RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Thème : Syrie

La Russie en Syrie - "L’échec" militaire déclenche une diplomatie intense

Moon of Alabama
Les médias occidentaux avaient prédit que la campagne militaire russe en Syrie se terminerait par un « échec ». Echec ou pas, la campagne est finie. Et maintenant il y a toutes sortes d'efforts diplomatiques pour régler la guerre. En septembre 2015, l' « Occident » a décidé de déclarer la guerre à la Syrie. Le but était soi-disant de lutter contre l’EI et d'arrêter le flux de migrants vers Europe. Le véritable objectif était un « changement de régime ». La Russie est intervenue en envoyant sa cavalerie en Syrie : Les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et d'autres pays ont annoncé leur arrivée dans le ciel syrien pour « combattre le terrorisme » de l'État islamique. La Russie utilisera le même argument pour justifier sa présence et ses opérations aériennes depuis Lattaquié. Sa simple présence garantira que d’autres ne puissent pas utiliser leurs forces pour des objectifs nuisibles. Les moyens aériens russes fourniront également des renseignements utiles pour les opérations terrestres syriennes. (...) Lire la suite »

Gauche révolutionnaire : la grande manipulation

Vincent Lenormant

Depuis une dizaine d’années, les courants libertaires, trotskistes, « antifas » qui forment la gauche révolutionnaire ont été retournés pour servir des objectifs de guerre.

La gauche révolutionnaire désigne l'ensemble des formations politiques qui sont en principe favorables à une révolution pour mettre fin au capitalisme, en s'appuyant sur des précédents historiques comme la Commune de Paris ou la Guerre d'Espagne ; en France, ces groupes se nomment NPA, Alternative Libertaire, CNT, Fédération Anarchiste... Leurs militants ne sont pas très nombreux, mais ils bénéficient d'une bonne image chez toute une population sensible aux idées libertaires, trotskistes, antifascistes, révolutionnaires. Nous allons voir comment ces groupes ont été manipulés, épurés, restructurés pour servir des objectifs de guerre, de la simple propagande jusqu'au recrutement de combattants. La guerre en question, c'est avant tout celle de Syrie, qui a commencé par ce qu'on n'ose plus appeler "Printemps Arabe", tant ces événements furent une catastrophe pour le monde Arabo-musulman, avec l'arrivée au pouvoir des Frères Musulmans en Tunisie et en Égypte et la destruction de la Libye et du Yémen. Au (...) Lire la suite »
17 

Syrie - Attaque à Khan Cheikhoun : le rapport de Human Rights Watch est mis en question

Gabriella Lima
Six mois ont passé depuis le drame survenu à Khan Cheikhoun, dans la province syrienne d'Idleb, le 4 avril 2017, qui avait fait environ 90 morts et plusieurs centaines de blessés. Les débats sur la réalité de l'attaque chimique de Khan Cheikhoun et ses vrais initiateurs se poursuivent jusqu'à ce jour. Bien que Washington soit "absolument" sûr et possède des preuves "incontestables", de nombreux experts expriment des doutes à propos du rôle de Damas dans cet incident. Afin de manipuler l'opinion publique et discréditer Bachar al Assad, la Maison Blanche s'est prononcée contre la tenue de l'enquête par l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) sur le terrain. En mai 2017, l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW) a publié le rapport de 48 pages intitulé "Attaques chimiques meurtrières : Utilisation généralisée et systématique d'armes chimiques par le gouvernement syrien" dont l'analyse détaillée révèle des erreurs et des défauts évidents ainsi que la (...) Lire la suite »

