RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Canada

Cet héritage progressiste qu’il nous faut défendre !

Benedikt ARDEN
Depuis son adoption en 2002, tous les lundis précédant le 25 mai ne sont plus la fête de « Dollard » ni même cette « fête de la Reine » qui indiffère une grande majorité de québécois(e)s, mais bien le « Jour des patriotes ». Ce jour férié est devenu une merveilleuse occasion, pour les formations indépendantistes, d’organiser des activités commémoratives aux quatre coins du Québec, afin de rappeler que la société de l’époque n’était pas la théocratie que l’on s’imagine encore quelques fois, mais une société qui était au diapason de ce monde en plein bouleversement. L’objectif de cette fête nationale est certes de souligner l’importance de l’héritage de la rébellion de 1837-1838, mais rares sont les organisations qui se limitent à la seule commémoration historique, puisque ce jour est avant tout perçu comme le « jour des indépendantistes » et de leur lutte. C’est pour cette raison que la maintenant traditionnelle « Marche des patriotes » est l’activité annuelle la plus connue, puisqu’elle est l’une des rares ayant un (...) Lire la suite »

Sortir la religion du débat sur la laïcité !

Benedikt ARDEN
Le dépôt de la « loi sur la laïcité de l’État » (projet de loi 21) de la Coalition avenir Québec (CAQ) n’était même pas encore présenté que tout le monde politique québécois préparait déjà leur positionnement. Il faut dire que la question des symboles religieux dans le domaine public est devenue une telle obsession qu’il est maintenant presque impossible d’en faire l’impasse, au même titre que les questions climatique et économique. Toutefois, cette « laïcité de l’État », tant souhaitée par certains, est surtout le cache-sexe d’autres préoccupations moins avouables, ce qui embrouille les discussions et engendre bien des malentendus de part et d’autre. Mais au-delà de ces imbroglios, il semble clair que la population souhaite mettre un terme au laisser-faire libéral et aux flous qu’impliquent généralement les « accommodements raisonnables ». C’est donc dans ce contexte que les membres de Québec solidaire (QS) devaient conclure leurs réflexions internes afin de valider le positionnement du parti sur la question. La (...) Lire la suite »

Qu’est devenu le Québec de mes rêves ?

Claude Jacqueline HERDHUIN
J’ai immigré au Québec il y a trente ans. Le soir où le dépôt de pneus de Saint-Basile brûlait. Je dis bien au Québec. Munie d’un certificat de sélection et persuadée de pouvoir y élever mon fils (à l’époque j’avais un seul enfant) dans la tolérance et la liberté. Française élevée dans plusieurs pays, dont l’Algérie et l’Iran, je ne m’étais jamais habituée à « l’étroitesse » de l’Hexagone. Le racisme y était clairement exprimé et la montée de Jean-Marie Le Pen déclenchait chez moi des crises d’urticaire. Sans compter que, fraîchement diplômée en traduction, les opportunités d’emplois étaient nettement meilleures de ce côté-ci de l’Atlantique. C’est donc animée par un besoin de renouveau, de liberté et d’aventure que j’ai posé les pieds sur le sol québécois. J’ai immédiatement constaté que le racisme y était quasi inexistant et que j’habitais dans l’endroit le plus tolérant au monde. Tout du moins le monde que je connaissais. J’avais des points de comparaisons pour avoir parcouru la planète dans tous les sens à plusieurs reprises (...) Lire la suite »

Urbanisme & écologie, des concepts indissociables

Benedikt ARDEN

La préoccupation écologique et les problèmes qu’engendre notre mode de vie sur celle-ci ne sont plus une nouveauté pour grand monde et ceci depuis bien longtemps. Avec le temps, le pourcentage de gens qui croient que ces considérations doivent prendre le pas sur celles d’ordre purement économique, lorsqu’il est question de projets d’infrastructures majeures, ne cessent d’augmenter. Et c’est bien normal puisque ces futurs développements ont la fâcheuse tendance d’être en opposition directe avec les engagements écologiques, en termes de réduction des gaz à effet de serre (GES) et de biodiversité, que les gouvernements tentent, plus ou moins sérieusement, de mettre en place depuis des décennies.

