RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Al Jazeera

Egypte : la crédibilité entamée d’Al-Jazeera et d’Al-Arabiya

divers
L’éviction du président égyptien Mohamed Morsi a exacerbé la rivalité entre les deux grandes chaînes de télévision satellitaire arabes, la saoudienne Al-Arabiya et la qatarie Al-Jazeera, chacune reflétant la position de son bailleur de fonds, sans souci d’objectivité. “Les deux chaînes se préoccupent davantage de véhiculer les points de vue de leurs bailleurs de fonds que d’informer d’une manière professionnelle et objective”, estime l’analyste saoudien Abdallah Shamry. Al-Jazeera du Qatar et Al-Arabiya à capitaux saoudiens, qui ont déjà marqué leurs différences par une couverture du Printemps arabe perçue comme proche des positions de leur gouvernement respectif, ont “polarisé le paysage médiatique arabe”, selon lui. Le contraste a été clair dans la couverture des manifestations ayant conduit à l’éviction par l’armée, le 3 juillet, de Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans. “Al-Jazeera et Al-Arabiya ont couvert ces événements de deux manières diamétralement opposées”, indique Mohamed El-Oifi, spécialiste des (...) Lire la suite »

Des journalistes d’Al Jazeera avouent : « Nous avons reçu l’ordre de soutenir les Frères musulmans »

R. Mahmoudi
La chaîne de propagande qatarie vit sans doute ses plus mauvais jours depuis sa création en 1996. La journée du 8 juillet 2013 marquera spécialement un tournant dans son parcours. Après avoir été officiellement interdite en Egypte, dès l’annonce du redressement du 2 juillet, son bureau au Caire n’a pas voulu se plier aux directives et, pis encore, a persisté dans son travail d’incitation à la violence et d’intoxication, comme le montrent ses derniers reportages, où des images de massacres d’enfants en Syrie étaient transposées insidieusement sur un sujet en rapport avec les événements en Egypte. Mais ce zèle commandité à partir de Doha a provoqué un sursaut de conscience collectif au sein de l’équipe du Caire qui a amené les deux correspondants locaux à annoncer, à quelques heures d’intervalle, leur démission à l’antenne en direct : « La chaîne sème la discorde entre le peuple égyptien, un agenda existe contre l'Egypte et de nombreux pays arabes, des instructions ont été données pour soutenir les Frères musulmans (...) Lire la suite »

L’ex-directeur tunisien d’Al Jazeera Children menacé de prison au Qatar !

Amira SOLTANE
Alors que la planète salue le réveil de la démocratie au Qatar, une affaire est passée sous silence et qui met en lumière l'injustice de la famille régnante envers des travailleurs maghrébins. En effet, depuis le 27 septembre 2011, l'ancien directeur d'Al Jazeera Children, le Tunisien Mahmoud Bounab, possédant également la citoyenneté canadienne, sa femme et son ancienne directrice de la programmation, Malika Alouane de nationalité marocaine, sont retenus au Qatar, leurs passeports confisqués et interdits de quitter le territoire qatari. Selon Human Rights Watch, les trois travailleurs étrangers ont été informés que leur ancien employeur : Al Jazeera Children, les avait accusés d'infractions financières en octobre 2011, mais ils n'étaient au courant d'aucune enquête criminelle officielle jusqu'à ce que des accusations aient été déposées contre eux, en décembre 2012. Une décision qui a surpris l'ancien journaliste tunisien, Mohamed Bounab, qui s'est investi dans le lancement de cette chaîne et dont leur (...) Lire la suite »

On se presse pour travailler sur Al Jazeera aux Etats-Unis

Georges Malbrunot
Pas moins de 16 000 candidats ont envoyé leur CV pour occuper les 250 postes de journalistes qui seront prochainement créés sur la nouvelle chaîne américaine Current TV que le groupe qatarien Al Jazeera vient de racheter. Aux Etats-Unis, Doha ne connaît donc pas le même "Qatar bashing" qu'en France, même si l'annonce récente du lancement d'une chaîne en français attire déjà les candidats dans l'Hexagone. En janvier, Current TV, cofondée en 2005 par l'ancien vice-président Al Gore, a annoncé son rachat par Al Jazeera pour 500 millions de dollars. Cette nouvelle acquisition, longtemps recherchée pour entrer sur le marché américain, va permettre au groupe Al Jazeera de toucher 40 millions de foyers américains contre moins de 5 millions aujourd'hui avec Al Jazeera english.Il semble bien loin le temps où George Bush voulait bombarder le bureau d'Al Jazeera à Bagdad... (...) Lire la suite »

