RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Venezuela : Les États-Unis volent l’avion d’EMTRASUR retenu en Argentine

Après des mois de traque, un organe judiciaire étasunien a saisi un avion vénézuélien, acheté à l’Iran, selon des procédures sans précédent.

Les États-Unis ont saisi un Boeing 747-300M cargo vénézuélien, retenu en Argentine depuis 2022, et l’ont acheminé vers un aéroport de Floride.

L’avion appartenait à l’origine à la compagnie iranienne Mahan Air, que les États-Unis sanctionnent, comme le pays perse lui-même, dans le cadre de leur coercition internationale fondée sur des arguments unilatéraux.

L’avion est resté immobilisé en Argentine en vertu d’ordres entachés d’irrégularités et aucun tribunal n’a été en mesure de prouver la commission de délits.

La manœuvre de déplacement de l’avion, dénoncée par Caracas pour avoir dérogé aux routines habituelles lors du survol d’autres nations, a bénéficié de la collaboration des autorités argentines actuelles.

Le Venezuela et l’Iran ont vivement réagi à la confiscation de l’avion appartenant à l’entreprise publique Emtrasur, filiale de Conviasa.

Le gouvernement vénézuélien et l’entreprise propriétaire de l’avion ont qualifié la manœuvre de vol pur et simple, de violation des règles de l’aviation civile et des droits commerciaux et politiques, et d’exercice mettant en péril la sécurité aérienne de la région.

Le pays sud-américain a mis en garde contre une réponse directe et proportionnelle, tandis qu’un porte-parole officiel iranien a qualifié l’acte de saisie illégale et de détournement, et a annoncé son soutien aux efforts juridiques et diplomatiques déployés par le Venezuela pour récupérer l’avion.

Ce n’est pas un hasard si les États-Unis ont saisi un bien appartenant au Venezuela, car ils ont appliqué plus de 900 sanctions contre ce pays pour avoir perturbé son cours politique et ses décisions souveraines.

Le pays du Nord a confisqué l’entreprise CITGO, dont le siège se trouve dans la ville de Houston, dans le but d’en confier le contrôle à des représentants de l’extrême droite vénézuélienne, alignés sur la Maison Blanche.

Le pouvoir militaire fait pression sur le Venezuela pour qu’il ouvre la voie à un candidat présidentiel ultra-conservateur, disqualifié par les instances judiciaires locales.

C’est ainsi que Washington agit à l’égard du Venezuela, qui saisit maintenant un avion qui, fait remarquable, a été utilisé lors de ses premiers voyages pour apporter de l’aide aux pays des Caraïbes et d’Amérique centrale, victimes de graves catastrophes naturelles.

»» http://bolivarinfos.over-blog.com/2024/02/venezuela-un-avion-venezueli...
URL de cet article 39395
  

Même Thème
Les guerres scélérates : interventions de l’armée US et de la CIA depuis 1945
William BLUM
Le livre "KILLING HOPE - U.S. Military and CIA Interventions Since World War II" de William Blum vient ENFIN d’être traduit en français. Editions Parangon "Nous possédons environ 60% des richesses mondiales, mais seulement 6,3% de la population mondiale... Notre tâche dans l’avenir est...de maintenir cette situation de disparité." George KENNAN, responsable de la planification du département d’Etat, 1948 "Ce livre très documenté relate plus d’une cinquantaine d’interventions américaines de 1945 à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.