RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Gaza

Voilà que Haaretz fait la propagande du Hamas !

Caitlin JOHNSTONE

Caitlin Johnstone revient sur des événements marquants de la semaine, avec notamment des révélations sur le 7 octobre, le débat présidentiel entre Biden et Trump ou encore le nombre de morts à Gaza largement sous-estimé selon une prestigieuse revue médicale.

Un nouvel article du journal israélien Haaretz intitulé “Les FDI ont appliqué la directive Hannibal le 7 octobre pour empêcher le Hamas de prendre des soldats en otage” confirme ce que des journaux indépendants comme The Grayzone et Electronic Intifada avaient révélé il y a longtemps tout en se faisant traiter de complotistes antisémites : le 7 octobre, un grand nombre de morts israéliens résultait d’une politique des forces de défense israéliennes consistant à tirer délibérément sur leurs propres soldats pour les empêcher d’être pris en otage par le Hamas. Citant une “source très haut placée des FDI”, Haaretz rapporte que les troupes israéliennes qui ont répondu à l’attaque du Hamas ont été informées que “pas un seul véhicule ne peut retourner à Gaza” et que “la signification de ce message et le sort réservé à certaines personnes kidnappées étaient parfaitement clairs“. Cette reconnaissance va à l’encontre de tout ce que les médias de l’Empire et les responsables occidentaux ont prétendu sur ces accusations depuis (...) Lire la suite »
10 

Gaza : le sablier de la mort

Hassan TARFAOUI
Aube sans robe, seras-tu présente à mon enterrement ? Bientôt, je serai enveloppé dans un linceul numéroté, parmi des milliers d'autres, attendant d'être jeté dans un trou creusé à la hâte. Dix mois de carnage, et Gaza est devenue une ville fantôme : plus de rues, plus de maisons, plus d'hôpitaux, plus de vie. Les survivants errent, d'un abri à un autre, cherchant un moment de répit pour sauver ce qui reste de leur humanité, tandis que le reste du monde suit le drame à la télé, confortablement installé sur des canapés, avec parfois une lueur de tristesse sur les visages. Combien de morts encore pour que quelques âmes charitables expriment leur mécontentement ? Est-ce une occasion, pour toi, Dieu, de prouver ton existence en sauvant ces innocents ? Horizon sans promesse, seras-tu là, silencieux, à écouter les louanges d'Allah, prière funèbre de mon enterrement ? Bientôt, je serai transporté sur une civière de misère, enveloppé dans un drap blanc sans nom, mais numéroté pour des statistiques éventuelles (...) Lire la suite »

La proposition monstrueuse de Giora Eiland sur Gaza c’est le mal, au vu et au su du monde

Gideon LEVY
29 NOVEMBRE 2023 Giora Eiland est un des « agents penseurs » issu de l’armée. Sympathique et éloquent, son comportement est tout de modération et de jugement éclairé. Sa carrière militaire est impressionnante, à la tête de la Division des opérations et de la planification de l’armée et à la tête du Conseil National pour la Sécurité. Il est constamment interviewé et encensé par les Travaillistes. Il ne marmonne pas et n’est pas ignorant comme le général de brigade Amir Avivi, ni sanguinaire comme Itamar Ben Gvir. Un centriste, de droite modérée. Eiland, qui ne va pas bien et a même écrit un livre sur sa souffrance, a une idée : les épidémies à Gaza sont bonnes pour Israël. « Après tout, de graves épidémies, dans le sud de la bande de Gaza nous rapprocheront de la victoire et réduiront le nombre de blessures parmi les soldats de l’armée israélienne », a-t-il écrit cette semaine dans Yedioth Ahronoth. Il suffit d’attendre que les filles des leaders du Hamas contractent la plaie et c’est gagné. Eiland n’a pas donné de (...) Lire la suite »

Palestine occupée : ce qui vous semble être un cauchemar est leur réalité

Daniel VANHOVE

Á de rares exceptions, les générations contemporaines occidentales ne savent pas ce que vivre sous occupation veut dire. Et savent encore moins ce que signifie vivre en temps de guerre. Les seules approches qu’elles en ont se résument aux quelques reportages de médias sous contrôle des autorités qui y appliquent une censure en fonction de l’origine des images. Leur connaissance en est donc biaisée.

