Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

15 

Avec Castaner, les Inconnus sont quatre

La « légèreté » de Benjamin Griveaux ayant été regrettée par le secrétaire du PS, Olivier Faure, Christophe Castaner nous a assurés sur France Inter que les divorces de ce dernier ne nous-re-gar-dent-pas.

Théophraste R. Auteur du livre-enquête (refusé par tous les éditeurs) « Castaner, les truands marseillais, le poker et les shots de vodka ».

URL de cette brève 6467
https://www.legrandsoir.info/avec-castaner-les-inconnus-sont-quatre.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
20/02/2020 à 09:56 par François de Marseille

C’était Smaïn le 4 ème inconnu.
(Le téléphone sonne toujours 2 fois)

#166740 
20/02/2020 à 10:00 par Assimbonanga

Ah que ! Trop adéquat le sketch des inconnus ! Il va comme un gant à cette bande de pieds nickelés, les Castaner-Benalla-Loiseau and-Co ! Comment notre président qu’on dit si intelligent peut-il s’entourer de telles taches ?
Tout le monde s’engouffre dans la défense d’Olivier Faure mais je n’ai encore trouvé personne qui s’étonne que Castaner répande la culpabilité de Pavlenski dans la rixe de la St-Sylvestre. Et la présomption d’innocence ? Castaner n’en a cure ? Parce qu’il dirige la Force de l’Ordre, il est au-dessus des lois ? (Ça se pourrait bien si l’on en juge par les exactions commises par celles-ci. )
Je rappelle que Pavlenski nie avoir donné des coups de couteau.

Serge July a fort pertinemment estimé que Griveaux était un con. Ça en fait deux ! Et menteur : surtout ne pas oublier le mensonge de la Pitié-Salpêtrière. Castaner a sans doute été envoyé sur France-Inter pour ses capacités de Pinochio.
Quand est-ce qu’ils dégagent tous ? Il y en a marre, marre, marre. La pays a besoin de concorde, d’intelligence et de revenir aux fondamentaux : sécu, fiscalité de tous, éducation, financement des associations laïques, de la recherche, des universités, du scolaire et du para-scolaire et qu’Estrosi nous foute la paix avec sa pathologie de vidéo-surveillance. Que les opposants ne soient plus fichés S, poursuivis comme des criminels et dissolution de la cellule démeter qui est un pacte entre des ploucs réactionnaires et des keufs.

#166741 
20/02/2020 à 10:09 par Ellul

Ban je pense que la lettre du Préfet de police de Paris , Maurice Grimaud, datée du 29 mai 1968, ne le regarde pas non plus....
« Je m’adresse aujourd’hui à toute la Maison : aux gardiens comme aux gradés, aux officiers comme aux patrons, et je veux leur parler d’un sujet que nous n’avons pas le droit de passer sous silence, c’est celui des excès dans l’emploi de la force.

Si nous ne nous expliquons pas très clairement et très franchement sur ce point, nous gagnerons peut-être la bataille dans la rue, mais nous perdrons quelque chose de beaucoup plus précieux et à quoi vous tenez comme moi : c’est notre réputation.

Je sais pour en avoir parlé avec beaucoup d’entre vous que, dans votre immense majorité, vous condamnez certaines méthodes. Je sais aussi, et vous le savez comme moi, que des faits se sont produits que personne ne peut accepter.

Bien entendu, il est déplorable que, trop souvent, la presse fasse le procès de la police en citant ces faits séparés de leur contexte et ne dise pas, dans le même temps, tout ce que la même police a subi d’outrages et de coups en gardant son calme et en faisant simplement son devoir.

Je suis allé toutes les fois que je l’ai pu au chevet de nos blessés, et c’est en témoin que je pourrais dire la sauvagerie de certaines agressions qui vont du pavé lancé de plein fouet sur une troupe immobile, jusqu’au jet de produits chimiques destinés à aveugler ou à brûler gravement.

