RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Venezuela

Juan Guaidó : préparation d’une tentative de renversement du Gouvernement Bolivarien inspirée par un manuel de subversion nord-américain (MintPress News)

Whitney WEBB
Whitney Webb est une journaliste de MintPress News basée au Chili. Elle a contribué à plusieurs medias indépendants, notamment à Global Research, EcoWatch, le Ron Paul Institute et 21st Century Wire. Elle a fait plusieurs apparitions à la radio et à la télévision et a remporté le Prix Serena Shim 2019 pour l’intégrité sans compromis de son travail de journaliste. Nous proposons une traduction de son remarquable article. A des fins d’éclaircissement pour le lecteur, on a ajouté quelques liens à ceux qui figurent déjà dans le texte original de Whitney Web, ainsi que plusieurs notes explicatives. Note d'actualisation (09-04-2019) La "grande marche du 6 avril ", qui devait donner le coup de grâce au Gouvernement Bolivarien, a révélé l'échec flagrant de Juan Guaidó et de son ’“Opération liberté”. Tournée ce même jour, une vidéo de Últimas Noticias - le grand groupe médiatique de la droite vénézuélienne, très hostile à la Révolution Bolivarienne -, parle sans ambigüité d'une « baisse terrible » (« bajada tremenda ») (...) Lire la suite »

"Marche", luttes paysannes au Venezuela : le documentaire complet en ligne (sous-titres français)

Thierry DERONNE
Synopsis : Venezuela, 2018. Alors que la guerre économique s’intensifie contre la révolution vénézuélienne, les mafias agraires, appuyées par des paramilitaires colombiens et certains fonctionnaires publics, lancent une contre-offensive pour récupérer les terres remises par le Président Chavez aux paysans. Les assassinats de leaders ruraux se multiplient. Les paysans décident de marcher jusqu’à Caracas pour réitérer leur soutien au Président Nicolas Maduro, lui demander de reprendre la réforme agraire et de faire cesser les assassinats. 46 min. Video HD Le documentaire « Marche », produit par Terra TV, a été réalisé avec les compagnes et compagnons de la plateforme paysanne qui ont remonté à pied les quelque 400 kilomètres qui séparent la ville de Guanare de la capitale. Pourquoi soutenir Terra TV ? En juillet 2018, les militant(e)s de l'Ecole Populaire et Latinoaméricaine de Cinéma et de Télévision ont relevé le défi de créer la télévision paysanne Terra TV. Dès le départ cette télévision a été voulue (...) Lire la suite »
Interview de Tania Diaz par Geraldina Colloti

Venezuela : “Chers collègues européens, libérez-vous de vos préjugés”. (Resumen)

“Je lance un appel aux journalistes européens : libérez-vous de vos préjugés, retrouvez l‘esprit de votre profession, dites la vérité”. Ce sont les paroles de Tania Diaz lors de l’entretien réalisé au cours de notre dernier voyage au Venezuela, alors que venait d’avoir lieu le sabotage électrique infligé au pays bolivarien.

Quand nous l’avons rencontrée, - elle est Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale Constituante, Présidente de la Commission Agitation Propagande et Communication du Parti Socialiste Uni du Venezuela et journaliste – elle rentrait d’un voyage en Europe destiné à faire connaître la vérité sur son pays. Un voyage rempli d’obstacles, comme elle nous le raconte dans cette entrevue. Comment s’est passé ton voyage en Europe ? Notre délégation, dont faisait partie le Vice-Ministre de la Communication du Ministère des Relations Extérieures, William Castilla, s’est rendue à Genève sur l’invitation de l’O.N.G. Le Pont, dans le cadre d’un évènement intitulé “Attaque et Persécution du Progressisme en Amérique Latine : le cas du Venezuela” organisé parallèlement au débat qui se déroulait au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU au même moment. Nous y sommes allés pour joindre notre voix à celle de camarades d’autres pays dont quelques-uns sont intervenus par Skype depuis la Colombie et l’Equateur. Ils ont démontré qu’il (...) Lire la suite »

Venezuela : fin du spectacle pour Guaido

RÉPUBLIQUE SOCIALE

La marionnette des Etats-Unis, qui s’était autoproclamé président de la République le 23 janvier dernier, n’a pas réussi son coup. Dans la nuit du 2 au 3 avril, l’Assemblée constituante lui a retiré son immunité parlementaire. Avec lui, c’est tout un secteur d’une droite-extrême qui voit ses illusions tomber. Celles et ceux qui pensaient que la Révolution bolivarienne était finie se sont lourdement trompés.

