Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

12 

Pourquoi je n’irai pas voter au second tour

On y a cru, on l’espérait, mais : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas au second tour. Il s’en est fallu de peu, Fillon et la Marine se traînant des casseroles...

Mais c’est comme ça : le beau Macron qui prône le changement d’un gouvernement dont il a été l’instigateur des deux lois les plus pourries (la loi Macron et sa suite la loi El Khomri, qu’il avait écrite lui-même ... d’ailleurs, en passant, s’il est élu, ce qui est presque sûr, savez-vous que sa prochaine loi réforme carrément le code du travail ? oui, oui, il l’a déjà écrite, quand il était ministre, en épisode 3 de sa trilogie dévastatrice !).

Et c’était socialiste ! (à l’époque) . Et ça se revendique « ni de droite, ni de gauche » ... Sans commentaire !

Donc, vu que mon anus, malgré les années, a du mal a cicatriser, malgré la vaseline dont je m’étais enduit en prévision de mon vote au second tour, pour le « moins pire », contre « le faschisme », pour « la survie de la démocratie » , etc ... Enfin bref : 80 % pour Chirac, c’était un hold-up surfait !

Donc pour la première fois de ma vie, à plus de 50 ans, hier, j’ai voté « utile » au premier tour, pour JLM, car je suis, pardonnez-moi, un peu plus à gauche que lui, et d’habitude je l’affirme dans mon vote de conviction au premier tour.

Cette année, pour la première fois, sentant que ça aurait pu le faire, j’ai voté "utile" dès le premier tour ; hélas, ça n’a pas suffit.

Donc, dans 15 jours, c’est le second tour, et entre la candidate utlra-nationaliste (voire ultra-tout) , et le candidat ultra-capitaliste (déguisé en socialiste moderne, pour obtenir son score), je pense que je vais aller vaquer à pêcher (pas pour finir en prêche dans un confessionnal), mais au bord d’une rivière, plutôt que d’aller me prostituer en votant pour le moins pire.

Mais qu’à cela ne tienne : double pêcheur, enfer assuré ? Je l’assume ! D’ici ma mort, je pourrais m’asseoir sans douleur et sans remord ...

L’article chez lui : Pourquoi je n’irais pas voter au second tour

»» http://forget.e-monsite.com/pages/pourquoi-je-n-irais-pas-voter-au-sec...
URL de cet article 31802
   
Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ?
Jean BRICMONT
Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a notamment publié « Impostures intellectuelles », avec Alan Sokal, (Odile Jacob, 1997 / LGF, 1999) et « A l’ombre des Lumières », avec Régis Debray, (Odile Jacob, 2003). Présentation de l’ouvrage Une des caractéristiques du discours politique, de la droite à la gauche, est qu’il est aujourd’hui entièrement dominé par ce qu’on pourrait appeler l’impératif d’ingérence. Nous sommes constamment appelés à défendre les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.