Tout cela est tristement vrai et chacun de nous en a eu connaissance.

C’est pour cela que je comprends que lorsque des hommes ainsi assaillis pendant de longs moments reçoivent l’ordre de dégager la rue, leur action soit souvent violente. Mais là où nous devons bien être tous d’accord, c’est que, passé le choc inévitable du contact avec des manifestants agressifs qu’il s’agit de repousser, les hommes d’ordre que vous êtes doivent aussitôt reprendre toute leur maîtrise.

Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation et lorsqu’ils sont conduits dans des locaux de police pour y être interrogés.

Je sais que ce je dis là sera mal interprété par certains, mais je sais que j’ai raison et qu’au fond de vous-mêmes vous le reconnaissez.

Si je parle ainsi, c’est parce que je suis solidaire de vous. Je l’ai déjà dit et je le répéterai : tout ce que fait la police parisienne me concerne et je ne me séparerai pas d’elle dans les responsabilités.

C’est pour cela qu’il faut que nous soyons également tous solidaires dans l’application des directives que je rappelle aujourd’hui et dont dépend, j’en suis convaincu, l’avenir de la Préfecture de Police.

Dites-vous bien et répétez-le autour de vous : toutes les fois qu’une violence illégitime est commise contre un manifestant, ce sont des dizaines de ses camarades qui souhaitent le venger. Cette escalade n’a pas de limites.

Dites-vous bien aussi que lorsque vous donnez la preuve de votre sang-froid et de votre courage, ceux qui sont en face de vous sont obligés de vous admirer même s’ils ne le disent pas.

Nous nous souviendrons, pour terminer, qu’être policier n’est pas un métier comme les autres ; quand on l’a choisi, on en a accepté les dures exigences, mais aussi la grandeur.

Je sais les épreuves que connaissent beaucoup d’entre vous. Je sais votre amertume devant les réflexions désobligeantes ou les brimades qui s’adressent à vous ou à votre famille, mais la seule façon de redresser cet état d’esprit déplorable d’une partie de la population, c’est de vous montrer constamment sous votre vrai visage et de faire une guerre impitoyable à tous ceux, heureusement très peu nombreux, qui par leurs actes inconsidérés accréditeraient précisément cette image déplaisante que l’on cherche à donner de nous.

Je vous redis toute ma confiance et toute mon admiration pour vous avoir vus à l’œuvre pendant vingt-cinq journées exceptionnelles, et je sais que les hommes de cœur que vous êtes me soutiendront totalement dans ce que j’entreprends et qui n’a d’autre but que de défendre la police dans son honneur et devant la Nation. »

Maurice Grimaud

#166742 
20/02/2020 à 10:21 par Roselyne Arthaud
#166744 
20/02/2020 à 15:05 par gusdenantes

ce fut quelques soirées ,
de monstres décérébrés ,
ces cerbères si prompts à sauter ,
à la gorge de la liberté ,

gueulait en meute offensée ,
qu’on ose a tous montrer
une scène d’intimité ,
qu’un porc de leur amis ,
avait osé laissé derrière lui
sans rien nettoyer ,

ses affreux osèrent , il est vrai ,
nous parler bien fort de l’intimité ,
les memes inutiles qui votèrent
des deux mains , ces lois
qui listent lisent et volent
nos courriers nos listes
nos vérités ,
ils en hurlent à mourir
pour un seul qui est offensé

pendant qu’au ruisseaux de sang
nombreux pendent les yeux
des femmes et des innocents
qu’ils ont fait éborgnés .

H.20

#166753 
20/02/2020 à 17:36 par Assimbonanga

La sécu et les complémentaires de santé devraient intenter un procès contre Castaner et les différents préfets qui ont causé des invalidités à vie.
Marre, marre, marre de tous ces gens incultes, inhumains, sans vision. Qu’ils dégagent ! Que le prochain président ordonne la réhabilitation des Gilets-jaunes gardés à vue ou emprisonnés, amnistie générale et excuses à tous les blessés et mutilés ! Un président de concordre et de redistribution.
Mais on fait comment pour virer toutes les sociétés privées et assurances qui nous sucent désormais, incrustées telles des punaises de lit maintenant qu’on leur a donné l’autorisation ?