Il faut, bien entendu, rester prudent. Les actualités évoluent rapidement et qui sait de quoi demain sera fait ? Mais, pour l’heure, le gouvernement légitime du Venezuela- – validé par le peuple par l’élection présidentielle du mois de mai 2018 – est toujours en place. En dépit des provocations, des menaces, et des sanctions économiques. Tout le monde aura d’ailleurs pu observer l’hypocrisie occidentale qui, tout en sanctionnant économiquement le Venezuela et en retenant son argent (La Banque d’Angleterre refuse de rendre 1,2 milliard de dollars en or au Venezuela) souhaitait faire rentrer une prétendue aide humanitaire correspondant à quelques millions à peine. Nul besoin de l’aide humanitaire étasunienne. La Yougoslavie, la Libye, l’Irak, la Syrie s’en seraient bien passés. On peut bien-sûr reprocher à Maduro sa gestion économique. Il est certain qu’il y a beaucoup à faire pour que la situation s’améliore, même si une bonne partie de la crise est en partie due aux sanctions économiques imposées de (...) Lire la suite »

"El Maizal, la bataille pour produire", reportage de Terra TV sur les invisibles du Venezuela

Thierry DERONNE
« Avant de vivre la bataille productive dans la commune d’El Maizal, j’avais peu entendu parler des Equipes de Production Ouvrière. Au boulot, j’avais bien entendu quelqu’un mentionner ces initiatives d’échange de savoirs entre travailleurs compétents en matière de réparation et d’entretien pour améliorer la production communale, mais je n’avais pas approfondi. C’est du 4 au 9 février 2019, aux côtés des compagnes(ons) d’El Maizal, que j’ai compris ce que sont ces équipes, et leur idée centrale : faire face à une guerre non-conventionnelle d’une manière non-conventionnelle. » C’est ainsi que Silvana Solano, qui accompagnait notre équipe de tournage, résume le nouveau film de Terra TV : « El Maizal, la bataille pour produire », visible ici : Cette treizième « bataille productive » a permis de récupérer les machines inutilisables faute de réparation, les réfrigérateurs, les machines à semer, les réseaux électriques, les ampoules. Toute une série de connaissances ont été partagées entre électriciens et travailleurs (...) Lire la suite »

La crise prend une tournure dramatique au Venezuela

Mauricio Lemoineau - Agence France Paresse
Le 27 mars, Fabiana Rosales, épouse de Juan Guaido (reconnu par les Etats-Unis comme « président par intérim du Venezuela »), a eu les honneurs du Bureau Ovale de la Maison-Blanche. Après avoir reçu le soutien de Donald Trump et s’être entretenue avec le vice-président Mike Pence, la jeune femme s’est vue accorder le titre honorifique de « première Dame du Venezuela ». Cette nouvelle a créé une forte émotion à Caracas. Lors d’une conférence de presse convoquée en urgence dans les salons du JW Marriott Hotel et, malgré les pénuries, devant un buffet chargé de sushis, de tacos, de salades, de chilis, de fruits, de fromages, de pâtisseries et de divers alcools, l’ancienne championne de kitesurf (qui a également présenté quelques émissions à la télévision et à la radio) Lilian Tintori, par ailleurs épouse de l’opposant Leopoldo López, a condamné ce qu’elle a caractérisé comme « un coup d’Etat ». Evoquant l’inlassable combat qu’elle a mené pour appuyer son époux, prisonnier politique que le pouvoir cherche à faire (...) Lire la suite »

Interview de Juan Grillo, directeur de l’Agence Nationale Antidrogues du Venezuela

Romain MIGUS
L’accusation médiatique d’une collusion entre le gouvernement du Venezuela et le narcotrafic n’est pas nouvelle. Déjà, le 19 janvier 2008, le responsable antidrogue de la Maison Blanche, John Walters avait accusé, sans preuve, le président Hugo Chávez de devenir “de devenir un important facilitateur du trafic de cocaïne vers l’Europe et d’autres régions de l’hémisphère”. Plusieurs années ont passé mais cette matrice d’opinion est de nouveau utilisée pour créer l’image d’un Etat voyou au Venezuela. Il est quand même surprenant que dans cet effort de propagande médiatique, aucun journaliste n’ait pris la peine d’aller écouter le point de vue des acteurs de la lutte antidrogue dans le pays de Bolivar. C’est ce que nous avons fait. Nous sommes allés interviewer le général Juan Grillo, directeur de l’Agence Nationale Antidrogues du Venezuela (ONA par ses sigles en espagnol). Il nous offre, en exclusivité, un autre son de cloche, qui a toujours été ignoré par les médias dominants. Romain Migus : Pourquoi, le 8 août (...) Lire la suite »

