RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

24 

Pour ou contre l’esclavage ?

Ils ont marqué un mois de mai.

Maximilien Robespierre, avocat et homme politique français est né le 6 mai 1758. C’est un des pères de la République. Je retiens de lui aujourd’hui cette phrase : « La même autorité divine qui ordonne aux rois d’être justes défend aux peuples d’être esclaves. »

Karl Marx est né le 5 mai 1818. Théoricien de la révolution socialiste et communiste, il a marqué à jamais les disciplines comme la philosophie, l’histoire, la sociologie, l’économie. Il a décrit ainsi la condition ouvrière : « Une différence essentielle est que l’esclave moderne se croit "libre" alors que l’esclave ancien n’avait pas cette illusion ».

Napoléon Bonaparte est mort le 5 mai 1821. Despote sanguinaire, il massacra partout en Europe et rétablit l’esclavage.

Il est donc dans la nature de notre époque, où l’opinion est fabriquée par les médias aux mains de quelques milliardaires faiseurs de présidents, que les dates de naissance des deux premiers n’aient jamais eu quelque importance, tandis que l’anniversaire de jour de la mort du tyran soit l’occasion d’en faire une gloire nationale.

Théophraste R. Editorialiste libre, « Pourvou qué ça douré ! » (comme disait la mère de Napoléon quand elle apprenait que son fils avait tué plein d’ennemis).

URL de cette brève 6739
https://www.legrandsoir.info/pour-ou-contre-l-esclavage.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
11/05/2021 à 22:09 par RV

Une conférence de Maurice LAOUCHEZ sur L’esclavage des Blancs
https://www.youtube.com/watch?v=YS0l_hufnHs

#180359 
12/05/2021 à 10:11 par Jean Paul B.

Bonjour,
quand on aborde un problème, ici l’esclavage, il est nécessaire et honnête intellectuellement de "mettre tout sur la table".
À cet effet je mets en lien une vidéo d’un entretien avec Tidiane N’Diaye qui devrait permettre à certains vos lecteurs de "découvrir" que la traite négrière la plus longue, la plus dure, la plus cruelle et la plus meurtrière n’est pas celle qu’on leur raconte.
Je précise immédiatement que TOUTES les traites négrières sont condamnables !
Au passage je signale les travaux de l’historien Olivier Grenouilleau qui méritent également d’être connus si on veut parler sérieusement de l’esclavage.
Pour finir sur ce sujet, je vous invite à vous renseigner sur le mouvement abolitionniste et vous constaterez sans mal qu’il ne s’est développé et n’a abouti (ce n’est pas un hasard !) que dans l’Occident dit "chrétien".
Cordialement.
https://www.youtube.com/watch?v=jcIcd3T2BMw

#180363 
12/05/2021 à 19:34 par adel

Napoléon est tellement important en France que Serge lama en a fait une chanson !!!
Chuck Norris attend toujours et désespère de jouir d’un tel honneur.

