RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Christiane en colère

Christiane, elle rame, elle galère. Entre trois gamins qu’elle élève seule, des ersatz de boulot et des miettes de revenu. Elle trépigne encore de sa journée difficile. Une putain de rage à bouffer sans trop mâcher un nain tout cru. Talonnettes et gourdasse comprises.

" Cet après-midi, j’ai cru que j’allais étrangler une conseillère pôle-Emploi. Elle sortait de chez le coiffeur, puait la cocotte, venait d’enrichir une esthéticienne et de dévaliser une boutique de fringues. Elle tordait du cul dans une jupe en cuir et des collants satinés. Cette salope doit avoir un maquereau qui gagne plus de pognon par jour que moi dans l’année.

" Bah, tu sais, les choix esthétiques de la madame, tu peux bien...

" Arrête un peu ! Je te cause pas de ça ! Cette salope se permet de me prendre de haut. Et je n’aime pas qu’on me fasse sentir que j’ai trois gosses à charge, que je suis au RSA et que je suis mal habillée selon des critères de pouffiasse.

" Bon, tu te calmes un peu et tu me racontes ?

" Je me suis tapée aujourd’hui cent quatre-vingt bornes dans ma voiture pourrie " je croise les doigts de ne pas me faire arrêter par les bleus " dans l’espoir de faire la formation pour passer le permis D. Et de trouver la solution pour le financer, ce foutu permis ! Et c’est là que la pétasse, qui tord du cul, tord aussi de la gueule.

" Mais enfin voyons, me dit-elle la bouche en cul de poule, pour cette formation à temps plein, vous allez bénéficier d’une rémunération de 650 euros, ce qui n’est tout de même pas rien ! Et vous aurez un permis D à la clé avec la certitude d’un emploi à la suite. C’est normal qu’on ne nous aide pas plus. C’est à vous de choisir si vous décidez de vous investir personnellement. Renseignez-vous ailleurs !

" Le salaire de la suite, c’est pour conduire un bus scolaire. C’est payé 450 euros par mois. Tu vois un peu la tête du banquier si je veux emprunter sur cette magnifique perspective d’avenir !

" Mmmouais, évidemment, c’est un peu loin des préoccupations du FMI et de la banque mondiale...

" Bon, c’est pas une première pour moi, ça fait pas loin de vingt ans que je rencontre ce genre de personne à l’ANPE ou aux Assedics. Mais ça m’énerve toujours autant, d’entendre des trucs pareils, quand on sait tout le pognon qui se brasse, qui engraisse tant les gorets et fait crever les petits. En les culpabilisant en plus ! Et ça m’énerve toujours autant de voir ces conseillers-petits chefs qui bandent à servir les gros salopards. Je ne devrais pas mais, quand je parle de ça, je n’arrive pas à ne pas être grossière...

" Tes conseillers, faudrait les regrouper par une nuit froide dans le sas d’une banque pour qu’ils comprennent.

" Euh, je ne comprends pas.

" Quand tu n’as pas où dormir et que la rue, c’est tout nouveau pour toi, le sas d’une banque, avec son distributeur de billets, est l’un des premiers endroits auxquels tu songes. Et tu réalises alors que le confort de la banque est tout relatif... Je t’assure qu’ils apprendraient vite le respect des petits, tes conseillers.

"""

Partageux rencontre des personnes cabossées par notre société libérale, change leur identité et ne mentionne ni son nom ni sa ville pour qu’on ne puisse les reconnaître.

URL de cet article 17406
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Un nouvel art de militer
DIVERS
Ils sont le visage de la contestation des années 2000. Jeudi Noir, Déboulonneurs, Brigade activiste des clowns, Désobéissants, Anonymous... au-delà des formes traditionnelles que sont la grève ou la manifestation, une nouvelle génération de militants est apparue dans l’espace médiatique et agite régulièrement le cours de l’actualité. Chez eux, pas de chef, pas de violence, pas de longs discours théoriques, mais un goût prononcé pour l’humour et les mises en scènes spectaculaires, et un sens manifeste de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.