Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


"Democracy-building" au Venezuela : la nouvelle stratégie des USA pour pour évincer le président Chavez, par Tom Barry.








La nouvelle politique de l’aide politique au Venezuela.


11 octobre 2007.


Au nom de la promotion de la démocratie et de la liberté, Washington finance actuellement, dans le cadre de sa stratégie mondiale de promotion de la démocratie, une pléthore d’organisations états-uniennes et vénézueliennes - dont une au moins a soutenu publiquement le coup d’Etat d’avril 2002 qui avait brièvement renversé Chavez.

Quand il a appris la nouvelle du coup d’État, le président de l’International Republican Institute (IRI, l’Institut républicain international), a félicité ceux « qui s’étaient soulevés pour défendre la démocratie », ignorant le fait que Chavez avait été élu président par deux fois. Malgré ce soutien déclaré à un coup d’État contre un président élu démocratiquement ainsi qu’à la violation flagrante de l’Etat de droit par l’opposition, l’IRI mène encore au Venezuela des programmes de démocratisation financés par la US Agency for International Development (USAID), l’agence des Etats-Unis pour le développement international. (...)

Le financement par les Etats-Unis d’une série d’ONG et de groupes associatifs au Venezuela, y compris la formation et le service de consultation offerts par des organisations telles que le Canvas et l’Albert Einstein Institution, soulève des inquiétudes quant à l’objectif premier, qui pourrait ne pas être véritablement l’avancée de la liberté et des droits de l’Homme, mais plutôt la promotion des intérêts stratégiques états-uniens.

Inclure parmi les cibles de construction d’un mouvement national [de résistance] un Etat démocratique tel que le Venezuela, remet en question l’indépendance et l’intégrité des « democracy builders » aux Etats-Unis. Eva Golinger, partisane de Chavez, a formulé le conseil suivant à l’adresse des Vénézuéliens : « Pour la défense de la nation, il serait judicieux de mettre un terme aux actions menées par des groupes tels que la Freedom House et l’International Republican Institute, qui servent de tête de pont au Département d’État et à la CIA, et qui opèrent ouvertement dans le pays. » (...)

Bien que les ONG financées par le gouvernement des États-Unis insistent sur le fait qu’elles sont indépendantes, elles coordonnent étroitement leurs programmes, entre elles et avec des fonctionnaires états-uniens. En février 2007, le « chef d’équipe » de l’OTI s’est rendu au Venezuela afin de participer à une session de « planification stratégique » avec les « cinq organisations partenaires de mise en oeuvre », comme le relate l’USAID. (...)

- Lire l’ article http://risal.collectifs.net






Le travail silencieux de la CIA en Bolivie et au Venezuela, par Eva Golinger.






URL de cet article 5574
   
Même Thème
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le déficit de l’Etat était l’objet même de spéculations. A la fin de chaque année, nouveau déficit. Au bout de quatre ou cinq ans, nouvel emprunt. Or chaque emprunt fournissait à l’aristocratie une nouvelle occasion de rançonner l’Etat, qui, maintenu artificiellement au bord de la banqueroute, était obligé de traiter avec les banquiers dans des conditions toujours plus défavorables.

Karl Marx
La lutte des classes en France. 1850


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.