Pour le reste, Hollywood a depuis longtemps ‘fait le job’ et les jeunes générations ont de ces temps de guerre une idée complètement fausse, allant de l’insipidité à la bêtise en passant par la torsion historique des faits, jusqu’à l’absurde voire au déni. Ainsi, les esprits de ces générations épargnées sont à mille lieues de pouvoir comprendre les réalités de ce que des millions d’individus subissent parfois sans arrêt, tout au long de leurs vies. De nos jours, le cas le plus criant en est assurément la Palestine, occupée depuis plus de 75 ans et régulièrement ensanglantée par des épisodes de guerre totale au point que les plus hautes instances internationales parlent aujourd’hui (enfin !) d’un génocide à Gaza. Nous, de l’Occident si fier de claironner ses ‘valeurs’ aux quatre vents, nous n’en sommes pas seulement témoins. Nous en sommes complices ! Comment ? D’abord par notre passivité et notre manque de détermination à soutenir les victimes que sont les populations déplacées, spoliées, bombardées, emprisonnées, (...) Lire la suite »

Les destins de Gaza et de Julian Assange sont liés

Jonathan COOK

Si elles étaient correctement rapportées, deux audiences judiciaires d'une importance cruciale tenues cette semaine à Londres et à La Haye feraient apparaître l'"ordre fondé sur des règles" des États-Unis comme une imposture.

Deux affaires judiciaires menaçant nos libertés les plus fondamentales à l'échelle mondiale se sont déroulées séparément en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas cette semaine. Aucune de ces affaires n'a fait l'objet d'une couverture plus que superficielle dans les médias de l'establishment occidental, comme la BBC. Dans le premier cas, il s'agit de l'ultime recours du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, contre les tentatives des États-Unis de l'extrader pour l'enfermer jusqu'à la fin de ses jours. Selon l'administration Biden, le crime d'Assange est d'avoir publié des fuites exposant les crimes de guerre systématiques approuvés par les autorités américaines et britanniques en Irak et en Afghanistan. Le gouvernement britannique, ce qui n'est peut-être pas surprenant, a donné son accord à son extradition. L'autre affaire a été entendue par la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye. Quelques semaines après que les juges de la Cour mondiale ont estimé plausible qu'Israël se livre à un génocide (...) Lire la suite »

Du débarquement en Normandie au génocide de Gaza.

Djamel LABIDI

La plage du débarquement en Normandie nous fait, 80 ans après, irrésistiblement penser au sable de la bande de Gaza. Pourquoi ?

Jusqu'à présent nous regardions les images de la deuxième guerre mondiale distraitement, avec l'intérêt qu'on a pour des archives. Avec la guerre en Ukraine, en Europe, cette guerre redevient terriblement présente. On découvre, non seulement de nouveaux aspects de son histoire mais on s'aperçoit à quel point celle-ci a été tronquée. On voit bien mieux à présent, comment la boucherie de la Première Guerre mondiale a préparé celle de la Deuxième. Et combien la Deuxième Guerre mondiale n'a jamais été terminée et pourrait justifier à son tour une Troisième. N'est-ce pas finalement une seule guerre qui n'en finit pas de se poursuivre ? On se pose alors, aujourd'hui, des questions qu'on ne s'est jamais posé tant l'Histoire nous paraissait définitivement écrite, des questions qui ont été éludées, passées sous silence, escamotées. Par exemple qu'a apporté cette Deuxième Guerre mondiale de bien à l'humanité ? N'a-t-elle pas été, elle aussi, une grande boucherie comme l'a été la Première ? Et comme le serait fatalement (...) Lire la suite »

Des militaires cachés dans un camion d’aide : Opération meurtrière israélo-américaine à Nuseirat

The Cradle

La résistance palestinienne qualifie l’opération de “crime de guerre grave” & précise que Tsahal a tué un certain nombre d’otages restants au cours d’un massacre qui fait plus de 200 morts.