L’argent saoudien en Syrie sème les graines de l’EI 2.0

Moon of Alabama
Il nous arrive des nouvelles inquiétantes de Raqqa, en Syrie. Tandis que l'EI est largement défait, Il y en a qui sèment des graines pour sa résurrection. Les forces kurdes sous le label SDF et dirigées par des forces spéciales américaines ont défait l'Etat islamique à Raqqa. Les opérations de nettoyage se poursuivent. La victoire n'a été obtenue qu'après un accord conclu entre les États-Unis et leurs alliés pour laisser le libre passage aux quelques centaines de combattants étrangers et syriens de l'EI et à leurs familles. Depuis que ces autobus chargés de membres de l’EI ont quitté Raqqa samedi soir, on n’a plus entendu parler d'eux. Lundi, le coordinateur américain pour la lutte contre l'Etat islamique, Brett McGurk, a amené un visiteur indésirable en Syrie. Raqqa24 @ 24Raqqa - 9h49 - 17 oct 2017 Brett McGurk est allé à Ayn Issa aujourd'hui avec le ministre saoudien Thamer al-Sabhan (ancien ambassadeur en Irak) et a participé à trois réunions différentes. # R24 La première réunion a été avec le (...) Lire la suite »

Le combat des mères de jeunes partis en Syrie

Nadine ROSA-ROSSO

C’était après les vacances de Pâques 2013. Une enseignante me téléphone, en larmes. Un de ses élèves, de 15 ans, n’est pas revenu à l’école. Il est parti en Syrie avec un autre camarade de l’école, d’un an son aîné. Les deux mamans sont effondrées. Elles cherchent désespérément de l’aide…

Depuis, quatre années ont passé. Pendant les deux premières, beaucoup de mamans ont vécu le même drame. Elles se sont rassemblées pour se soutenir, partager leur souffrance et tenter – souvent en vain – de sensibiliser les responsables politiques, policiers et médiatiques sur les départs de jeunes vers la Syrie. Leurs voix se sont perdues dans un silence assourdissant. Isolées, souvent même au sein de leur propre famille, de leur communauté religieuse ou d’origine, elles se sont battues comme elles le pouvaient, sans aucun moyen, pour empêcher d’autres enfants de partir. Puis vinrent les attentats de Paris, le 13 novembre 2015. Le dimanche suivant, nous avions prévu de nous réunir avec des mamans pour saluer l’arrivée du premier livre d’une maman « Le bonheur est parti avec toi », de Samira Laakel, la maman de Nora. Nous étions heureuses de ce premier résultat de notre atelier de parole et d’écriture. En même temps, nous ne savions pas très bien comment annoncer ce livre, après les attentats. Nous ne (...) Lire la suite »

Syrie – Le Commandement central étasunien déclare la guerre à la Russie

Moon of Alabama
Hier, trois officiers russes de haut rang ont été tués dans une « attaque de l’EI » à l'est de la Syrie. Il est probable qu'ils ont été tués par des forces spéciales ou des insurgés contrôlées par des forces spéciales américaines. L'incident sera interprété comme une déclaration de guerre. Le Commandement central des États-Unis au Moyen-Orient veut que ses forces par procurations prennent le contrôle des champs de pétrole de l'est de la Syrie pour mettre en place un mini-état kurde aligné sur les États-Unis dans la région. Le gouvernement syrien, allié à la Russie, a besoin des revenus de ces champs de pétrole pour reconstruire le pays. La semaine dernière, les Russes ont vertement dénoncé la coordination américaine avec les terroristes d'al-Qaeda dans la province d'Idleb, et ont dit craindre une nouvelle escalade. Hier, le ministère russe de la Défense a accusé les militaires américains de l'est de la Syrie de collaborer directement avec l'État islamique : Les unités spéciales de l'armée américaine font (...) Lire la suite »

Laissez tomber la Syrie, Monsieur Macron, vous êtes “out”

Bruno GUIGUE
Devant l’assemblée générale de l’ONU, vous avez traité M. Bachar Al-Assad de “criminel” et déclaré qu’il devrait rendre des comptes à la “justice internationale”. Infligeant un démenti à ceux qui s’obstinaient à voir un tournant dans votre politique, vous avez proféré cette accusation gravissime à l’encontre du chef d’Etat légitime d’un Etat-membre de l’ONU. Quelle juridiction, Monsieur Macron, vous a-t-elle habilité à lancer des mandats d’arrêt à l’encontre de dirigeants étrangers qui, soit dit en passant, pourraient vous en apprendre un bout ? De quel droit un chef d’Etat européen, représentant l’ancienne puissance coloniale en Syrie (1920-1946), se permet-il de décerner des certificats de bonne ou de mauvaise conduite à ses homologues du Proche-Orient ? Cette ingérence est d’autant plus consternante que vous persévérez, comme vos prédécesseurs, dans la complaisance à l’égard de ces pétromonarchies auxquelles vous vendez des armes qui leur servent à massacrer le courageux peuple yéménite. Vous dénoncez les crimes que (...) Lire la suite »
12 