#180368 
13/05/2021 à 02:31 par Annwn

L’esclavage à l’origine de l’androcratie
C’est par la révolte contre le pouvoir gynécocratique et divin que commença l’anarchie ; mais la guerre commencée contre les femmes continua entre les hommes.
Après avoir vaincu la Déesse, méconnu la Soffet, outragé la Sophia, l’homme fort écrasa l’homme faible, l’intellectuel, il nivela l’humanité en prenant pour étalon la bête humaine.
C’est ce que nous enseigne la légende de Procuste qui raccourcit les étrangers pour les faire entrer dans son lit de fer.
La force déchaînée écrasa partout l’esprit et institua le règne des tyrans. La Grèce se hérisse de Républiques, les Celtes marchent de divisions en divisions ; une démocratie brutale monte et force toutes les intellectualités à se démettre. Ce sont les masses incultes qui veulent dominer. Toutes les lignes de démarcation disparaissent. On ne distingue plus, parmi les peuples, que des hommes libres et des esclaves selon qu’ils sont vainqueurs ou vaincus. Il semble que l’espèce humaine, emportée par un mouvement général de folie orgueilleuse, venait de perdre tout ce qui avait existé en elle de raison.
Tous voulaient, commander, aucun ne voulait obéir ; chaque fraction voulait le pouvoir, l’anarchie était partout. Les noms qu’ils se donnaient exprimaient leur désir d’indépendance.
C’est que, le joug de la Femme brisé, il n’en restait pas d’autre. L’homme avait bien pu se soumettre à celle qu’il aimait, ou à celle qui avait été sa Mère, mais pourquoi se serait-il soumis à un autre homme ? La première autorité qu’il voulut prendre est celle que représente l’Etat. La Religion appartenait encore à la Femme. Par sa révolte, il créa la séparation des pouvoirs, il inaugura la séparation du trône et de l’autel. La révolution masculine amena une corruption générale qui, bientôt, fit des progrès effrayants dans toutes les classes de la Société, pour aboutir à l’« abomination de la désolation » actuelle.
Pour montrer combien ce régime nouveau de l’homme était impopulaire, il suffit de rappeler que du mot « ab », père en hébreu, on fit « abomination ».
Dans l’« ancien régime », les anciens appellent Vénus Tanaïtis la Déesse des esclaves, mais des esclaves volontaires, les Slaves. Or les esclaves volontaires, ce sont les affiliés à la primitive doctrine théogonique.
La chevalerie, qui est le culte primitif, a toujours représenté les chevaliers, initiés à la doctrine, munis d’un cordon qui est l’insigne de l’ordre. Ce cordon représente le lien moral qui attache l’homme à la Divinité, comme le cordon ombilical attache l’enfant à sa mère.
Le mot Europe le désigne (Eu, lien ; rope, corde, cordon, lien, ligature). Cette corde a fait cordial, lien du cœur. C’est parce qu’une Déesse a créé la doctrine de Vérité, qui est la base même de toute religion, qu’on la désigne elle-même sous le nom d’Europe. On sait que c’est un des surnoms de la Déesse Diane. Ce mot, traduit dans toutes les langues, est devenu chez les Latins religare, c’est-à-dire religion ; primitivement, on disait red-ligio.
La vie morale était tout dans cette société antique. Le lien qui unissait les hommes à la femme était la base de la domination de soi-même qui élève l’homme.
Le mot serf indiqua d’abord la soumission volontaire des hommes liés à la Déesse. Ce lien, fait d’affection, de tendresse, était si heureux qu’on le désignait par ces mots : « un doux servage ».
LA CHEVALERIE

#180374 
13/05/2021 à 08:01 par pierreauguste

Ah bon l’esclavage a disparu !! Dans les textes ,certes.Mais dans le cerveau humain ? Ici ou ailleurs on excuse voir comprend les futurs collabos(c’est le peuple) qui vont voter extrême droite ou droite extrêmement "napoléonienne",et qui représentent à peu prés le même nombre que ceux de 1941.Désolé,je ne vais pas tourner la tête si on embarque ou détruit symboliquement les nouveaux juifs responsables,les arabes des banlieues(ceux qui vendent de la dope fournie certainement par de "pauvres hères démocrates") , dont on prépare déjà dans les cercles militaires l’anéantissement.Je me sens résistant et j’espère avoir ce courage jusqu’au bout..Pour ne pas finir esclave.

#180375 
13/05/2021 à 09:13 par Palamède Singouin

A quoi visent les 2 posts qui tiennent à "raciser" l’esclavage alors que Théophraste évoque l’esclavage en général en citant Robespierre pour l’esclavage DES PEUPLES, Marx pour l’esclavage moderne - L’EXPLOITATION CAPITALISTE - et Napoléon pour rappel de ce que fut le "grand homme" dont on vient de commémorer la mémoire ?

Ne serait-il pas plus simple de préciser que l’esclavage a concerné quasiment toutes les sociétés sédentaires ?

#180376 
13/05/2021 à 21:28 par Palamède Singouin

Les 2 premiers commentaires présentent l’esclavage à la lumière de la "race" et de la "religion"....Ils ne savent pas que l’esclavage a été le fait de quasiment toutes les sociétés ?
Où Théophraste a-t-il plus particulièrement visé le commerce triangulaire pratiqué par les européens ?

