Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Démocratie française : Portez plainte pour obtenir un référendum ! (il n’est pas trop tard)

La France vient de ratifier le traité de Lisbonne, abusivement appelé traité modificatif ou simplifié.

Peu importe que 63 % de citoyens français se soient prononcés pour la tenue d’un référendum.

Peu importe que ses rédacteurs aient reconnu publiquement que c’était le même texte.
Peu importe que tout le monde sache que la ratification parlementaire, imposée par le Président de la République, n’avait qu’un seul but : éviter le possible rejet de ce texte.
Peu importe que ses rédacteurs aient reconnu publiquement que ce traité n’opère que des retouches cosmétiques à l’ancien traité constitutionnel,

Le président de la République, le 19 Octobre 2007, avait annoncé son intention de ne pas convoquer de référendum : « La France s’engagera dans une ratification parlementaire, et je souhaite que cette ratification puisse avoir lieu dans les plus brefs délais possibles (…) ».

Le 4 février 2008 le Parlement réuni en Congrès a révisé la Constitution afin d’autoriser la ratification du traité.

Le Sénat et l’Asssemblée nationale, dans la foulée, ont ratifié le traité.

Le nouveau traité modificatif n’est pas un traité simplifié. C’est le même traité qu’en 2005. En refusant de soumettre ce texte à référendum, le gouvernement français méprise le droit le plus fondamental du citoyen en démocratie : le droit de vote. Que l’on soit pour le OUI ou pour le NON, il faut respecter les règles du jeu démocratique.

1ère règle : Le traité de Lisbonne n’a pas été rédigé par une assemblée élue au suffrage universel, mais par les représentants des gouvernements. Pourtant, le droit de faire la loi par l’intermédiaire de ses représentants est un droit de l’Homme qui est protégé à l’article 3 protocole n° 1 de la Convention Européenne des droits de l’Homme.

Ce droit est bafoué, car comme on nous l’avait dit en 2005, il n’y a pas de plan B. Le peuple n’a pas le droit d’exprimer ses critiques sur la politique de l’Union européenne.

Après 50 ans d’existence, il est temps que l’Union Européenne respecte la règle élémentaire de la démocratie représentative : ceux qui font les lois doivent être élus par le peuple.

2ème règle : La règle du parallélisme des formes interdit qu’un projet de loi rejeté par référendum soit adopté par voie parlementaire (Code de bonne conduite en matière référendaire, Conseil de l’Europe, Commission de Venise). La ratification parlementaire du traité de Lisbonne est illégale.

Il existe un autre recours juridique contre la ratification parlementaire, une plainte collective devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

UNE PLAINTE COLLECTIVE POUR OBTENIR UN REFERENDUM

Aux termes de l’article 3 du Protocole n° 1 : « Les Hautes Parties contractantes s’engagent à organiser, à des intervalles raisonnables, des élections libres au scrutin secret, dans les conditions qui assurent la libre expression de l’opinion du peuple sur le choix du corps législatif. » Le droit à des élections n’a pas été respecté dans le cadre de l’adoption du traité de Lisbonne, pour deux raisons.

Portez plainte pour obtenir un référendum !

»» http://www.29mai.eu/
URL de cet article 6023
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

URGENT : Il reste quelques places à prendre pour faire partir un deuxième bus.
Si vous ne pouvez pas participer, vous pouvez aider à financer une place pour quelqu’un. VOIR ICI https://www.lepotsolidaire.fr/pot/jglqu3rm

Même Thème
La télécratie contre la démocratie, de Bernard Stiegler.
Bernard GENSANE
Bernard Stiegler est un penseur original (voir son parcours personnel atypique). Ses opinions politiques personnelles sont parfois un peu déroutantes, comme lorsqu’il montre sa sympathie pour Christian Blanc, un personnage qui, quels qu’aient été ses ralliements successifs, s’est toujours fort bien accommodé du système dénoncé par lui. J’ajoute qu’il y a un grand absent dans ce livre : le capitalisme financier. Cet ouvrage a pour but de montrer comment et pourquoi la relation politique elle-même est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les Etats Unis doivent diriger le monde en portant le flambeau moral, politique et militaire du droit et de la force et servir d’exemple à tous les peuples.

Sénateur Jesse Helms
"Entering the pacific century" Heritage Foundation, Washington, DC, 1996


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.