#166757 
20/02/2020 à 23:23 par adel

C desespérant et beau à la fois de voir l’entraide entre vipères issus du même nid, dommage qu’elle n’existe que pour cracher du venin.

#166765 
21/02/2020 à 02:35 par T 34
#166767 
21/02/2020 à 09:24 par J.J.

Un assourdissant silence(c’est un cliché rebattu, je sais ) de la part des chaînes de télévision et radios sur cet "incident" qui montre encore une fois l’empathie, l’humanité et l’humanisme du président de l’Assemblée Nationale, qui cultiverait semble-t-il à l’occasion les valeurs mutualistes, quand elles lui permettent d’en bénéficier plus ou moins légalement, prétendent de mauvaises langues.
Mais bien sûr, tout cela ne nous regarde pas...

https://actu.orange.fr/politique/infirmiere-poignardee-dans-les-deux-s...
J’ai choisi l’article d’un journal qui, il me semble, ne peut être taxé de "contestataire".
Evidemment, un hommage à une infirmière(donc une femme !) civile dans la cour des Invalides, vous n’y pensez pas ?
Heureusement, dans le malheur les citoyens des Deux Sèvres, par leur mobilisation ont eu une conduite plus digne.

#166770 
21/02/2020 à 20:55 par Aquarius15

Ah, si feu le député Patrick ROY (RIP) étant encore de ce monde et dans l’hémicycle, il aurait pu agrémentrer ainsi chaque mercredi le portefeuille de "M. Castaner ; Ministre de l’Intérieur..".
- "ET DES JEUX D’ARGENT !"
- "ET DE LA PEGRE !"
- "ET DES DISCOTHEQUES !"
- "ET DES INVALIDES DE MANIFESTATION !"
- "ET DU MENSONGE D’ETAT !"
- "ET DE LA NOYADE DANS LA LOIRE !"
- "ET DU CHANTAGE !"
Certes, en Macronie, il aurait sans doute été chaque fois mis à l’amende, mais que c’aurait été jouissif !

#166793 
22/02/2020 à 06:24 par Anwen

La France, la « fin du monde », les Gilets jaunes et Castaner... épilogue
Les Gilets Jaunes firent leur apparition en France au commencement du 3ème millénaire et bientôt se répandirent dans toutes les directions. On les trouvait en France dès l’an 2018 ; on en « tazzait », « battaient » et « flashballisait » à Marseille, Bordeaux, Paris ou Toulouse ; vers la fin 2018, on commençait à en trouver de petits groupes en Belgique, au Canada et même en Israël ; on les méprisa.
En 2020 on en trouvait partout dans le monde.
Ils furent impitoyablement poursuivis dès 2018.
Les Gilets Jaunes étaient une révolte de la conscience et de la raison contre le désordre des politiques. C’est un soulèvement des bons instincts contre l’excès du mal, une réaction contre le désordre social et fiscal généré par le pouvoir en place.
L’oppression continue de la meilleure partie de la société sous la tyrannie des puissants soulevait l’exaspération des gens intelligents et bons. L’iniquité des lois appuyées par la force aveugle entretenait la pire des souffrances.
Les Gilets Jaunes auraient pu certainement triompher rapidement si certaines « milices obscures » n’étaient pas venus soutenir une politique illégitime, immorale et absurde, en l’aidant à noyer dans d’affreuses violences des revendications pourtant si légitimes.
Castaner dit « Simplet », surnom bien trouvé et porté par le déséquilibré qui devait faire violenter tout un peuple de France et organiser avec sa hiérarchie aveugle la nouvelle Inquisition ! Il occupa le trône de la place Beauvau fin 2018.
Dans la croisade contre les Gilets Jaunes, il commandait les violences de ses milices ; cela coûta des sommes énormes au Trésor Public, et donc aux français.
C’est pour cette belle entreprise qu’il fut placé là par ses maîtres, à l’instar d’Edouard Philippe à Matignon, ou Macron à l’Elysée, excitant par la promesse de privilèges et riches butins, le zèle de ces traitres contre leur peuple.
C’est le premier grand drame sanglant dont la présidence Macron donna le spectacle au monde épouvanté.
C’est du reste la première révolte sérieuse contre les absurdités de la 5ème République, l’atomisation des courants politique, la division perpétuelle de français et surtout contre le joug de la haute finance, et les mensonges répétés des « Pravda » subventionnées ; ce fut aussi la première tentative d’un retour aux valeurs Universelles de Liberté et de Fraternité.
Si les Gilets Jaunes triomphaient, l’humanité entrerait alors dans une ère nouvelle, qui serait un temps de paix et de rénovation.
L’avenir allait nous le dire...

