RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Allocution du représentant JRCF lors du meeting internationaliste (Fête de l’humanité 2017)

Meeting internationaliste, samedi 16 septembre 2017, Paris, Fête de l’Humanité

Étaient présentes des délégations du : Fronte Popolare (Italie), Parti Sadi (Mali), PSUV (Venezuela), ambassade de Cuba, Parti progressiste de Corée du Sud, Parti communiste des Peuples d’Espagne, Parti communiste du Maroc.

Chers camarades et chers amis,

C’est un honneur pour moi de parler en ce jour au nom des JRCF et de représenter pour ce meeting internationaliste notre mouvement de jeunesse. Je tiens à remercier les délégations ici présentes, qui ont fait tout ce chemin pour venir à la rencontre, une fois de plus, des communistes français du Pôle de Renaissance Communiste en France. Un salut fraternel particulier pour nos camarades du Fronte Popolare, qui sont sur le point de mettre sur pied leur propre organisation de jeunesse, que nous serons ravis d’assister. Une pensée spéciale également pour nos camarades polonais du KPP, qui malheureusement n’ont pu venir, et qui subissent à cette heure les offensives du gouvernement d’extrême-droite polonais qui sévit à Varsovie, contre les droits des travailleurs et contre les communistes eux-mêmes, de par un révisionnisme historique fasciste et des répressions politiques extrêmement violents.

Et parce que notre internationalisme est la face complémentaire de notre antifascisme, c’est à notre jeunesse consciente, éduquée, organisée dans son parti communiste que revient la tâche de combattre les dérives idéologiques auxquelles sont en proie les jeunesses de nos pays respectifs, et qui menacent à ce jour la résistance à l’impérialisme.

En France, il est clair que nous pouvons constater, non seulement en acte, mais également en paroles, un recul très inquiétant du principe d’anti-impérialisme. Et ce, y compris parmi ceux qui se réclament du camp progressiste, voire même communiste.

Notre jeunesse est prisonnière d’une vision occidentale du monde, vision arrogante, laquelle est celle de nos sociétés libérales. Elle se déclare progressiste et antifasciste mais elle réclame à tout rompre des interventions. Elle applaudit aux ingérences et interventions impérialistes en Irak, en Lybie, et en Syrie. Elle pratique le "ni-ni" gauchiste qui ne peut que servir le camp de la réaction ("Ni Bachar ou la résistance nationale syrienne ni Daesh", "ni Maduro ni la droite putschiste", "ni la résistance armée palestinienne ni Netanyahu"). C’est cette idéologie de la doxa pseudo-humaniste mais véritablement criminelle que nous devons combattre, en même temps que le droit souverain des peuples à l’autodétermination.

Nous, Jeunes pour la Renaissance Communiste en France, nous le faisons effectivement, par des communiqués, parfois communs avec nos organisations soeurs, par de l’éducation populaire, avec les moyens modestes qui sont les nôtres. Mais nous le faisons. Et ce, grâce au formidable travail d’analyse menée par les intellectuels et analystes du PRCF.

Ainsi, nous nous mettons à l’école de l’anti-impérialisme réel, et non celui de la posture mondaine, celui au contraire qui nous a été légué par les mouvements de libérations nationales des révolutionnaires du Tiers-Monde, et par le mouvement communiste international. L’école d’Ho Chi-Min, de Castro, Guevara, Chavez et Morales !

Face à l’impérialisme, et dans ce contexte d’agression ouverte contre la Corée du Nord et le Venezuela, plus que jamais, les barricades n’ont que deux côtés.

Soutien total et indéfectible aux peuples souverains qui luttent contre le monstre !

Socialisme ou la mort, nous vaincrons !

»» http://jrcf.over-blog.org/2017/09/allocution-du-representant-jrcf-lors...
URL de cet article 32329
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le capitalisme est le génocide le plus respecté dans le Monde.

Ernesto Che Guevara.

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.