#180386 
14/05/2021 à 09:37 par Jean Paul B.

La traite négrière la plus massive, la plus longue et la plus meurtrière a été le fait des "arabo-musulmans" (c’est peut être désolant mais c’est un fait historique !).
Je m’empresse d’ajouter que bien évidemment les deux autres traites négrières (inter-africaine et "occidentale") sont aussi condamnables. Hors de question d’opposer des horreurs !
Pour ceux qui dénient le rôle de la religion dans la pratique de la traite massive d’esclaves noirs, je les invite à lire le Coran et les écrits de ses exégètes et ils constateront que l’Islam, non seulement ne condamne pas la traite d’êtres humains (quelle qu’en soit la couleur !) il interdit uniquement (en théorie !) de mettre en esclavage des musulmans (comme exemple récent on verra que "L’État Islamique" a strictement appliqué le Coran à propos de l’esclavage sur les territoires qu’il contrôlait !).
Le mouvement abolitionniste qui s’est développé en réaction à cette traite dans l’Occident chrétien (Église, philosophes des Lumières, etc.), n’a jamais existé dans les pays "arabo-musulmans" en raison de la prégnance du Coran sur toute la société.
Enfin j’ajoute que s’il n’y a pas beaucoup des descendants d’esclaves noirs dans les pays "arabo-musulmans", c’est parce que les africains déportés étaient systématiquement châtrés pour éviter qu’ils "prolifèrent" (cf. "Le génocide voilé" de Tidiane N’Diaye, collection Folio Histoire).
Et oui je sais, ça n’est pas très BLM cette partie importante de l’histoire de la traite négrière, mais hélas c’est bien la réalité !

#180391 
14/05/2021 à 14:03 par Roselyne Arthaud

Et l’esclavage des femmes de toutes couleurs dans les bordels du monde entier, depuis toujours, pas vraiment légal..admis, ayant pignon sur rue...fait plus souvent rire que pleurer...

#180401 
14/05/2021 à 17:12 par Jean Paul B.

En lien un petit complément historique à l’édito "Pour ou contre l’esclavage ?"de Théophraste R.
Inutile de me remercier, tout le plaisir est pour moi.
https://frontpopulaire.fr/o/Content/co518815/deconstruire-notre-propre...

#180407 
14/05/2021 à 18:26 par Xiao Pignouf

@Jean-Paul B

A vous lire, ici et ailleurs, je me demande à quoi peuvent bien servir vos interventions, sinon à être le énième petit soldat de la droite qui vient nous rappeler, à nous les gauchistes, toutes nos contradictions.

Primo, si ça peut faire plaisir à votre petit coeur à droite, on sait bien que les Arabes ont eux aussi commis l’esclavage. Vous le dites pourtant : ce n’est pas une compétition. Mais comme dit l’adage, mieux vaut commencer par balayer devant sa porte.

Deuxio, en voici de la contradiction : on vous imagine bien prôner pour la jeunesse des banlieues l’inculcation des grandes heures de la nation française, bonaparto-compatibles, par contre quand il s’agit d’esclavage, ça non, qu’on leur mette le nez dans leur merde ! Faudrait savoir...

Tout ça sous un article dont ce n’est absolument pas le sujet.

#180408 
15/05/2021 à 02:53 par babelouest

Incidemment, en ce mois de mai nous commémorons aussi le décès de milliers de citoyens libres, sous l’égide d’un certain Adolf Thiers.
Vive la Commune !

#180412 
15/05/2021 à 13:53 par Jean Paul B.

