RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

A propos de la régulation du capitalisme

La crise économique de 1973 marque le début de la stagnation de la croissance des pays européens, des Etats Unis et du Japon. La suraccumulation de capital, après un essor économique sans précédent, nécessitait le placement du capital privé dans d’autres activités : dans les domaines nationalisés et le renforcement des investissements dans les autres pays. En France la privatisation des entreprises nationalisées a offert au capital privé de nouveaux débouchés et une augmentation des profits résultant de ces nouveaux secteurs. La dérèglementation des activités économiques dans le monde a permis aux capitaux de s’investir plus facilement dans les pays en voie de développement. La multiplication des investissements à l’étranger s’est fait parallèlement à une concentration du capital et au développement de trusts et de banques encore plus géants.

L’idéologie néolibérale reflétait bien les intérêts de la bourgeoisie mondiale à la privatisation des secteurs nationalisés, à la dérèglementation du marché mondial et correspondait au renforcement du pouvoir des trusts et des banques sur les Etats.

La crise économique mondiale de 2008 qui révèle elle aussi une suraccumulation de capital nourrissant une spéculation financière phénoménale a provoqué le soutien salutaire des Etats au secteur privé : banques, industries… Mais il n’y a pas eut de retour aux « valeurs » valables avant le tournant des années 80 : pas de nationalisations massives ou de re-réglementation. Les capitaux accumulés, qui ne trouvent pas une rentabilité suffisante, doivent à nouveau trouver de nouveaux débouchés tels que la poursuite des privatisations et l’investissement dans d’autres pays.

Les discours sur la régulation du capitalisme ne sont pas sérieux. La crise de 2008 ne marque pas un retour d’un type de gouvernance valable avant les années 80. Au contraire, la nécessité capitaliste d’accroître les profits, de privatiser l’ensemble de l’économie, d’accroître la domination économique sur le monde, de renforcer l’impérialisme sont exacerbés.

La Feuille Militante

URL de cet article 12748
  

Histoire et Mystifications. - Comment l’Histoire est fabriquée et enseignée...
Michael PARENTI
Analyste politique progressiste de tout premier plan aux États-Unis, Michael PARENTI, docteur en Sciences Politiques de l’Université de Yale, est un auteur et conférencier de renommée internationale. Il a publié plus de 250 articles et 17 livres. Ses écrits sont diffusés dans des périodiques populaires aussi bien que dans des revues savantes, et ses textes engagés l’ont été dans des journaux tels que le New York Times et le Los Angeles Times. Ses livres et ses conférences, informatives et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut commencer avec la vérité. La vérité est la seule manière pour arriver à quelque chose.Toute prise de décision basée sur des mensonges ou l’ignorance ne peut pas être une bonne décision.

Julian Assange

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.