Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

13 

Après l’augmentation de la CSG pour les vieux, la réduction de l’APL pour les jeunes, voici la taxe « couches-culottes » pour les bébés

La Communauté de Communes Terres du Lauragais (31) va faire payer aux assistantes maternelles une redevance spécifique de 90 € par an pour l’enlèvement des ordures ménagères.

Le président de la communauté, le « socialiste » (sic) Christophe Portet, explique sans rire que cette taxe est justifiée par l’excès de couches et de pots de yaourts dans les poubelles.

On croit d’abord à un canular, mais pas du tout.

Théophraste R. (ancien incontinent et consommateur sevré de petits pots Blédina).

URL de cette brève 5496
https://www.legrandsoir.info/apres-l-augmentation-de-la-csg-pour-les-vieux-la-reduction-de-l-apl-pour-les-jeunes-voici-la-taxe-couches-culottes-pour-les.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/07/2017 à 07:19 par irae

Il faut admettre que :
- l’abandon des couches tissus est une source de pollution de 1er ordre,
- les saloperies (gels et autres absorbeurs) qu’on met au contact des parties génitales des nouveaux-nés ne doivent pas être tout à fait étrangers en termes de perturbations endocriniennes,
- que les multinationales américaines en font leur miel,
- que des alternatives moins polluantes seraient à explorer,
- que par exemple, la fin des protections féminines par un système 1000 fois plus écologique fait l’objet de campagnes de dénigrement pseudo scientifiques de la part des mêmes multinationales qui ont tout à y perdre.
Cela dit je ne suis pas certaine que là se situe la préoccupation de l’élu.

#138175 
27/07/2017 à 08:47 par morvandiaux

autre source importante de revenu : taxer de 5 € chaque rouleau de "papier-cul" (si preuve concrète de l’utilisation taxe ramenée à 3 € )

#138179 
27/07/2017 à 10:30 par J.J.

Iræ : des alternatives moins polluantes seraient à explorer,
Bien d’accord, la question mérite d’être étudiée, mais il ne faudrait pas non plus revenir à des systèmes "antiques", le lavage des couches n’ayant jamais été une véritable partie de plaisir pour les femmes (ni pour les hommes qui l’ont pratiqué).
Même constat à propos des "petits pots" de nourriture : site à une extraction de dent de sagesse, j’ai essayé de me nourrir avec des "petits pots". J’ai vite abandonné pour utiliser un mixer ! Ça ne ’étonne pas que les enfants aient de la peine à apprécier ensuite certaines nourriture, le goût complètement anesthésié par ces produits industriels.

#138181 
27/07/2017 à 11:55 par Autrement

Irae : mais de toutes façons ce n’est pas aux assistantes maternelles de payer !!!
Ce Président Portet, c’est bien le fin du fin de l’esprit "social-démocrate", à plat-ventre devant le macronisme qui mendie 5 euros aux "défavorisés" !

#138183 
27/07/2017 à 12:16 par gus de nantes

les maisons de retraite vont apprécier .......

#138184 
27/07/2017 à 13:30 par Geb.

OK pour les arguments sur l’abandon des couches jetables et autres produits de consommation qui vus superficiellement ne sont pas réellement utiles...

Je ne suis pas entièrement d’accord mais c’est un autre débat. En particulier sur le fait qu’à moins d’avoir une nounou à plein temps à la maison, si ta femme travaille je ne la vois pas laver et sécher des dizaines de couches textiles par jour. A moins qu’on ne te paye pour ça et que toi ou elle restent à la maison à pouponner.

Mais tu ne penses pas que ça revient à taxer des gens qui n’y sont pour rien alors qu’il serait si facile d’interdire la production et l’utilisation de ces mêmes produits ?

Et pourquoi uniquement les "assistantes maternelles". pourquoi pas après tout une taxe sur les familles qui viennent de connaître un "heureux événement" ? Et si tu as de jumeaux tu es doublement "taxé" ?

