RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


2015 : AGIRC-ARCCO quand Laurent BERGER n’avait pas de ligne rouge !

Le patronat et trois syndicats sont parvenus à un accord le 16 octobre 2015 pour sauvegarder les régimes complémentaires. Salariés et retraités en première ligne.

Et que contenait cet accord ?

Extraits du site NOTRE TEMPS

...

Qu’est-ce donc qui explique le "revirement" de Laurent BERGER ?

Qu’est-ce qui explique que ce qu’il a accepté en 2015 il le refuse avec force publicité en 2019 ?

La réponse évidente c’est la puissance du mouvement social.

En 2015 les choses ont pu se faire en catimini et Laurent BERGER en bon gestionnaire du système, sous la dictée du MEDEF a pu valider pour les régimes complémentaires concernant des millions d’assujettis, l’allongement de l’âge pour percevoir sa pension à taux plein, sans quoi eh bien c’était, c’est la décote, le malus.

Aujourd’hui c’est beaucoup plus compliqué de justifier une telle attitude parce qu’il y a un puissant mouvement populaire articulé autour des syndicats qui luttent, mouvement qui a mi les projecteurs sur les intentions des uns et des autres, sur les enjeux, sur la nature des propositions et leurs conséquences, qui a provoqué un peu à l’instar de ce qui s’est passé en 2005 avec le traité constitutionnel européen un immense débat sur les retraites, leur financement, l’architecture du système actuel et celle que propose le pouvoir macronien.

Pour la CFDT et Laurent BERGER donc il s’agit de ne pas trop apparaître comme le valet de Macron et de pouvoir justifier auprès de ses adhérents leur absence du combat de masse engagé.

Nous ne disons pas cela pour se complaire dans de vaines polémiques.>

NON !

Mais il nous faut être lucides et ne pas entretenir des illusions !

Car contrairement à la mise en scène médiatique L. BERGER ne rejoint pas le front syndical de lutte.

Il demande simplement de revenir MOMENTANÉMENT sur la clause de l’âge pivot de 64 ans pour immédiatement s’engager dans des négociations entérinant de fait l’approbation de la contre-réforme scélérate.

Et le mardi 17 la CFDT ne manifestera pas avec la CGT, la FSU, SUD ... mais à part en tentant de se regrouper avec l’UNSA, la CFTC et le syndicat FAGE filiale étudiante de la CFDT.

Les manoeuvres pour combattre et isoler le mouvement de lutte, affaiblir le soutien populaire majoritaire ne vont donc pas cesser.

Et le scénario le plus probable c’est le " retour " de la CFDT à la table des négociations comme le pouvoir l’y invite gentiment.

Pas pour exiger le RETRAIT de la contre-réforme ! NON !

Mais pour mettre en scène l’efficacité supposée du syndicalisme de collaboration, alors que TOUT dépend du mouvement populaire et syndical en cours et en trompant l’opinion et celle des militants de ces organisations frayer la voie à la contre-offensive du pouvoir.

Il n’est donc absolument pas exclu que le pouvoir et la CFDT se "rabibochent" rapidement pour tenter de faire passer la contre-réforme !

Restons donc lucides !

C’est la puissance du mouvement en cours qui les a TOUS contraint à se positionner, a bousculé leur calendrier leur a ôté la maîtrise des horloges et c’est le renforcement de ce mouvement qui est la clé de la possibilité d’une victoire et du RETRAIT du projet de contre-réforme.

Préparons donc pour MARDI prochain les plus importantes grèves et les plus puissantes manifestations depuis le démarrage du 5/12 !

URL de cet article 35525
   

Même Thème
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB.

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.