Ecouter les voix du peuple vénézuélien. L’interview de Reinaldo Iturriza

Un lieu commun dans certains courants de gauche est qu’il faut renvoyer dos à dos Trump et Maduro au motif que ce dernier a trahi les travailleurs et que le « régime » est corrompu. Le « ni-ni » a l’avantage de caresser une opinion publique construite par les médias tout en se disant “de gauche mais antidogmatique”. C’est le “tention il ne faut pas être un béni-oui-oui du chavisme, il y a aussi des critiques à faire, un débat à mener…”. C’est oublier un fait central : le Venezuela est déjà, depuis le début, tous les jours et à tous les niveaux, une machine à critiquer et à transformer. Cette critique depuis le sein du chavisme n’est pas toujours entendue mais elle donne ses fruits dans l’action gouvernementale. Elle s’exprime aussi dans toute sorte d’initiatives autonomes de construction d’un pouvoir populaire. Croire qu’il faut expliquer aux travailleurs vénézuéliens ce qu’ils doivent faire, alors qu’ils critiquent mieux que quiconque leur réalité, confine au colonialisme. Et au mépris d’un peuple qui a élu (...) Lire la suite »

"Jusqu’à nous enterrer dans la mer" : le film intégral en ligne (sous-titres FR)

Thierry DERONNE
Comment le petit peuple, les gens modestes, et les femmes en particulier des quartiers populaires vénézuéliens (que les grands médias s’évertuent à invisibiliser) vivent-ils la guerre économique décrétée par les Etats-Unis, organisent-ils la résistance et renforcent la démocratie à la base… ? De cela, l’information calibrée ne parle jamais. Ce film surgit d’un an de vie commune du réalisateur Thierry Deronne avec les habitants du barrio Bello Monte, dans l'état d'Aragua et fait le point sur la révolution bolivarienne en essayant de faire "politiquement du cinéma plutôt que du cinéma politique". Pour le professeur de cinéma documentaire Thierry Odeyn (INSAS, Bruxelles) ce film nous apporte "une trace de la construction d'une démocratie au Venezuela" et pour l'ex-rédacteur en chef du Monde Diplomatique et spécialiste de ce continent qu’est le journaliste français Maurice Lemoine, « c’est le film le plus juste que j’ai vu sur l’Amérique Latine ». Voir le film (...) Lire la suite »

Venezuela : « Il est scandaleux de voir les Européens s’aligner sur Trump »

Maurice LEMOINE

Maurice Lemoine est journaliste et écrivain, spécialiste de l’Amérique latine. Il publie le 15 mars Venezuela, chronique d’une déstabilisation, un livre dans lequel il bat en brèche la vision manichéenne de la crise vénézuélienne. Dans un entretien au Quotidien, il décrypte la façon dont comment l’administration Trump manœuvre depuis deux ans pour tenter de renverser le président Nicolas Maduro.

Le Venezuela possède les premières réserves pétrolières au monde et est dirigé depuis 20 ans par des gouvernements socialistes. Pour Washington il présente donc un double enjeu, économique et politique. Donald Trump a fait de la chute du président Nicolas Maduro une priorité de sa politique étrangère. Le journaliste français Maurice Lemoine, spécialiste de l’Amérique latine et ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique, explique la responsabilité et les objectifs des États-Unis dans cette crise. Il livre un regard critique sur les Européens dont le discours ambigu dissimule un alignement sur la position de Trump. Le Quotidien : Vous publiez Venezuela, chronique d’une déstabilisation, un livre dans lequel vous affirmez que les événements actuels sont le fruit d’une action extérieure. Maurice Lemoine : Il y a une déstabilisation du Venezuela qui est féroce et multifactorielle. La crise humanitaire est en réalité une crise économique provoquée par un sabotage. Cela ne veut pas dire que le gouvernement (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 490