Ou bien pour les "vieux" qui obèrent nos services de nettoiement avec des couches et des pots de compléments alimentaires ??? Qu’est-ce qu’on pourrait bien faire ? Les euthanasier pour diminuer le contenu de la Poubelle de la Ménagère ??? ((- :

Quand tu arrives à ce niveau tu n’est pas loin de "Soleil Vert", (Soilen Green - Le Film), ou de "1984".

Demain on te taxera aussi les préservatifs si tu tires un coup de trop comme on te taxe déjà les boîtes de médicaments soi-disant pour éviter que tu les avales comme ds "smarties" ?

Mais on pourrait dire aussi que ce connard n’a tout simplement pas les co...es d’aller demander d’interdire à la source ce genre de produits. Pas folle la guêpe.

On en reviens à appliquer la même politique que pour la cigarette ou tu taxes les victimes et tu continue à encaisser les bénefs au niveau de l’état et des multinationales du tabac.

Comme le disait si justement Audiard : "Quand les cons voleront... Il sera certainement chef d’escadrille".

Quand aux électeurs "socialistes", (Et autres), du coin, s’il ne réagissent pas et ne vont pas le lyncher sur place, qu’ils sachent au moins qu’ils font l’objet de mon plus profond mépris.

#138185 
27/07/2017 à 13:37 par Palamède Singouin

@ irae

Cela dit je ne suis pas certaine que là se situe la préoccupation de l’élu

La préoccupation de l’élu se situe en dessous de sa CEINTURE et surtout au niveau de son PORTEFEUILLE (plus haut à droite ou à gauche suivant les cas)

#138186 
27/07/2017 à 13:44 par FredeSud

Bonjour à tous,
Pour paraphraser Michel Audiard, on pourrait dire que "les Solfériniens ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnait"...
Solidairement.

#138188 
27/07/2017 à 15:23 par legrandsoir

Et donc, 90 euros pas an de taxe pour des sous-prolétaires c’est :
- bien
- complètement délirant
- socialiste à la Jaurès.
Cochez SVP.

#138190 
27/07/2017 à 21:24 par calame julia

le grand soir,
eh oui ! dirait-on que d’aucuns, d’aucune ne font pas la relation ?
N’est pas communiste qui veut et surtout pas forcément celui, celle qui en connaît l’Histoire...
Je bois du petit lait, dans ma cambrousse ou tintent les choches des vaches... Caramba !

#138196 
27/07/2017 à 21:59 par irae

Mon propos ne visait pas à justifier une taxe de plus pour les moins fortunés mais à rappeler que les couches jetables :
- polluent beaucoup
- sont un vrai business qui enrichit qui vous savez
- gagneraient à contenir moins de saloperies et a être produites plus sainement
- provoquent des allergies et peut être même plus
- évitent la réflexion sur des alternatives (cf méthode chinoise).
- l’ alternative au lavage maison existait déjà dans certains pays (collecte et nettoyage en atelier).
Pour les femmes c’est fait et ca marche mais les multinationales font de l’intox.
Après pour faire des économies des vraies j’ai bien quelques idées mais c’est bien pour les combattre que les puissants ont mis leurs marionnettes au pouvoir.
D’ailleurs le petit péteux de ministre des comptes publics n’a-t-il pas dans une fabuleuse inversion du sens injurié en fronçant ses sourcils et haussant le ton du haut de sa suffisance Corbière de monopole de la démagogie. Entendez bien "vouloir défendre les plus pauvres c’est mal".
Celui-là aussi il ose absolument tout et même pas honte.
Soleil vert ? Des couches ? C’est pas plutôt procéder à des euthanasies volontaires avec musique et projections idylliques pour transformer les cadavres en plaquettes alimentaires ? Et les femmes en "mobilier" ?