Cette constante contradiction n’est pas non plus une nouveauté, puisqu’il est bien ardu de faire coïncider les intérêts d’une économie dite « libérale » aux impératifs écologiques qui caractérisent notre siècle. On comprend aisément que les acteurs du privé ont de la difficulté à articuler leurs intérêts à ceux de l’Humanité et de la vie sur Terre. Mais, pour ce qui est des infrastructures publiques, on aurait pu croire que les choses seraient plus faciles. Les décideurs n’ont-ils pas en tête leurs engagements lorsqu’il est temps d’inaugurer des projets d’envergure ? Hélas, les « vraies affaires » et les intérêts politiciens de court terme ont tendance à prendre le pas sur les bons sentiments que les politiques évoquent lors des cénacles internationaux. Quand ceux-ci ne font pas carrément partie de la mascarade. L’un des exemples que nous offre l’actualité est ce fameux 3e lien, entre la Rive-Nord et la Rive-Sud des villes de Québec et de Lévis. Issue de demandes répétées par la ville de Québec, cette idée fut (...) Lire la suite »

Canada : Nouveaux enjeux, même lutte politique …

Benedikt ARDEN
Après une campagne électorale exaspérante à tous les niveaux, c’est dans un état d’agacement assez avancé que j’ai pu enfin contempler ses résultats. C’est donc avec une nette majorité de députés que cette fameuse « Coalition avenir Québec » (CAQ) s’est fait élire par un peu moins de 25% de la population québécoise. Même s’il faut bien sûr relativiser la masse de ce vote en faveur de la CAQ, il est incontestable qu’une bonne partie de la population a choisi de donner congé aux libéraux via une vague du genre de celle de 2011, avec le NPD de Jack Layton. Cette vague mit donc en grave déroute le Parti libéral (PLQ), mais frappa encore plus son ancien rival, c’est-à-dire le Parti Québécois (PQ), qui a fait un score record en termes d’effondrement. De son côté, Québec solidaire (QS) récolte l’ensemble de toutes les circonscriptions que le parti estimait « prenables ». Ce qui n’est pas anecdotique, étant donné que le parti de gauche prend enfin des places hors de l’île de Montréal pour s’installer à Québec, Sherbrooke et (...) Lire la suite »

Québec : Perspectives d’avenir

Benedikt ARDEN
Depuis le 23 août 2018, un vent de démagogie frappe le Québec. Cette rafale de pancartes aux slogans creux, ces promesses souvent ridicules et ces sondages bidon... Tout cela nos compatriotes le reconnaissent fort bien, car il s’agit des 42e élections que connait le Québec depuis la constitution de 1967. Néanmoins, ces élections, sans pousser des enjeux à ce point extraordinaires, auraient bien pu être un évènement digne d’intérêt, si notre système électoral n’était pas à ce point bloqué. Malgré toute l’inertie que constitue ce simulacre de démocratie, les périodes électorales restent encore globalement les meilleures pour inciter notre population aux débats. Et ainsi revivifier leur esprit critique, un peu trop habituée à se laisser diriger par cette clique de beaux-parleurs. Dans ce contexte, il est tout à fait pertinent de mettre en place notre propre agenda électoral afin de mettre notre grain de sel dans ce flot de polémiques convenues pour ainsi rappeler que l’avenir du Québec ne pourra pas toujours (...) Lire la suite »

Les fumiers fumistes du G7

Gaëtan PELLETIER
Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a demandé aux agriculteurs de Charlevoix de ne pas épandre de fumier du 1er au 9 juin afin de ne pas indisposer les chefs d’État et de gouvernement des pays du G7. Une demande jugée farfelue par le Parti québécois, qui a pressé jeudi le ministre Laurent Lessard d’annuler cette directive. "Je pue, donc je suis" ( Il faut bien inventer des citations de temps en temps) *** Il y a une petite note sournoise et incompréhensible dans le message qui se veut d'éviter la malodorante réunion du G7 : arrivent-ils à “se sentir” les uns les autres ? Ne nous puent-ils pas au nez, parfois ? On ne parle même pas des 3000 policiers gardiens de ces souverains pieux des affaires plus que de la réalité de la petite planète Terre. Le 7 a toujours été un chiffre magique pour les friands de la mystériosité de notre univers : 7 planètes 7 éléments 7 jours 7 couleurs fondamentales 7 chakras 7 notes en musique 7 idiots en plastique Sapristi ! (...) Lire la suite »

