Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Déclaration de Julian Assange après un an à l’Ambassade d’Equateur (Wikileaks)

Cela fait maintenant un an que je suis entré dans cette ambassade pour y chercher refuge et échapper à la persécution.

Cette décision m’a permis de travailler dans une relative sécurité à l’abri d’une enquête américaine pour espionnage.

Mais aujourd’hui, les problèmes d’Edward Snowden ne font que commencer.

Deux processus dangereux ont pris racine dans la dernière décennie avec des conséquences fatales pour la démocratie.

Les manoeuvres secrètes du gouvernement ont connu une expansion terrifiante.

Dans le même temps, le droit à la vie privée a été secrètement éradiqué.

Il ya quelques semaines, Edward Snowden a sonné l’alarme sur un programme en cours - impliquant l’administration Obama, la communauté du renseignement et les géants des services internet - pour espionner tout le monde.

Dans le même temps, il a été accusé d’espionnage par l’administration Obama.

Le gouvernement américain espionne chacun d’entre nous, mais c’est Edward Snowden qui est accusé d’espionnage pour nous avoir avertis.

On est arrivé à un point où la marque de distinction internationale et le service rendu à l’humanité n’est plus le Prix Nobel de la Paix, mais un acte d’accusation d’espionnage du ministère américain de la Justice.

Edward Snowden est le huitième lanceur d’alerte à être accusé d’espionnage par ce président.

Le procès-spectacle de Bradley Manning entre dans sa quatrième semaine, ce lundi.

Après une succession de mauvais traitements, le gouvernement américain tente de le faire condamner pour "aide à l’ennemi."

Le mot « traître » a été jeté en pâture ces derniers jours.

Mais qui est vraiment le traître ici ?

Qui a promis à une génération "espoir" et "changement", pour finalement trahir ses promesses en faisant place à la misère et la stagnation déplorables ?

Qui a fait le serment de défendre la constitution américaine, pour finalement nourrir la bête invisible de lois sur le secret qui la dévorent vivante de l’intérieur ?

Qui a promis de présider l’administration la plus transparente de l’Histoire, pour finalement écraser les dénonciateurs les uns après les autres sous le poids d’accusations d’espionnage ?

Qui a concentré les pouvoirs de juge, de jury et de bourreau dans son exécutif, et abuse de ses pouvoirs sur la terre entière ?

Qui s’octroie le pouvoir d’espionner la terre entière - chacun d’entre nous - et qui, quand il est pris en flagrant délit, nous explique que « nous allons devoir faire un choix ».

Qui est cette personne ?

Soyons très prudents sur ceux que nous qualifions de « traître ».

Edward Snowden est l’un d’entre nous.

Bradley Manning est l’un d’entre nous.

Ils sont jeunes, compétents et de la génération que Barack Obama a trahie.

Ils sont de cette génération qui a grandi avec Internet et qu’Internet a façonnée.

Le gouvernement américain aura toujours besoin d’analystes du renseignement et d’administrateurs de systèmes, et ils devront les embaucher à partir de cette génération et des générations suivantes.

Un jour, leur génération dirigera la NSA, la CIA et le FBI.

Ce n’est pas un phénomène à prendre à la légère.

C’est inévitable.

Et en essayant de détruire ces jeunes dénonciateurs avec des accusations d’espionnage, le gouvernement américain se met à dos une génération et c’est une bataille qu’il perdra.

Ce n’est pas une manière de résoudre le problème.

La seule façon de régler la question est la suivante :

Changer les politiques.

Arrêter d’espionner le monde.

Éradiquer la loi sur le secret.

Cesser la détention illimitée sans procès.

Arrêter les assassinats.

Arrêter d’envahir d’autres pays et d’y envoyer de jeunes Américains s’y faire tuer et y mourir.

Mettre un terme aux occupations et aux guerres secrètes.

Arrêter de dévorer les jeunes : Edward Snowden, Barrett Brown, Jeremy Hammond, Aaron Swartz, Gottfrid Svartholm, Jacob Appelbaum, et Bradley Manning.

L’acte d’accusation d’Edward Snowden est destiné à intimider tout pays qui pourrait envisager de défendre ses droits.

Il faut faire échouer cette tactique.

Il faut intensifier les efforts pour trouver un asile à Edward Snowden.

Quel pays aura le courage de le soutenir et de reconnaître le service qu’il rend à l’humanité ?

Faites pression sur vos gouvernements pour qu’ils prennent position.

Prenez les devants et soutenez Snowden.

Julian Assange.

Traduction : Romane.

»» http://wikileaks.org/Statement-by-Julian-Assange-after,249.html
URL de cet article 21183
   
Même Auteur
Google contre Wikileaks
Julian ASSANGE
En juin 2011, Julian Assange reçoit un visiteur inhabituel dans sa petite maison de campagne anglaise en résidence surveillée de Ellingham Hall : le président de Google en personne, Eric Schmidt, venu tout droit de la Silicon Valley. Le général assiégé de WikiLeaks, la plus audacieuse entreprise d’édition insurrectionnelle connue à ce jour, et l’empereur d’Internet vont croiser le fer : du Printemps arabe aux bitcoins, et des solutions technologiques aux problèmes politiques, tout les oppose. La (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Quand je vois les Fake journalistes s’en prendre aux Fake News, je me dis que c’est comme si une moitié de leur cerveau s’en prenait à l’autre. »

V. Dedaj


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.