L’avenir en clair-obscur d’Al Jazeera

Hakim Merabet
Est ce la fin d'une époque pour Al Jazeera ? Tout porte à croire que la chaîne qatarie commence à manger son pain noir. En effet, un récent rapport commandé par les responsables de cette chaîne et dont le site marocain Lakome a publié des détails croustillants, a livré des chiffres qui sont de nature à ébranler les certitudes de cette chaîne qui croit avoir conquis les coeurs des arabes. C'est du moins ce que fait ressortir ce rapport sur lequel Al Jazeera n'a pas jugé utile de tartiner. Première conclusion : les téléspectateurs des pays dits du printemps arabe ont globalement tourné le dos à l'écran d'Al Jazeera. De l'atlantique au golfe, la chaîne qatarie qui a servi à fond la caisse la propagande contre les régimes arabes mais surtout celle des occidentaux, a perdu des plumes. Son capital sympathie qu'elle a suscité pour sa liberté de ton a laissé place à un sentiment de rejet de la part de ses téléspectateurs qui ont découvert depuis 2010 qu'Al Jazeera est plus qu'une chaîne de télé. Que ce soit (...) Lire la suite »

Tunisie-Funérailles de Chokri BELAà D : Al Jazeera, Palme d’Or de la falsification journalistique !

Salah HORCHANI
1. Combien étions-nous pour dire adieu à Chokri BELAà D ? C'est d'abord le Ministère de l'Intérieur qui a avancé le chiffre de 1.400.000, concernant le nombre de personnes qui ont assisté aux funérailles de Chokri BELAà D ; pour les arabisants, voir à ce sujet, sur le Lien suivant, l'émission de Nessma TV (la Chaîne la plus écoutée, au point de vue informations et débats politiques) ayant pour titre " 1,4 million de personnes présentes à l'enterrement de Chokri Belaïd" (sur, environ, 10, 8 millions d'habitants) : Ce chiffre a été repris par plusieurs médias nationaux et internationaux. Et ce fut un choc dans le Milieu Islamiste, et surtout chez leurs dirigeants, aggravé par les slogans accusateurs criés par cette immense foule dont le plus répété fut "Ya Ghannouchi ya saffah, ya kattal laroueh ! " (Oh ! Ghannouchi sanguinaire, oh ! Assassin), transmis, en direct, sur toutes les Radios et Chaînes de télévision nationales et plusieurs étrangères. Ce qui a conduit le Ministère de l'Intérieur à minimiser (...) Lire la suite »
13 
Une télé « libre » dans un Qatar dictatorial qui abrite la plus grande base militaire US du monde ?

Al Jazeera, propagande et vidéos fabriquées

Ali El Hadj Tahar

Al Jazeera, propagande, mensonges, désinformations, trucages, faux- témoignages, mises en scènes et reportages bidons filmés dans ses studios ?
Cette chaîne des dictateurs du Qatar est ici rudement mise en cause par un journaliste algérien.
Verra-t-on les médias français investiguer sur Al Jazeera dont les émissions arrosent les pays arabes et influence les pouvoirs politiques occidentaux ?
Notre presse, si prompte à transformer en « caudillo » un président Chavez, qui a soumis son pouvoir à plus de 15 élections, qui récupère pour son peuple l’argent du pétrole, nous dira-t-elle que l’émir du Qatar est un dictateur moyenâgeux ? Que c’est une honte pour la France de voir tant des ses journalistes, intellectuels, artistes, sportifs, hommes politiques accepter les cadeaux sonnants et trébuchants de ces despotes ?
Voir : http://www.legrandsoir.info/le-jour-ou-jean-daniel-entre-autres-palpa-...
www.legrandsoir.info/Quant-Plantu-recoit-une-dotation-d-une-dictature.html

La base militaire états-unienne d’Al Aydid, qui a servi dans la guerre contre l’Irak, protège les tyrans d’un Qatar (où le sort des femmes, des enfants jockeys de 6 ans (jusqu’en l’an 2005 !) et des travailleurs étrangers compte moins que des dattes). Le Qatar, lui, veille à ce que le printemps arabe ne se trompe pas de pays. Pas touche aux émirats, au Bahreïn, à l’Arabie saoudite...

