RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le travail silencieux de la CIA en Bolivie et au Venezuela




Dessin : Carlos Latuff






13 octobre 2007.


Le gouvernement des Etats-Unis a presque mis au point une méthode d’ingérence qui parvient à pénétrer et infiltrer tous les secteurs de la société civile dans un pays présentant des intérets économiques et stratégiques. Dans le cas du Venezuela, cette stratégie commence à prendre forme en 2002 avec l’augmentation du financement de secteurs de l’opposition à travers le National Endowment for Democracy (NED) et l’ouverture d’un bureau de transition (OTI) de l’USAID à Caracas.

Ces efforts réussirent à ce moment à consolider un mouvement d’opposition, qui malgré l’échec du coup d’état, parvint à causer de sévères dégats à l’industrie du pétrole et à l’économie nationale au travers d’un sabotage économique et une grève des gérants et chefs d’entreprises. (...)

L’ambassade US à Caracas a ouvert une série de "consulats satellites" (American Corners) dans cinq états du pays, réussissant - sans l’autorisation du Ministère des Relations Extérieures - à avoir une présence officielle dans des régions importantes pour la vision énergétique de Washington.

Ces Etats : Anzoategui, Bolivar, Lara, Monagas y Nueva Esparta (Margarita) sont riches en pétrole, minéraux et autres ressources naturelles dont les EU cherchent le controle. (...)

Jusqu’à juin 2007 plus de 360 "bourses" ont été accordées a des organisations sociales, partis politiques, communautés et projets politiques au Venezuela à travers la DAI, société sous contrat USAID qui a ouvert un siège au secteur El Rosal de Caracas en juin 2002.

Depuis le centre de Caracas,la DAI/ USAID a donné plus de 11.575.509,00$ à ces 360 groupes et projets au Venezuela sous le programme "Venezuela : Initiatives pour la Construction de la Confiance" (VICC). La majorité des programmes financés par la DAI visent (selon leurs matières) "le dialogue politique, le débat public, la participation citoyenne et l’entrainement et mise en place de leaders démocratiques". (...)

- Lire l’ article : www.michelcollon.info






"Democracy-building" au Venezuela : la nouvelle stratégie des USA pour pour évincer le président Chavez, par Tom Barry.



Venezuela - Eva Golinger : « Les Etats-Unis n’ont pas renoncé à renverser Chávez ».


L’« agenda social » de Bush en Amérique latine, par Eva Golinger.






URL de cet article 5573
  

Même Auteur
Code Chavez - CIA contre Venezuela
Eva GOLINGER
Code Chavez présente des documents secrets de la CIA et d’autres organismes des Etats-Unis, obtenus par l’avocate Eva Golinger. Son investigation passionnante révèle le mode opératoire de la CIA pour déstabiliser et renverser un pouvoir trop indépendant. Là où le Chili d’Allende avait été assassiné, le Venezuela de Chavez a réussi à résister. Pourtant, Bush, par l’odeur du pétrole alléché, met le paquet : coup d’Etat militaire en 2002, coup d’Etat économique et sabotage en 2003, campagne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le journalisme véritablement objectif non seulement rapporte correctement les faits, mais en tire leur véritable signification. Il résiste à l’épreuve du temps. Il est validé non seulement par des "sources sûres", mais aussi par le déroulement de l’Histoire. C’est un journalisme qui, dix, vingt ou cinquante ans après les faits, tient encore la route et donne un compte-rendu honnête et intelligent des évènements.

T.D. Allman (dans un hommage à Wilfred Burchett)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.