#138198 
28/07/2017 à 10:11 par ellul

A propos voici une chanson d’un allemand ( en français) plus rien à dire je pense !
Son titre : le politicien :
(Parlé :)
Comme à juste titre on me prend pour un crétin
Comme on m’a barré la carrière de mannequin
Comme je n’ai pas été élu Roi du Mambo
Et que devenir chanteur est au-dessus de mon niveau
Comme je suis fauché, malhonnête et fainéant,
Il me faut un métier lucratif et reposant
Autrement dit avec toutes ces qualités-là
Je suis destiné à devenir homme d’Etat.
Car, comme le disait Armand de la Meulière,
Lors d’ une splendide faillite immobilière
Si tu es incapable et qu’il te faut du fric
Pour toi s’impose une carrière dans la politique
Qu’y a-t-il de plus beau sur terre
Que d’avoir un ministère
Et l’esprit de sacrifice
Qui permet d’accumuler les bénéfices
Est-il plus belle tâche au monde
Satisfaction plus profonde
Que de porter ce fardeau
Sans reproche et sans impôts ?

Dieu merci, je ne sais rien faire de mes deux mains
J’ai toujours évité de suivre le droit chemin
En faisant le bilan de mes dons, je vois que rien
Ne peut m’empêcher de devenir politicien.
Mais mon plus grand talent, et le plus convaincant
C’est que je connais d’un ministre des détails gênants :
D’abord, sa maîtresse habite une gentilhommière
Offerte par les entreprises de la Meulière
Dont je m’explique la générosité extrême
Par le fait qu’elles ont construit quelques ensembles d’H.L.M. 
Le ministre, à son tour, s’est senti comblé sans doute.
Armand de la Meulière construit deux tronçons d’autoroute.
Refrain
Ce ministre qui dort tout au long des assemblées,
Fait semblant de faire une sieste de député
Tout en dressant ses oreilles, car en fait, il est l’espion
De la gauche, de la droite et de l’opposition.
Tout ce que je sais de lui favorise ma carrière
Et me rapporte bien plus qu’un diplôme universitaire.
Si cet homme tient à son fauteuil, et Dieu sait qu’il y tient,
Il ne pourra plus longtemps me refuser le mien.
Dignement, j’assumerai de très nobles fonctions,
Elu d’un tas de conseils d’administration.
Sur les achats d’Etat, j’aurai des commissions,
En luttant sans pitié contre la corruption !
Refrain
Autrefois, avant les élections, j’étais confus.
Maintenant, ma voix est à ceux qui m’offrent le plus,
Et, chaque fois que ma fraction manque d’appuis,
Ma conscience m’ordonne de changer de parti.
J’ai fait mes preuves, et ce d’autant plus vite
Que je me suis décerné l’Ordre du Mérite.
Je suis reçu par le Pape et on m’a anobli.
On dit que les bons comptes font les bons amis.
Je sais que mes chers collègues sont vraiment contents pour moi,
C’est en surveillant leur téléphone, l’impression qu’on a.
Et si par miracle, un jour, la farce était trahie,
J’anticipe ma retraite pour cause de maladie.

#138210 
10/09/2017 à 11:55 par auger

Le chanteur allemand est Frédérik Mey ou Reinhard Mey (rendons à César !)
https://www.youtube.com/watch?v=1vuZ-ezwYRc

#139564 
RSS RSS Commentaires
   
RÉSISTANCES AU TRAVAIL
Stephen BOUQUIN
Stephen Bouquin (coordination) Louis-Marie Barnier, José Calderón, Pascal Depoorter, Isabelle Farcy, Djordje Kuzmanovic, Emmanuelle Lada, Thomas Rothé, Mélanie Roussel, Bruno Scacciatelli, Paul Stewart Rares sont les romans, même de science-fiction, fondés sur l’invraisemblance. Il en est de même avec les enquêtes en sciences sociales. Il existe néanmoins des vraisemblances négligées. Les résistances au travail en font partie. Le management contemporain a beau exalter l’individualisme, il exige en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si les lois de Nuremberg étaient appliquées, chaque président des Etats-Unis de l’après-guerre aurait été pendu.

Noam Chomsky


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.