Le Grand Soir

Dès sa création, Al Jazeera était une chaîne de propagande « islamiste » : elle prend ouvertement parti pour les extrémistes algériens du FIS. Plus tard, elle fera même un sondage sur « l'opportunité ou non » des attentats d'Alger de décembre 2007, d'où la fermeture de son bureau dans notre capitale [Alger]. Ouvert le 20 novembre 2006, le bureau Al Jazeera à Rabat est fermé le 20 octobre 2010, à cause du temps d'antenne accordé à l'opposition marocaine, notamment islamiste. Agacés par l'activité subversive de cette chaîne, l'Irak, le Koweït, le Bahreïn et l'Autorité palestinienne ont aussi fermé son bureau sur leur sol tandis que la Tunisie (2006) et l'Arabie Saoudite (2003) sont allés jusqu'à rappeler leurs ambassadeurs au Qatar. Outre la désinformation et l'instrumentalisation de l'opposition islamiste dans les pays visés, la chaîne dispose d'un imam de service, un wahhabite notoire, un théoricien de la fitna. Propagateur du fiel islamiste, Youssef Al-Qardaoui a encouragé les terroristes de l'AIS et autres (...) Lire la suite »
12 

Indésirable au Machrek, Al Jazeera se tourne vers le Maghreb

Amira SOLTANE
« L'amitié est dans les yeux, la trahison est dans les pieds » Proverbe arabe Après avoir été le porte-drapeau de la révolution arabe, Al Jazeera est devenue indésirable dans le Monde arabe. Au Caire des manifestants égyptiens ont attaqué au cocktail molotov l'un des bureaux de la chaîne qatari Al-Jazeera, qui donne sur la place Tahrir. Selon un journaliste de la chaîne qui se trouvait à l'intérieur du bâtiment, environ 300 manifestants se sont approchés des bureaux de la chaîne avant midi, proférant des injures. Ils ont accusé la chaîne qatarie de n'être pas objective, a commenté Ahmed el-Dassouki, le journaliste témoin de l'assaut. Après cette première attaque, les manifestants ont agressé le chef de police cairote, Osama el-Saghir, qui s'était rendu sur la place Tahrir, qui tentait de négocier la fin des violentes protestations frappant la capitale égyptienne depuis trois jours et qui tentait de désamorcer la situation. Les agresseurs ont assené des coups de poings et de pieds au policier. Des dizaines (...) Lire la suite »

Al Jazeera, arme de destruction massive

Djamal BENMERAD
La chaîne Al Jazeera est, comme aurait dit l'autre, née avec des moustaches, au vu des 100 millions de dollars dont elle fut créditée dès sa naissance, en novembre 1996, à partir du holding Al Jazeera Satellite Network. Al Jazeera est, dit-on, concurrente du géant nord-américain CNN, les téléspectateurs arabes et arabophones étant peu réceptifs à la langue anglaise, maintenus dans l'analphabétisme par leurs régimes respectifs. D'autres sources indiquent que CNN est actionnaire d'Al Jazeera. Ce ne fut donc pas « la petite chaîne qui monte », comme le proclamait le slogan de M6. Quelques mois après sa naissance, Al Jazeera revendiquait déjà 30 millions de téléspectateurs. Mais dès 2001, et grâce à la retransmission exclusive des vidéos que lui faisait parvenir Ben Laden et les sous-chefs d'Al Qaeda, son chiffre d'audience augmenta jusqu'à 50 millions de téléspectateurs. L'audimat ne cessera d'augmenter, comme nous le verrons plus loin. Et pour prouver son allégeance totale à l'establishment étatsunien, elle (...) Lire la suite »