C’est à Christiane Taubira qu’il faudrait que vous expliquiez ça, car sa loi mémorielle n’a pu véritable but que de culpabiliser les "non-racisés" de ce pays en ne leur disant surtout pas que l’expression "la traite négrière" est erronée et qu’il faut parler "DES TROIS TRAITES NÉGRIÈRES" (Arabo-musulmane, intra-africaine et triangulaire dans l’ordre de durée, de nombre de victimes et de cruauté)
En effet il ne faudrait surtout pas que ces Français, condamnés à rester figés dans la catégorie "descendants d’esclaves" par les néo-racistes, apprennent à l’école que leurs ancêtres, souvent leurs coreligionnaires en Allah, auraient commis les mêmes horreurs voire pire et aussi que la traite intra-africaine a duré plus longtemps et fait plus de victimes que la justement honnie traite triangulaire !
Je le répète idéologie et vérité historique ne feront jamais bon ménage.
Enfin à propos de vos considérations (erronées en plus !) sur le positionnement politique que vous me prêtez, j’affirme qu’elles ne servent qu’à masquer l’absence d’arguments rationnels et vérifiables pour contrer mes dires sur ce sujet.

#180416 
15/05/2021 à 18:07 par Xiao Pignouf

@Jean-Paul B.

Soit, vous n’êtes pas de droite. Il faudra que je m’en souvienne quand je lirai vos prochains commentaires.

Ne vous en déplaise, il y avait un argument dans le mien : vous n’avez apparemment pas compris le sens de l’article ci-dessus.

Bon, vous voulez des arguments en réponse aux vôtres. Avant toute chose, je le répète, vous avez raison : l’esclavage n’a pas été le monopole des Blancs. Loin de là. Les peuples arabophones et les Africains eux-mêmes y ont pris part, ce sont des faits historiques. Ma fille qui est en quatrième l’a appris en classe (comme quoi prétendre que ça n’est pas enseigné dans les collèges de France et de Navarre est un mensonge qui vient souvent d’individus qui n’ont pas écouté leur prof d’histoire-géo, et je ne parle pas de vous). En matière d’arguments, en voici un : la loi Taubira (dont je me fiche comme de ma première couche, là, je parle de Taubira) est une loi visant la reconnaissance de l’esclavage et de la traite des Noirs comme crime contre l’humanité en France. Avez-vous quelque chose contre ça ? Je veux dire, contestez-vous que la France y ait participé ? Vous allez me répondre, « oui, mais pas que ». Ce qui est vrai, mais cela ne change rien car la France ne peut voter ce genre de loi concernant d’autres pays. En France, on vote des lois qui concerne la France. Que les autres pays s’y refusent ou s’en contrefoutent n’est pas de notre ressort.

Perso, cette loi ne me fait pas me sentir coupable, et je ne crois pas qu’elle y cherche. Ceux qui le pensent ont un problème d’interprétation. Cela dit, qu’il existe des personnes qui cherchent à nous faire sentir coupables, je ne le nie pas. Mais elles véhiculent les névroses semblables à celles qui croient qu’on les oblige à se sentir coupables....

#180419 
15/05/2021 à 19:58 par CAZA

Bonsoir

L’importance de Christiane Taubira aux Antilles Guyane se mesure par un chiffre égal à zéro .
Les descendants des déportés Africains de ces régions ne se souviennent que des Français qui les ont martyrisés .
Comme il revenait moins cher de racheter que de nourrir convenablement leur espérance de vie était très courte 3 ans environ se murmure t il .Donc on évitait ainsi la castration .
Jean Galmot ils se souviennent . La pourriture des médias ne date pas d’aujourd’hui .

En lien Christopne Malavoy parle de Jean Galmot .
https://www.youtube.com/watch?v=66zL-ehcb1A&ab_channel=BoukanLeCou...

#180421 
15/05/2021 à 20:37 par Feufollet

Revenons-en aux énoncés
Robespierre et Marx
Deux personnalités hors du commun
Qui ont pu orienter l’humanité vers plus d’humain
Après, chacun est appelé à parfaire ses connaissances de l’histoire réelle
Sans en chier une pendule mal réglée
(c’est pas moi qui ai inventé cette grossièreté)
C’est bien de remettre les pendules à l’heure
Faut toujours et continuellement remettre les pendules à l’heure
Mais tout le monde ne sait pas très bien quelle heure il est
Même chez les lecteurs de le Grand Soir

#180422 
16/05/2021 à 00:21 par Palamède Singouin

@ Xiao Pignouf

la France ne peut voter ce genre de loi concernant d’autres pays. En France, on vote des lois qui concerne la France.

