RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
17 

Un ami de François Hollande se lâche.


Voici l’éditorial de Jean BURNELEAU, Premier Secrétaire Fédéral de la fédération de Vendée du Parti Socialiste, publié après le référendum du 29 mai.


En "Une" du journal du Parti Socialiste de Vendée... }

« L’APRES REFERENDUM


Le Oui des Socialistes fut celui des militants, le Oui de la base après débat et vote. Le Référendum interne a été l’honneur du Parti Socialiste. Nous avons perdu dans le pays ( ce n’est pas la première fois). Le vote de la Nation doit être respecté bien sûr, mais il ne saurait engager le Parti qui doit continuer à oeuvrer pour construire une Europe sociale.

Des adhérents du Parti ont renié le vote des militants et appelé à voter Non avec Le Pen, De Villiers, avec les fachos et les salauds. Ils ont appelé à voter Non avec Chevènement, le nationalo-populiste, Non avec le PC et les stalinos-nostalgiques du mur de Berlin qui rêvaient que de refaire une santé au PC. Ils ont voté Non avec l’extrême gauche qui a encore l’Albanie pour modèle. Non avec celles et ceux qui, le 21 avril ont éliminé Jospin. Le même vote anti-européen, anti-PS, aura les mêmes conséquences. Ils ont constitué une alliance nauséabonde "rouge brune", remis à l’ordre du jour le cauchemar de la fin du 20ème siècle, les camps et le goulag. Dans cet étrange attelage et dans les 55% du Non, ils ne pèsent pas lourd, leur sort est écrit d’avance. Ils ont pourtant, maintenant, le devoir au sein de cet étrange attelage "rouge brun", de travailler à la "renégociation" européenne qu’ils ont annoncée.

En politique, il faut tenir les promesses et non promettre la révolution demain... Les militants socialistes, qui sont, il faut le dire avec fierté, des sociaux-démocrates, se remettront au travail pour un Projet Socialiste pour les 10 ans à venir. Projet qui doit aller du local à l’international...

En conclusion, je dis le plaisir de tous d’avoir vu le « oui » gagner en Vendée. La Fédération a gagné ce qui semblait un impossible pari... J’aurais aimé la France à l’heure de la Vendée. »

Jean BURNELEAU
Pour un grand Parti Socialiste - Motion A - congrès de Dijon.
Premier Secrétaire Fédéral, Conseiller Régional des Pays de la Loire


François Hollande n’a strictement rien à faire de la Constitution Européenne ... 28 mai 2005.


Le NON n’ est pas un vote de gauche, c’ est un vote de classe ... par Danielle Bleitrach. 6 juin 2005


URL de cet article 2437
  

Même Thème
En finir avec l’eurolibéralisme - Bernard Cassen (dir.) - Mille et Une Nuits, 2008.
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un court ouvrage collectif, très dense, publié suite à un colloque organisé par Mémoire des luttes et la revue Utopie critique à l’université Paris 8 en juin 2008, sous la direction de Bernard Cassen, fondateur et ancien président d’ATTAC, à qui, on s’en souvient, le "non" au référendum de 2005 doit beaucoup. La thèse centrale de cet ouvrage est que l’« Europe » est, et a toujours été, une machine à libéraliser, au-dessus des peuples, contre les peuples. Dans "La fracture démocratique", (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Lorsque les missionnaires chrétiens blancs sont allés en Afrique, les blancs possédaient des bibles et les indigènes possédaient la terre. Lorsque les missionnaires se sont retirés, ce sont les blancs qui possédaient la terre et les indigènes les bibles."

Dick Gregory (1932-2017)

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.