RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
21 

Ne touchez pas au Parti communiste du Venezuela

Le PRCF est solidaire du Vénézuela face à l’agression impérialiste menée contre lui par les États-Unis et l’ensemble de ses vassaux au premier rang desquels figurent l’UE et l’OTAN. Cependant les tentations ou les tentatives d’interdire le Parti Communistes du Venezuela sont inacceptables. L’émancipation du peuple vénézuélien et plus loin sa marche vers le socialisme ne peut advenir sans les communistes. L’anti-communisme, partout, toujours, même au Vénézuela en lutte contre l’impérialisme étasunien ne peut que mener à la réaction et à terme à la défaite du Peuple donc à la victoire du camp capitaliste.

Ne touchez pas au Parti communiste du Venezuela

Non au plan d’agression et d’illégalisation contre le PCV

Les communistes du monde entier observent depuis de nombreux mois le développement d’une campagne diffamatoire et anticommuniste contre le Parti communiste du Venezuela (PCV) de la part de la direction du PSUV et des forces gouvernementales, un processus dont tout indique qu’il s’intensifiera dans les mois à venir.

Alors que le PCV promeut et participe aux luttes pour l’amélioration des salaires, des revenus du peuple et des droits des travailleurs en général, le gouvernement vénézuélien opte pour la pente glissante de la criminalisation des luttes et de la persécution anticommuniste. Ne pouvant subordonner le PCV et en faire un instrument au service de la politique anti-populaire qui a condamné le peuple vénézuélien à la détérioration croissante de ses conditions de vie, son objectif est de créer une parodie de « PC », composé de mercenaires, de militants du PSUV et de fonctionnaires du gouvernement, afin de justifier ensuite un processus illégal d’agression et d’intervention judiciaire à l’encontre du PCV.

Les partis communistes et ouvriers condamnent et rejettent catégoriquement toute tentative de persécution et de criminalisation du Parti communiste du Venezuela, ainsi que toute manœuvre judiciaire visant à ignorer la direction élue lors du récent 16e congrès du PCV. Nous savons très bien que le PCV a de nombreuses années d’expérience militante, des liens indéfectibles avec la classe ouvrière et le peuple, et qu’il ne cédera pas au chantage et à la persécution.

Nous exprimons notre solidarité avec le peuple vénézuélien qui est victime à la fois des sanctions et des attaques impérialistes et des politiques anti-populaires qui sont appliquées. Nous exprimons en particulier notre solidarité avec le Parti communiste du Venezuela et la Jeunesse communiste du Venezuela, ainsi qu’avec le mouvement ouvrier et populaire vénézuélien en général, et leur droit légitime à lutter pour défendre leurs revendications et leurs intérêts.

Non à l’intervention et à l’illégalisation du PCV !

Non à la criminalisation des luttes ouvrières et du PCV !

»» https://www.initiative-communiste.fr/articles/ne-touchez-pas-au-parti-...
URL de cet article 38675
  

Même Thème
Code Chavez - CIA contre Venezuela
Eva GOLINGER
Code Chavez présente des documents secrets de la CIA et d’autres organismes des Etats-Unis, obtenus par l’avocate Eva Golinger. Son investigation passionnante révèle le mode opératoire de la CIA pour déstabiliser et renverser un pouvoir trop indépendant. Là où le Chili d’Allende avait été assassiné, le Venezuela de Chavez a réussi à résister. Pourtant, Bush, par l’odeur du pétrole alléché, met le paquet : coup d’Etat militaire en 2002, coup d’Etat économique et sabotage en 2003, campagne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.