RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

Lettre ouverte à M. Gagnaire, directeur de la publication "Infos-Paix"

Monsieur,

J’accuse réception de votre courrier électronique du 11/02/2012 23:54, réponse à ma lettre ouverte aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix (pièce jointe 1).

L’Histoire nous a déjà confronté à la situation actuelle. 1895 : Jaurès, dans un discours à la Chambre, a une phrase qui passera à la postérité par ce raccourci : le capitalisme porte la guerre en lui, comme la nuée porte l’orage. 1912 : au congrès de Bâle, les socialistes de tous les pays dénoncent la guerre impérialiste qui se profile. 31 Juillet 1914 : Jaurès est assassiné. Dans la foulée, tous les partis socialistes d’Europe (sauf le russe) partent la fleur au fusil, derrière leurs bourgeoisies, faire la guerre à ceux d’en face. J’espère que vous n’avez pas oublié la tragédie qui s’ensuivit. (1)

Il vous faut une singulière conception de la responsabilité de direction pour oser affirmer "Notre lettre d’informations Infos-Paix donne à ses lecteurs différentes positions..." (pièce jointe 2) quand tous les articles publiés dans le numéro 344, auxquels j’ai réagi, prouvent le contraire, en n’exposant que le point de vue des va-t-en guerre.

Parce que je n’ai aucune sympathie particulière pour le gouvernement syrien, parce que je soutiens les revendications du peuple syrien à plus de libertés, je suis attentif à ce qu’expriment les différents courants de pensée, y compris confessionnels, de ce pays. Ceux qui se donnent la peine d’en faire autant, savent que l’essentiel de l’opposition au gouvernement syrien n’a pas fait le choix des armes, mais refuse ce choix. Ils savent qu’avec l’accord de l’opposition, tout est prêt pour des élections libres en Syrie, mais que des groupes armés ne les permettent pas. Parmi d’autres, auxquels les grands médias "occidentaux" ne donnent pas la parole, l’intellectuelle syrienne Nadia Khost en témoigne, et dit son indignation vis-à -vis de ceux qui s’emploient aujourd’hui à détruire son pays et son indépendance. (2)

Faire cesser les exactions, crimes et massacres en Syrie, ce n’est pas seulement tout faire pour que les différents protagonistes syriens posent les armes et s’assoient autour d’une table. Car ces efforts ne serviraient à rien si, en même temps, n’était pas mis fin à l’action des terroristes qui opérent dans ce pays, avec le soutien des monarchies arabes (ces grandes démocraties !), elles-mêmes soutenues par les "Occidentaux", qui ont fait la preuve de leur moralité et de leur humanisme dans le mensonge des armes de destruction massives de Saddam Hussein, mensonge qui leur a permis de tuer plus d’un million d’Irakiens.

Est-ce parce qu’il va dans ce sens que le rapport de la Mission des Observateurs de la Ligue arabe n’a pas été largement publié par les médias de notre pays ?

Le Mouvement de la Paix ne peut ignorer ce rapport. Il ne peut pas, non plus, ignorer la révélation faite par le général US Wesley Clark, le 2 mars 2007 : en 2001, le Pentagone a décidé de prendre le contrôle de 7 pays : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Somalie, le Soudan et l’Iran. C’est pourquoi il n’est pas concevable que son communiqué du 9 février 2012 (3), même s’il marque une évolution par rapport à celui du 17 décembre 2011 (4), continue de passer sous silence les victimes des groupes armés opérant en Syrie. Les 49 agents secrets turcs arrêtés en Syrie, et qui viennent de faire l’objet d’un accord entre les gouvernements turc et syrien, ne sont pourtant pas des ectoplasmes, pas plus que les tireurs d’élites des Forces spéciales françaises arrêtés dimanche 12 février, eux aussi, en Syrie. Il n’est pas tolérable que le Mouvement de la Paix couvre de son silence la présence, en Syrie, des groupes armés qui ont fait leurs preuves en Libye.

