RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Chine : les logiciels étrangers dans la tourmente

« Le gouvernement craignant pour la sécurité de l’information pourrait réduire la part de marché des entreprises de logiciels étrangers dans les marchés publics, une source très importante de profit pour des géants mondiaux comme Microsoft, Adobe et Oracle », ont déclaré lundi des analystes.

Leurs remarques ont suivi un rapport du China Securities Journal, citant plusieurs sources anonymes, concernant la décision du pays d’exclure la présence de logiciels Microsoft dans les bureaux de certains organismes gouvernementaux.

Pour la société américaine, ce rapport est "complètement faux" : « Nous avons contacté le ministère des Finances, l’organe directeur de projets de marchés publics. Ils n’étaient pas au courant de cette décision », a expliqué à China Daily, un responsable de Microsoft, sous le couvert de l’anonymat. Ajoutant que la compagnie travaillait en étroite collaboration avec le gouvernement chinois pour protéger ses activités dans le secteur. Lundi soir, Microsoft Office était toujours en vente sur le site de la centrale d’achat du gouvernement central.
« Mais les logiciels étrangers connaissent une pression croissante pour obtenir leurs accréditations du gouvernement, alors que les acteurs locaux se sont mis à conquérir des parts de marché sur le long terme », ont déclaré les initiés de l’industrie numérique. « Cet incident montre la préoccupation croissante du gouvernement chinois concernant la sécurité de l’information, à la fois dans l’infrastructure et les applications, compte tenu notamment des cyberattaques fréquentes », a déclaré Charlie Dai, analyste conseil chez Forrester Research. . « Je ne pense pas que tout logiciel local puisse facilement remplacer Microsoft Office parce que le logiciel a été étroitement intégré dans de nombreuses applications et dans des processus d’affaires des autorités et des entreprises étatiques », a confié Charlie Dai. « Mais de plus en plus d’organisations publiques -y compris les entreprises d’Etat, les gouvernements, les services publics d’électricité, les soins de santé et les institutions financières- pourraient se tourner vers des produits et services domestiques, », a fait observer Dai.

Kingsoft, la société de logiciels basée à Beijing, lorgne depuis longtemps sur les parts de marché de Microsoft dans le pays. Le développeur de WPS, un équivalent local de Microsoft Office, l’un des produits logiciels de bureautique les plus populaires en Chine, espère cette année vendre plus de 70% de ses applications de bureau via les offres d’achat de l’Etat. La firme chinoise a vendu deux tiers de ses produits WPS au gouvernement en 2013.

Beijing a accéléré le processus pour évincer les produits informatiques made in USA des industries et des organisations clés depuis les révélations de Snowden sur les activités de piratage de la NSA et les accusations de cyber espionnage portées en mai dernier par le gouvernement américain contre cinq responsables militaires chinois. Réfutant ces accusations, les jours suivants, la Chine avait annoncé une interdiction de Windows 8 dans l’accès aux marchés publics en raison de failles de sécurité.

(Article repris par Valet Matti)
(Source : le Quotidien du Peuple en ligne du 01.07.2014)

URL de cet article 26137
  

Même Thème
Les Chinois sont des hommes comme les autres
Maxime VIVAS
Zheng Ruolin (Ruolin est le prénom) publie chez Denoël un livre délicieux et malicieux : « Les Chinois sont des hommes comme les autres ». L’auteur vit en France depuis une vingtaine d’années. Son père, récemment décédé, était un intellectuel Chinois célèbre dans son pays et un traducteur d’auteurs français (dont Balzac). Il avait subi la rigueur de la terrible époque de la Révolution culturelle à l’époque de Mao. Voici ce que dit le quatrième de couverture du livre de ZhengRuolin : « La Chine se (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La CIA contrôle tous ceux qui ont une importance dans les principaux médias."

William Colby, ancien directeur de la CIA

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.