#166798 
23/02/2020 à 10:46 par Assimbonanga

La Buze a corrigé la copie de Griveaux sur le programme municipal pour la conquête de Paris. Elle a effacé les incongruités comme celle du cadeau de 100 000€ aux futurs acquéreurs de résidence principale à Paris...
Les deux traîtres LRem (Son-Forgé et ché plus qui) qui ont colporté la renommée de Benj Griveaux semblent ne pas être confrontés à leurs responsabilités... On n’entend pas parler d’interrogatoire ni d’être jugés pour le délit de divulgation illicite.

J’ai re-regardé le scketch des Inconnus dont je ne me souvenais pas tant que ça, faut reconnaître. J’étais un peu à contre-sens. Oui, il s’agit de la critique des journaleux plutôt. "Mais cela ne nous regarde pas." Tu parles ! Chacun apporte son détail croustillant pour faire avancer le potin. Et surtout lui donner la tournure conforme à l’argumentaire de l’avocat macronien de Griveaux : le complot d’une puissance étrangère. Et si tout simplement, c’était pas plutôt bon débarras pour son propre bord ? Cette porno-politique opportuniste semble avoir été opportune pour le camp Macron... Le fruit pourri s’est détaché de l’arbre. Et peut-être même que lui aussi, au fond, tout au fond, est soulagé de sortir de ce gros bordel ? Où va-t-il aller cacher sa honte ? Au Canada, en Patagonie ou carrément en Mongolie sous une yourte ?

#166833 
23/02/2020 à 19:30 par Chrls

Une bite qui vole n’a pas une gueule d’ange à moins de rester au port .

#166842 
24/02/2020 à 11:04 par Assimbonanga

Corrigez-moi si je me trompe.
Le 49.3 c’est utilisé quand on n’a pas la majorité à l’Assemblée ?
Or, Macron a la majorité donc il n’a pas besoin du 49.3.
S’il l’utilise, c’est pas parce que sa majorité est en train de le lâcher ?

#166854 
04/03/2020 à 11:06 par Assimbonanga

C’est Adrien Quattenens qui répond à ma question : Le 49-3 : seul contre tous !

#167122 
RSS RSS Commentaires
   

Désobéir : le petit manuel, de Xavier Renou
"Celui qui n’essaie pas, et celui-là seul, a déjà perdu." On a tous déjà manifesté des dizaines de fois. On a tous signé des centaines de pétitions. Mais combien sommes-nous à nous être demandés, lucidement, sans faux-semblant, ce qu’il en était de l’efficacité, et donc, de la pertinence, de nos moyens d’actions traditionnels ? Combien sommes-nous à nous réfugier dans une espèce de pensée magique chaque fois que nous sommes en colère, en nous habituant à considérer nos modes de protestation non plus comme (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le prix à payer pour être présenté par les média comme un candidat "responsable et sérieux" est généralement d’être en accord avec la distribution actuelle de la richesse et du pouvoir.

Michael Lerner

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.