Syrie. La Russie accuse les États-Unis d’attaques, de tentatives d’enlèvements, de collusion avec Al-Qaïda

Moon of Alabama
La situation en Syrie est à nouveau critique. La possibilité d'un conflit à grande échelle entre les forces américaines et russes augmente. Nous avions averti qu’un clash se profilait sur le contrôle des riches champs pétroliers situés à l'est de Deir Ezzor. Au moins trois incidents au cours des derniers jours montrent qu’il y a une grave escalade. Le 17, les États-Unis ont accusé la Russie d'une légère attaque aérienne contre leurs forces par procuration au nord de Deir Ezzor. La Russie a nié. Les 18 et 19, de gros contingents de troupes russes et syriennes ont traversé l'Euphrate à Deir Ezzor dans l'est de la Syrie. Les forces par procuration kurdes et arabes des États-Unis dans la région ont activement tenté d'entraver ce mouvement. Parallèlement, une vaste attaque d'al-Qaïda a été lancée dans l'ouest de la Syrie. Les forces russes accusent les services de renseignement des États-Unis de l'avoir lancée (Les forces syro-russes ont repoussé l'attaque.) Aujourd'hui, l'armée russe a accusé les forces (...) Lire la suite »
Conférence de presse du Dr Bachar al-Jaafari

Astana 6 : Aux garants russe et iranien de tester l’engagement du garant turc…

Bachar al-Jaafari
Samedi 16 septembre 2017 Bonsoir à vous tous, Aujourd’hui, la sixième session des réunions d’Astana s’est conclue avec succès. Nombre de documents ont été approuvés, notamment le document relatif à la création d’une zone de désescalade dans la province d’Idlib [*]. Après consultation du gouvernement syrien par les parties russe et iranienne, les « garants » se sont mis d’accord sur les modalités permettant d’inclure cette région en tant que quatrième zone de désescalade [les trois autres étant situées dans la province de Daraa, la province de Homs et la Ghouta orientale autour de Damas ; NdT]. En Syrie, nous approuvons toute initiative pouvant arrêter l’effusion du sang des Syriens et soulager leur souffrance, où qu’ils se trouvent. Ici, je ne peux que rendre hommage aux victoires de nos forces armées à Deir ez-Zor assiégée par les terroristes depuis trois ans, victoires remportées avec le soutien des forces amies et alliées. En effet, la percée du siège de cette ville résistante et la libération des nôtres (...) Lire la suite »

Syrie : Une seconde bataille pour Deir Ez-Zor se profile

Kharroubi HABIB
Parvenue à briser le siège imposé par l'Etat islamique aux quartiers de la ville de Deir Ez-Zor dans lesquels un certain nombre de ses soldats ont résisté à ses assauts pendant près de trois années, l'armée syrienne est en voie de reprendre le contrôle de pratiquement l'ensemble de la cité. Ce qui enlève tout crédit à la raison invoquée par les groupes armés rebelles stipendiés par la coalition menée par les Etats-Unis pour justifier l'offensive qu'ils prétendent vouloir déclencher en vue de chasser l'Etat islamique de Deir Ez-Zor. En fait, le véritable but de leur branle-bas guerrier est celui de tenter d'empêcher les forces gouvernementales d'asseoir leur contrôle sur la ville qui contrarie le plan pour cette ville et sa province élaboré par la coalition consistant à les maintenir en dehors de l'autorité du régime de Damas. Il est clair que si ces groupes rebelles persistent dans leur intention, ils entreront inévitablement en confrontation avec les troupes loyalistes, ce qui pourrait donner lieu à un (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190