De même, qui l’Appel commun des organisations (3) protège-t-il, en ne disant pas clairement qui sont "les ennemis de la liberté de parole" qui ont tué le journaliste Gilles Jacquier ?

Pour contribuer à faire taire les armes en Syrie et à créer les conditions d’une issue pacifique, conforme aux revendications du peuple syrien, mais aussi des autres peuples de la région, le Mouvement de la Paix a de très sérieux efforts de clarification à faire. D’autant que nul ne saurait isoler ce qui se passe en Syrie, de la formidable armada occidentale en manoeuvres dans le Golfe Persique.

Vous vous sentez diffamé par mes critiques et vous vous réservez d’en appeler aux tribunaux ? Pour ne rien vous cacher, quand on a mon âge et mes états de service (5), il est des causes pour lesquelles c’est un honneur d’être cité à comparaître. Mais, ne croyez-vous pas que les questions soulevées sont bien trop importantes pour être soustraites au débat public ? Et puis, êtes-vous certain qu’une salle d’audience pourrait les contenir ? Enfin, quand on a la responsabilité de direction qui est la vôtre, par respect pour les fondateurs du Mouvement de la Paix et ceux qui vous ont précédé, n’est-on pas moralement tenu d’assumer publiquement ses actes, de faire face à ses erreurs éventuelles et de les corriger ?

En souhaitant vivement que le Mouvement de la Paix retrouve un comportement en adéquation avec son nom et son passé, monsieur Gagnaire, je vous salue.

Jean-François Autier,
ajusteur mécanicien retraité, ancien combattant.

14/2/2012

(1) Autre rappel de l’Histoire : http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-la-guerre-faite-par-...

(2) http://www.silviacattori.net/article2797.html

(3) http://www.mvtpaix.org/communiques/2012/Syrie-2012.php

(4) http://www.mvtpaix.org/communiques/2011/SyrieSolidarite-2011.php

(5) Par exemple, mis en garde à vue le 20 octobre 2001 pour mon opposition à la guerre en Afghanistan.

* * *

à Monsieur Autier Jean-François

Objet : réponse à votre lettre ouverte du 23 janvier 2012

Monsieur Autier, Vous avez cru bon de nous envoyer une « lettre ouverte aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix ». Nous considérons qu’elle est diffamatoire et s’appuie en rien sur les positions du Mouvement de la Paix. Notre lettre d’informations Infos-Paix donne à ses lecteurs différentes positions qui ne sont pas nécessairement celles de notre association.

Par ailleurs, vous n’avez pas donné les positions du Mouvement de la Paix à vos lecteurs. A ce titre, je vous envoie les derniers communiqués de notre association sur le sujet afin que vous puissiez les diffuser auprès de ceux-ci.
Je vous informe également que, si vous poursuivez ainsi de diffamer le Mouvement de la Paix, nous nous gardons le droit de recourir à la procédure juridique appropriée.

Je vous prie d’agréer, Monsieur Autier, l’expression de mes sincères salutations.

François Gagnaire,
Directeur de publication d’Infos-Paix

11/2/2012

Communiqué du 9 février 2012
http://www.mvtpaix.org/communiques/2012/Syrie-2012.php

Communiqué du 17 décembre 2011
http://www.mvtpaix.org/communiques/2011/SyrieSolidarite-2011.php

Aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix

Avec votre « Infos-Paix 344 du 21 janvier 2012 », comme vous l’aviez déjà fait
pour la Libye, vous colportez sur la Syrie des informations dont vous ne pouvez ignorer le caractère fallacieux. Certes, pour la Libye, vous pouviez avoir « l’excuse » d’être manipulés par tout ce que l’OTAN compte de médias à son service. Mais au vu du résultat de votre « soutien au peuple libyen », qui vient d’exprimer sa « satisfaction » en saccageant le siège du CNT à Benghazi, berceau de la « révolution » (1), la circonspection aurait dû être de mise avec la Syrie.

