Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


SAINT-DENIS - THEATRE LA BELLE ETOILE Réflexion/Débat : l'héritage des Soviets de 1917 en questions : Communisme et démocratie - Spectacle : "14-19" - Compagnie Jolie-Môme/ANC

L’ANC (Association Nationale des Communistes - Rassemblement de Communistes de France) avec la coopération de la Compagnie Jolie-Môme :

15H00 : Réflexion et débat - Il était une fois en 1917 : La Révolution Russe d’Octobre

Au travers de l’histoire de l’URSS et du Mouvement Communiste jusqu’à nos jours, tenter de répondre à des questions fondamentales et actuelles :

Comment associer communisme et démocratie dans nos objectifs de lutte ?

Comment perpétuer la Révolution socialiste après la prise du pouvoir ?

20H30 : "14-19" Spectacle de la compagnie Jolie Môme

Synopsis

Sam, lycéenne en 2015 participe à une commémoration de 14/18.
Elle découvre par hasard que des femmes et des hommes se sont opposés à la guerre et que jamais on ne lui a parlé des internationalistes. Ni des spartakistes.
A travers un périple dans le temps, elle croisera bien des personnages historiques et fictifs… suivons-là !

Réservation : 01.49.98.39.20

THÉÂTRE LA BELLE ÉTOILE
14 rue Saint Just
Quartier La Plaine, 93200, SAINT-DENIS
Métro Front Populaire, ligne 12 - Bus 139-512, Front populaire

Nous sommes les héritiers d’octobre 1917

La victoire de la Révolution d’Octobre, ainsi que les mots d’ordre des Bolcheviks ont rencontré un soutien populaire majoritaire en Russie, sans lequel la Révolution n’aurait duré que quelques jours. Elle a aussi stimulé le tempérament révolutionnaire des travailleurs et des opprimés du monde entier. Dans les années qui suivirent la révolution russe, des foyers révolutionnaires s’allumèrent aux quatre coins de l’Europe (en Allemagne, en Hongrie, dans le Nord de l’Italie, en Finlande…) et rencontrèrent un écho considérable jusque dans le monde colonial : en Chine, en Inde, en Égypte, etc. Tous les écrits et les mémoires des politiciens bourgeois de l’époque témoignent de la panique généralisée qui dominait dans la classe dominante, celle-ci craignant de perdre pour de bon le contrôle de la situation face à cette tempête révolutionnaire. Ce qui explique l’intervention de 14 armées étrangères contre le nouveau régime soviétique. Et ce ne fut qu’à l’issue de longues années de guerre civile et de souffrances que l’URSS put enfin être reconnue internationalement et entamer son industrialisation, QUI LUI A PERMIS DE VAINCRE LE NAZISME AU BÉNÉFICE DE TOUS LES PEUPLES.

L’ANC. Se fixe pour objectif de profiter de ce centenaire pour évoquer des questions sur le passé, mais qui sont aussi les nôtres en 2017.

»» http://www.ancommunistes.org/spip.php++cs_INTERRO++article144
URL de cette brève 5581
https://www.legrandsoir.info/saint-denis-theatre-la-belle-etoile-reflexion-debat-l-039-heritage-des-soviets-de-1917-en-questions-communisme-et-democratie.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Contre-discours de mai de François Cusset
Bernard GENSANE
François Cusset. Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers. Actes Sud, 2008. Bizarrement, on a très peu célébré le cinquantenaire de Mai 58, la chute de la Quatrième République, le coup d’État feutré de De Gaulle, l’instauration d’une nouvelle République, donc d’un nouveau partage institutionnel du pouvoir, avec un renforcement du rôle de l’État, de sa prééminence, tout ce que les " gaullistes " libéraux d’aujourd’hui vomissent. J’ai lu peu (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de vous n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, n’importe où dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire.

Ernesto "Che" Guevara


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.