RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : ACRIMED

Le spectre des « casseurs » et des « extrémistes » hante Le Figaro

ACRIMED

A peine une nouvelle journée de mobilisation syndicale et sociale était-elle prévue le 12 février par la CGT et FO à l’occasion d’un comité central d’entreprise de la société Goodyear (dont on rappelle que la direction a décidé le 31 janvier dernier de fermer son usine d’Amiens-Nord qui emploie 1173 salariés) que retentit le tocsin figaresque : attention aux casseurs !

Certes, alors que se multiplient les conflits sociaux, nul ne s'étonnera de lire dans Le Figaro, quotidien d'opinion et engagé, des éditoriaux violemment anti-syndicaux … Là où le bât blesse, c'est que le contenu des articles destinés, en principe, à informer sur les mobilisations en cours, est à peine différent, véhémence mise à part, des articles de commentaire. Le 31 janvier, dans un article au titre évocateur, « Les pyromanes de l'industrie », l'éditorialiste Gaëtan Capèle décrivait avec acrimonie « une lutte des classes d'un autre temps (...) bernés par une poignée d'extrémistes (...) quelques dizaines d'excités vandalisent l'usine [PSA-Aulnay] et terrorisent en toute impunité les non-grévistes (...) défenseurs autoproclamés de la classe ouvrière (...) imprégnés de corporatisme et murés dans leur conservatisme (...) Combien de temps encore tolérera-t-on les outrances de ces pyromanes de l'industrie ? » Ce genre de diatribe intemporelle, qui fleure bon la peur du « péril rouge », n'a pas pour principale vertu (...) Lire la suite »