RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Tristan EDELMAN

Masques : vrai ou faux problème ?

Tristan EDELMAN
Nous discutons à n’en plus finir à propos des masques. J’ai pu distinguer 3 positions : 1) beaucoup pensent qu’ils sont utiles voire indispensables, 2) d’autres pensent que, utiles ou non, ils sont opportuns politiquement car ils mettent clairement en lumière la « mauvaise gestion » du gouvernement, 3) les derniers enfin, dont je fais partie mais qu’on entend moins, pensent que « l’utilité » et « la gestion » de la crise des masques est une escroquerie (l’utilité) sur une escroquerie (la gestion) qui couve une politique sournoise qu’il s’agit de débrouiller pour se concentrer sur le vrai problème. Voici quelques précisions sur ma position (évolutive) concernant les masques : 1- Fin des libertés démocratiques et individuelles : Avant tout il ne doit pas y avoir "Obligation" de les porter. Ceux qui veulent les porter les portent, les autres pas. Même chose pour les vaccins. En France l'Etat nous a obligé en 2018 à 11 vaccins pour les nourrissons. Ils mettent en place un vaccin pour le COVID. Au delà du (...) Lire la suite »
36 

Isolement collectif, suite du 11 Janvier.

Tristan EDELMAN
J’ai été surpris de l’onde que mon court texte a provoqué dans ma petite sphère. Hormis mes très très proches, dont je n’ai pas douté du soutien, et de quelques sites marginaux qui font respirer internet, les réactions ont été agitées, allant de la rigidité laconique à l’indignation agressive, et cela tous bords politiques confondus ; mais peut être n’y en a-t-il plus qu’un… J’ai écouté, et à vrai dire, je n’ai pas vraiment défendu ma vision. J’avoue tenir, avant tout, à ma tranquillité quotidienne et à la délicatesse que cela requiert. Et puis, j’ai senti quelque chose de plus important que les arguments et les adhésions du moment ; une ambiance, une atmosphère, un ébranlement. Bref : une énergie particulière que je souhaite décrypter. Pour ce, j’ai surtout écouté et réfléchi sur cette ambiance, en me connectant à notre psychologie d’êtres humains pris dans une foule. Pas facile ! Le recul, à la fois émotionnel et idéologique, devient particulièrement ardu dans notre période, où l’information est passée au peigne fin, (...) Lire la suite »
16 

Un dimanche à Paris : Ah tiens une manif …

Tristan EDELMAN
Enfin on va avancer l’enregistrement de mon nouvel album, « Ministère Double joker ou le moins pire des mondes possibles ». Mon ingé son, Momo le grand fou, habite à Jacques Bonsergent, ligne 5, près de la place de la République. La mauvaise place au mauvais moment... Impossible d’arriver au studio : une manif. J’ai beau essayer de me frayer un chemin, de prendre un autre métro, de contourner, de rentrer chez moi même… pas moyen : tous les chemins mènent à la manif. J’ai vraiment pas envie. Je peux pas travailler, je peux pas rentrer chez moi, je peux pas m’exprimer librement à travers ma musique. J’essaye de passer en-dessous des cordons faits par la police, qui me rembarre. Je râle : « on peut même plus rentrer chez soi ! ». Un manifestant d’une quarantaine d’année, visiblement exaspéré par ma réaction, me répond « On peut pas tout avoir ». Qu’est-ce ça veut dire ? T’as une manif donc des filcs, pas de flic donc pas de manif. Ok le ton est donné : hyper quadrillé et au pas. Et d’ailleurs, me voilà dans une (...) Lire la suite »
17