Hé bien non. La France a bien voté une loi reconnaissant le génocide des Arméniens par les Turcs.
A mon avis - et je parle en tant que descendant d’esclaves antillais - toutes ces lois "mémorielles" sont à mettre à la poubelle, ainsi que celles visant à définir une Histoire officielle définitivement incontestable.
Pourquoi ? Parce que ce sont simplement des lois destinées à complaire à telle ou telle communauté, ou au contraire à en emmerder d’autres, généralement pour de petits calculs politiciens.

En la matière, le summum du ridicule a été atteint par Douste-Blazy, auteur d’une proposition de loi reconnaissant les bienfaits de la colonisation (objectif caresser le pied-noir), loi voté par le Parlement puis oubliée dans un fond de tiroir par Chirac suite aux polémiques qu’elle avait suscitées.

Ceci dit, de traite arabo-musulmane en Taubira, on s’éloigne un peu du propos initial de Théophraste qui était pourquoi Napoléon plutôt que Robespierre ou Marx ?
Sinon, on peut aussi embrayer sur l’esclavage en Chine, dans le monde gréco-romain, dans l’Amérique pré-colombienne...

#180423 
16/05/2021 à 08:58 par Jean Paul B.

@Palamède Singouin
sauf que l’on ne cherche pas à complaire (électoralement parlant) à la (trop petite ?) communauté chinoise en affichant perpétuellement une repentance hypertrophiée.
Ce besoin pathologique de se rabaisser et d’expier se nomme masochisme et c’est la principale maladie dont souffrent les Bisounours.

#180424 
16/05/2021 à 09:07 par Xiao Pignouf

@Jean-Paul B et Palamède Singouin

Hé bien non. La France a bien voté une loi reconnaissant le génocide des Arméniens par les Turcs.

C’est vrai. Alors, j’ai parlé trop vite. Au temps pour moi.

#180425 
16/05/2021 à 12:30 par Xiao Pignouf

@Palamède Singouin

J’ai hésité à vous le demander, pour ne pas alourdir cette déjà longue digression, mais comme je suis féru d’histoire chinoise, je voudrais savoir d’où vous tenez l’information selon laquelle la Chine aurait pratiqué l’esclavage. Des sources, des ouvrages ?

#180436 
17/05/2021 à 09:15 par Palamède Singouin

@ Xiao Pignouf
Une simple recherche Google vous fournira pas mal de références sur le sujet.

#180452 
18/05/2021 à 12:27 par Xiao Pignouf

@Palamède Singouin

Je vous remercie du conseil, je préfère toutefois les ouvrages spécialisés. Si la Chine à pratiqué l’esclavage, ce fut de manière anecdotique, et non en tant que système économique durable à grande échelle. Serfs, prisonniers de gueŕre, orphelins.

#180491 
18/05/2021 à 14:13 par Assimbonanga

Et les Vikings ?

#180500 
20/05/2021 à 09:53 par Assimbonanga

Jean-Paul Belmondo a un peu les tics et manies de papa razzi... (Les multiples changements de pseudo de l’énergumène laissent un traumatisme* indélébile, une hyper-sensibilité).
Bon alors, relevé de ses préoccupations : Christiane Taubira, la repentance (complaire, pathologie, masochisme...), cruauté, durée et ampleur de la traite arabo-musulmane et intra-africaine... Mais pas celle des Vikings ni des Chinois par contre. Bon, on a compris. C’est pas du tout orienté, ouarf !
Le problème, voyez-vous, Jean-Paul Belmondo, c’est que ces antiques esclavages ne sont plus d’actualité, tout au plus de la culture générale. En revanche, les séquelles de l’esclavage aux USA sont toujours à vif, ségrégation officieuse, racisme, discrimination. Comprenez-vous ? Peut-être est-ce trop vous demander.

*, quelque soit le nouveau pseudo, on reconnaît la persistance des thèmes.

#180554 
RSS RSS Commentaires
   

La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.