Chers grévistes français

Mélina CYRENNE

J’ai vu trop souvent les gens de mon peuple du Québec se plier devant l’austérité forcée. J’ai vu trop souvent mes voisins débattre de la légitimité d’une grève à coup de « ce sont tous des fainéants ! », tout en ignorant la misère qui s’approche dans l’ombre de cette désolidarisation. Alors, aux Français qui se battent toujours, n’abandonnez pas. La docilité nous a peut-être apporté le sigle de la « gentillesse et de la chaleur québécoise », mais elle nous a aussi bandé les yeux devant l’éminente érosion sociale.

Chers grévistes français, et tous ceux qui les encouragent, Ne cessez pas votre combat. Il est légitime, et il est un front majeur contre les attaques du gouvernement visant le service public. La blessure est déjà là. Entre vos infirmières qui s’éreintent et vos services de psychiatrie qui s'approchent dangereusement d'une situation de maltraitance, les effets de l’austérité se font déjà sentir dans l’un des domaines qui ne devrait pas être négociable : la santé. La subtilité de votre gouvernement n’est pas son plus grand talent, et il est facile de voir qu’il essaie d’essouffler les services publics pour vous faire tendre vers les services privés. Comme les pouvoirs précédents, il fantasme sur les États-Unis et salive devant Trump. Ne les laissez pas toucher à votre santé, votre éducation, votre intégrité, votre dignité, en tant qu’ouvriers. Voyez ce que cet abandon a créé au Québec. Nos services de santé gratuits ont des listes d’attentes effarantes. Aux urgences, il faut être patient. Les meilleurs jours, (...) Lire la suite »

Le rabot et le robot

Gaëtan PELLETIER
Les 70 robots du nouvel hôpital de Montréal effectueront pas moins de 3500 transports chaque jour. « C’est terminé l’époque où le personnel soignant transportait de lourds chariots », affirme Jacques Morency, directeur associé du projet de construction du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). Ce dernier assure que cette technologie fera gagner du temps au personnel et, par conséquent, profitera aux patients. (Une autoroute de robots au CHUM- Centre Hospitalier Universitaire de Montréal). *** Le coût réel de cette mégalomanie n'est pas connu. Peut-être 3,5 milliards de dollars canadiens. Et encore, il n'est pas terminé. Tout ça en raclant les petites gens payés au salaire misérable et quelques fonctionnaires et autres portraitistes cravatés et emballés par leur "conception" du progrès. Ils pensent que le couteau électrique, c'est le summum de l'intelligence humaine. "Coupons les postes". À la main, c'est trop dur... Selon les Étasuniens – ce peuple uni divisé en 50 – on ira un jour sur (...) Lire la suite »

Machiavélisme et opportunisme politique de la caste au pouvoir à Québec

Benedikt ARDEN
Depuis le début de l’été, la polarisation n’en finit plus d’empirer dans le débat public. La guerre que se font les identitaires et les antifascistes est presque devenue le pain quotidien des médias à sensation qui en sont rendus à faire des gros titres avec des sujets aussi insignifiants que du « trollage » sur les médias sociaux. Il faut dire que les événements de Charlottesville et le grabuge du Centreville de Québec ont fortement réchauffé les esprits. Au point où certaines des prestations les plus disgracieuses de cette lutte continuent d’être soutenues malgré tout le mal qu’elles font à la cause. Mais, au-delà des reproches qui vont de part et d’autre, bien peu sont ceux qui semblent avoir conscience du problème politique que comporte le conflit en lui-même. L’antifascisme a eu son importance à plusieurs reprises dans l’Histoire et pourrait bien s’avérer encore nécessaire, mais l’attention excessive effectuée sur les groupuscules d’extrême droite, interprété comme la menace principale et non comme l’un (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110