Les forces terrestres israéliennes se sont cachées à l'intérieur d'un camion utilisé pour la livraison d'aide humanitaire afin d'infiltrer le camp de réfugiés de Nuseirat le 8 juin, perpétrant un nouveau massacre de plus de 200 Palestiniens. Des images diffusées par la chaîne de télévision Al Jazeera montrent le camion à l'intérieur de Nuseirat, accompagné de chars blindés. Exclusive Al-Jazeera footage : A group of the Israeli army infiltrated Nuseirat disguised as humanitarian relief workers and used humanitarian aid trucks to release the four captives in the central Gaza Strip. pic.twitter.com/W0vbQSrDsF — The Palestine Chronicle (@PalestineChron) June 8, 2024 “Un camion est arrivé, transportant de l'aide humanitaire et des vêtements, et soudain 10 soldats en sont sortis et m'ont tiré dessus, une fois dans la poitrine et deux fois dans les pieds. Les tirs d'artillerie ont commencé, et j'ai vu des dizaines de citoyens à terre, y compris des gens avec la tête coupée”, a déclaré aux journalistes un (...) Lire la suite »

Sortir de la culpabilité collective

Rorik DUPUIS VALDER
Il est certain que l’issue de la tragédie en cours dans la bande de Gaza, transformée en champ de ruines par l’armée israélienne, sera décisive pour l’avenir de l’humanité : saurons-nous vaincre l’empire du mensonge et résister à la tyrannie sioniste, ou devrons-nous finir par nous incliner devant les pouvoirs du tribalisme raciste et de l’argent sale ? Il n’y a plus à tergiverser, voilà le dilemme, terriblement binaire. Sommes-nous encore capables de soutenir l’opprimé, protéger l’être innocent qu’on bombarde en faveur d’idéologies suprémacistes et ségrégationnistes, ou faut-il se résigner face au chantage apocalyptique de ce micro-État artificiel qui, en plus de disposer de l’arsenal nucléaire, bénéficie de la complicité des gouvernements du monde occidental ? Si l’on peut s’étonner qu’une minorité de gens, dans nos sociétés sous emprise atlanto-sioniste, soit ouvertement révoltée par tant d’injustice, c’est qu’une majorité semble victime de cet état de sidération propre à la personne abusée. Au-delà de la (...) Lire la suite »

La langue française s’est enrichie d’un nouveau verbe

Mohamed EL BACHIR
« Le serpent change de peau, non de nature. » (Proverbe persan) Parler pour ne rien dire Après la Bulgarie, Chypre, la Hongrie, Malte, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Suède et la Tchéquie, le 28 mai 2024, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont officiellement reconnu un État palestinien fondé sur les frontières de 1949 à 1967. Du côté français, le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné juge que les conditions ne sont pas réunies pour qu'une reconnaissance d'un État palestinien « ait un impact réel » sur le processus visant la solution à deux États mais ce « n'est pas un tabou pour la France ». Mais quelles sont les conditions et qui les dicte pour que la reconnaissance d'un Etat palestinien ne devienne pas un tabou ? Le mercredi 29 mai 2024, le Président Macron s’est entretenu, par téléphone, avec Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne pour réitérer « la très ferme condamnation par la France des attaques terroristes barbares perpétrées par le Hamas le 7 octobre 2023, la (...) Lire la suite »

Gaza : victoire de la civilisation Judéo-Chrétienne ?

Claire VÉRILHAC

Sous le coup d’une demande de mandat d’arrêt du procureur de la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, le premier ministre d'Israël était invité par LCI. Il a pu ainsi déverser sa propagande habituelle. Y ajoutant le mensonge éhonté de cette "civilisation judéo-chrétienne" qui n'a jamais existé. Associant l'Europe, la France, à ses crimes !

Cette époque est particulièrement dangereuse pour les minorités juives, sommées de défendre le gouvernement d'Israël quels que soient ses crimes. Car se sont les juifs qui sont sans cesse utilisés par les dirigeants israéliens, et leurs complices, pour tenter de faire taire leurs opposants. Les juifs, qu'ils soient en Israël ou en diaspora, sont ainsi embarqués comme caution. Les morts de la Seconde Guerre mondiale, deviennent leur alibi honteux. Ils ont trouvé la parade : toute critique sera qualifiée d'antisémitisme. Alors que le premier pourvoyeur en est l'Etat d'Israël ! Même si c'était très dur d'être traité d'"antisémite" pour défendre la même chose que Nelson Mandela, ou Martin Luther King, des voix courageuses ont continué de s'élever. Les critiques continuant vis à vis de la politique pourrie d'Israël, ils inventent les islamo-gauchistes. Et voilà les juifs qui viennent d'être embarqués comme bouclier de leur sale croisade anti-musulmane. Mais cela ne suffit pas à faire taire les Français (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 430