Ainsi, quand le 28 novembre 2011, dans Le Figaro, Georges Malbrunot écrit
que « Paris soutient logistiquement les insurgés syriens », vous ne vous demandez pas qui sont ces insurgés que le « démocrate » Sarkozy (celui qui s’est permis un coup d’État face au vote NON majoritaire du peuple de France le 29 mai 2005) peut bien soutenir. Et lorsque le 9 décembre 2011, toujours Malbrunot dans Le Figaro interroge : « L’armée syrienne libre : Couverture turque ? Ou faux-nez islamiste ? », ça ne vous fait pas réfléchir non plus...

C’est donc sans ambiguïté que votre récidive syrienne prouve votre choix :
vous avez décidé d’être complices des fauteurs de guerre, ce qui est un comble pour un mouvement de la paix...

Pour vous permettre de rectifier vos « erreurs » auprès des destinataires de
votre lettre « Infos-Paix », je vous signale que le 2 janvier 2012, le site qatari The Doha Debates a publié un sondage indiquant que 55 % des Syriens soutenaient leur président Assad (2) ; information reprise par The Guardian du 17 janvier (3) : « Most Syrians back President Assad, but you’d never know from western media. Assad’s popularity, Arab League observers, US military involvement : all distorted in the west’s propaganda war », article dont vous pourrez lire une traduction en français titrée « Les Syriens sont une majorité à soutenir le président Assad, mais ce n’est pas des médias occidentaux que vous pourriez l’apprendre », sur le site de Réseau Voltaire (4).

D’autre part, au cas ou vous auriez « gobé » la fable des iPhone interdits en
Syrie (Le Monde, 5 décembre 2011), n’hésitez pas à prendre le temps de découvrir la supercherie de la BBC (5), et souvenez-vous de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande de l’Allemagne nazie...

Enfin, s’agissant du rapport de la Mission d’observation arabe en Syrie, il n’est sans doute pas inutile de comparer les informations données par la presse française avec celles publiées en français par l’agence de presse syrienne Sana sous le titre : « La mission d’observation arabe confirme dans son rapport les actes de violence des groupes armés contre l’armée, les civils et les édifices étatiques » (6).

Au cas où vous ne sauriez pas ce qui se passerait légalement en France en pareilles circonstances, je vous invite à consulter le « décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public ».

En attendant votre prochaine parution et vos excuses au peuple syrien ainsi
qu’aux destinataires de votre lettre « Infos-Paix », je fais suivre ce message à mon carnet d’adresses et vous prie d’agréer mes salutations.

Jean-François Autier,
ajusteur mécanicien retraité, ancien combattant

23/01/2012

(1) http://www.theatrum-belli.com/archive/2012/01/22/libye-le-siege-du-cnt...

(2) http://www.thedohadebates.com/news/item/index.asp?n=14312

(3) http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/jan/17/syrians-support-as...

(4) http://www.voltairenet.org/Les-syriens-sont-une-majorite-a

(5) http://www.voltairenet.org/Les-iPhone-interdits-en-Syrie

(6) http://www.sana.sy/fra/55/2012/01/23/395956.htm

URL de cet article 15884
Même Thème
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE

Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier.
Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Nous sommes gouvernés, nos esprits sont moulés, nos goûts formés, nos idées suggérés, en grande partie par des gens dont nous n’avons jamais entendu parler.

Edward Bernays

La vérité éclate : un accès de franchise de la Banque d’Angleterre démolit les bases théoriques de l’austérité. (The Guardian)
On dit que dans les années 1930, Henry Ford aurait fait remarquer que c’était une bonne chose que la plupart des Américains ne savent pas comment fonctionne réellement le système bancaire, parce que s’ils le savaient, « il y aurait une révolution avant demain matin ». La semaine dernière, il s’est passé quelque chose de remarquable. La Banque d’Angleterre a vendu la mèche. Dans un document intitulé « La création de l’argent dans l’économie moderne », co-écrit par trois économistes de la Direction de (...)
17 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
42 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.