RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : François ASSELINEAU

Asselineau : farouche défenseur du capitalisme

HUGO*

Combien de fois faudra t-il répéter que l’UPR, malgré son "étendard" sur le FREXIT est une formation de droite pure et dure et que le PRCF (même s’il tient compte de l’intéressant facteur FREXIT), ne peut pas pactiser avec le diable !

N’ayons pas peur des mots, Asselineau est un personnage plutôt bien placé dans la nébuleuse réactionnaire. Si l’individu se proclame anti système et se prétend la voix de ceux qui subissent la politique des partis traditionnels, des gouvernements successifs et de Bruxelles il oublie volontairement, dans cette énumération de responsables le……patronat ! Les fermetures d’usines, les suppressions d’emplois, le chômage, les bas salaires, la remise en cause des acquis sociaux ne seraient pas de sa responsabilité. Comme si les décisions du gouvernement, et celles de l’UE, n’étaient pas prises en fonction des besoins et des seules exigences du capital !Il convient donc de revenir sur ce personnage qui se dit anti système. Le parcours, les discours et les amitiés d’Asselineau fleurent bon une droite extrême et réactionnaire. Il fait ses études à H.E.C. (1980) et l’E.N.A (1985). En 1985 il est inspecteur général à l’IGF. De 1989 à 1990, il est le chef de la mission pour le Crédit National. Il a aussi été le président (...) Lire la suite »
94