réduit du « Patriot Act » et de la NSA, non non non ; ça c’est pour contrecarrer (« instrumentaliser » disent les « langues de peille » occitanes) le danger et la peur du terrorisme , et donc nous permettre de dormir tranquilles.

Le gouvernement se voit contraint de chasser dans les marécages du Front national, sans aucune arrière-pensée autre que nous éviter les somnifères et nous protéger d’une psychose (qu’il alimente lui-même) et des « barbares ».

Décidément tout fait ventre pour que François Hollande apparaisse comme le rempart contre la droite et l’extrême droite au second tour des présidentielles de 2017, comme le champion du « vote utile ». Amnésiques : attention ! Après l’hommage boursoufflé rendu à Pasqua, on peut compter sur le duo Vallshollandais pour « terroriser les terroristes », et laisser en paix les militants anticapitalistes, les mouvements sociaux, les syndicalistes, les cocos et assimilés, les gauchos ; les tous ceux qui en ont plein l’arrière-train , les alternatifs, les accoucheurs d’un autre monde, les « minorités », les Gitans, les « immigrants » qui nous envahissent et ruinent notre pays, alors que tant de « décideurs », de grands patrons philanthropes, de « capitaines d’industrie » patriotes, de cacateurs 40 et de spéculateurs humanistes mènent une vie frugale et font plus que tout ce qu’ils ne peuvent pas pour créer emplois et richesses.

C’est ben vrai ça !
L’omniscient premier ministre, paternaliste en diable, veille sur nous le bon peuple crédule... Oui oui oui, Valls est là et la peur s’en va. Lors de sa visite à l’Institut médicalisé de l’Association Notre Dame de Joye (Paris, 14ème), à propos de la lutte contre la chienne (étymologie) de canicule, Manuel Valls a battu à plate couture la gentille mère Denis (paix à son âme) et dépassé le bon sens près de chez nous... Contre la canicule, période dit-on jadis propice à la rage des chiens, Manuel a prôné « le devoir de solidarité » à l’égard des plus fragiles (politique récurrente de son gouvernement)... c’est pas la joie... et des « mesures simples », comme « s’hydrater ». Quand la politique vole à un tel niveau, quand un premier ministre « socialiste » refuse de vous infantiliser, d’inventer l’eau tiède, vous propose de changer la vie... par l’utilisation massive du verre d’eau et du brumisateur, on en reste tout coi... Quoi de plus évident, et vous n’y aviez pas pensé, badernes ! Buvez, buvez, buvez cette eau que le gouvernement devrait gérer comme un « bien commun »... s’il était « de gauche ».

Quoi de plus démago et populiste ! L’on sait combien la politique Vallshollandaise déshydrate l’hôpital public, la santé des plus démunis, l’égalité d’accès aux soins, la Sécurité sociale, les services publics, l’aide aux personnes âgées, le remboursement des médicaments... Quoi de plus cynique et démago lorsque l’on a vu ce gouvernement abandonner la politique sociale au Medef, à des prédateurs ... rythmes épuisants de travail sous payé, dynamitage des acquis sociaux, précarisation et exploitation maximale, et ce, quel que soit le temps...

Une fois de plus la ficelle a la grosseur d’un câble de bitte d’amarrage, et Manuel nous prend pour des gugusses. Avec cette hauteur de vue gouvernementale, cette ambition éthique, ce refus du double discours et de l’hypocrisie politicienne, le FN n’a pas besoin de faire campagne pour se renforcer.

Décidément, plus culotté que ce premier ministre hydrateur, tu en perds la culotte !

Jean Ortiz

URL de cet article 28912
  

Même Auteur
Vive le Che !
Jean ORTIZ
Comment expliquer en 2017 le prestige têtu de Che Guevarra, la fascination qu’il exerce encore et toujours ? Le nouvel ouvrage de Jean Ortiz propose une analyse et un point de vue fournis et argumentés, à contre-courant des poncifs et des contre-vérités qui ne manqueront pas de ressurgir en ce cinquantième anniversaire de son assassinat. Il est évident que se joue sur cette figure du combat anticapitaliste comme dans son legs au mouvement pour l’émancipation humaine, une bataille toujours aussi (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Nos sociétés sont des taudis intellectuels. Nos croyances sur le monde et sur les autres ont été créées par le même système qui nous a entraînés dans des guerres répétées qui ont tué des millions de personnes. On ne peut pas construire une civilisation uniquement à partir de l’ignorance et du mensonge." - Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.