Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

68 

Et nos frères pourtant…

Sur la photo, on voit des veinards qui n’ont pas pu faire rire Riss (le boss de Charlie hebdo) en se noyant. J’ai une autre photo, celle de l’Aquarius, un bateau avec à bord 629 réfugiés (dites « migrants » pour montrer que vous n’êtes pas politiquement engagés).

Malte et l’Italie, n’en ont pas voulu, et ils n’ont pas intérêt à s’approcher de nos côtes où ils sont indésirables, sauf s’ils ont leur brevet d’escalade à mains nus de façades d’immeubles d’où risquent de tomber des bébés.

Ou alors ils devront prouver qu’ils deviendront des Marie-Curie, Georges Charpak, Missak Manouchian, Romain Gary, Jacques Offenbach, Ariane Mnouchkine, Isabelle Adjani, Zinedine Zidane (« Allez les bleus ! », Charles Aznavour, Henri Verneuil, Marguerite Yourcenar, Henri Michaux, Robert Badinter, Sylvie Vartan, Julia Kristeva, Francis Picabia, Pablo Picasso, Manu Chao, Samuel Beckett, Coluche, Lino Ventura, Yves Montand, Michel Piccoli, Serge Reggiani, Emile Zola, Najat Vallaud-Belkacem, Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Guillaume Apollinaire, Haroun Tazieff, La Comtesse de Ségur, Joseph Kessel, Henri Troyat, Serge Gainsbourg, Maurice Ravel, Jean-Jacques Rousseau, Milan Kundera…

Bon, débarquement possible en Espagne. Et après ? Un autre calvaire à venir et de la maltraitance d’Etat s’ils s’avisent de franchir les Pyrénées. Ce n’est pas Laurent Vauquiez qui me démentira, ni Marine Le Pen, ni son père, ni sa nièce, ni Emmanuel Macron, ni Eric Ciotti, député LR dont les ancêtres nous viennent d’Italie et qui ne veut pas voir des étrangers accoster en France.

Notre pays compte 67 millions d’habitants. Calculez quel pourcentage représentent les réfugiés de l’Aquarius (attention, vous ne vous êtes pas trompés si vous trouvez beaucoup de zéros après la virgule).

Théophraste R. (Directeur de l’étude comparative sur les dindes qui aiment Noël et les pauvres au grand cœur qui votent Macron).

URL de cette brève 5853
https://www.legrandsoir.info/et-nos-freres-pourtant.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
13/06/2018 à 20:06 par Daniel BESSON

Non camarade Théophraste !
Les ancêtres de M. CIOTTI ne viennent pas d’" Italie " car l’ Italie n’existait pas à l’époque où ces ancêtres se sont établis dans la région de Nizza . Ils étaient originaires de Trèvise , c’est à dire qu’ils étaient sujets de l’ Empire Austro-Hongrois ( Cf " Sissi " avec la sublime Romy Schneider )
Après le traité du 20 juin 1860 , les habitants de désormais Nice furent Francisés d’office pour 90% d’entre-eux . Les sujets du Royaume de Sardaigne qui n’étaient pas régnicoles , les aubains comme les Ciotti originaires de Trèvise , ont eu du 30 juin 1860 au 30 juin 1861 pour faire la demande de naturalisation Française ou foutre le camp , en l’occurrence en Autriche-Hongrie puisque Trêvise était encore sous administration Austro-Hongroise !
Les Ciotti ont choisi de devenir Français et la famille de M. Eric Ciotti est donc Française depuis au moins le 30 juin 1861 . Il n’ y a en fait aucun lien juridique entre l’" Italie " et les Ciotti depuis au moins 3 ou 4 siècles Certes ils ont du chanter l’hymne Austro-Hongrois en Italien , comme d’autres en Tchéque ou en Serbo-Croate ou en Ukrainien , je vous le concède .
https://www.youtube.com/watch?v=tgwB2VPjC1s
. Ce sont tout sauf des immigrés en France puisqu’ils ont été presque sommés de se faire franciser ou de dégager .
N’ayez pas à rougir de votre saillie camarade Théophraste . Hier j’ai mouché une universitaire professeuse d’histoire qui se dit " spécialiste du XIX éme siècle " et une professeuse agrégée au patronyme évoquant des origines Maghrébines qui faisaient la même injonction à M. Eric CIOTTI .
Daniel BESSON dont le grand-père paternel Dauphinois fit la connaissance à la foire aux bestiaux de Chambéry d’une jeune fille Savoyarde de - très bonne - famille Piémontaise ( au patronyme pourtant tout ce qu’il y a de plus franchouillard ... )

#149532 
13/06/2018 à 21:30 par Scalpel

Cher Thééophraste,
Les deux migrants qui me précédaient ce matin au restos du cœur de Brest, d’origine bengladaise, fraîchement débarqués, et tous deux "mineurs" isolés... avec un faciès accusant une grosse 20aine d’années, ne fuient pas "nos "bombes.
J’ai candidement interrogé leur accompagnatrice bénévole sur le fait que chez les "migrants", aucune famille, pas d’enfants, rien que des jeunes hommes d’une 20aine d’année mineurs de papier pour la plupart. Elle a convenu benoîtement de l’étrange typologie du "réfugié", mais n’en a pas parue plus troublée que ça, confite dans sa conviction de faire bien.
Pas plus que les cars de Marocains (qui selon un article du Télégramme arrivent du Maroc par car de 50, je l’ai bel et bien lu !), tous sous statut providentiel de mineurs isolés alors que, c’est de notoriété publique, ils font preuve d’une stupéfiante maturité physique, et ne viennent pas d’un pays en guerre. A ce propos, le très modéré Télégramme de Brest tirait l’an passé la sonnette d’alarme sur 2 pages, à l’initiative de toutes les institutions locales (judiciaire -implication massive de ses jeunes dans la délinquance-, sociale, départementale).
Dites voir Théophraste, avez-vous entendu parler de l’arrestation d’un homme en GB, qui, pour avoir couvert en direct (contrevenant à une loi ubuesque au pays de l’habeas corpus et de la magna carta) sur sa chaîne YT le procès le plus opaque de l’histoire du pays (1500 viols de très jeunes filles, parfois fillettes accompagnés de tortures, prostitution forcée et même meurtre sur une période de...40 ans, au vu et au su d’autorités restées impassibles...) a écopé, au terme d’une parodie de procès, de 13 mois ferme avec incarcération immédiate, sans que cela n’émeuve quiconque de ce côté ci de la Manche.
Arch, suis-je bête, l’individu embastillé est catalogué à "l’extrême droite", donc tout va pour le mieux dans la meilleure des consciences degôche. Ouf !
Ah, j’oubliais, les violeurs/assassins sont pakistanais, sévissaient en gang et sont de confession musulmane, si tant est que j’aie encore le droit d’apporter cette lumineuse- précision sans passer pour un gros xénophobe, puisque la raison officiellement invoquée au gigantesque scandale est je cite... "ne pas favoriser la xénophobie".
Alors, faites excuses Théophraste, mais ce ne sont en aucun cas "mes" bombes qui ont réduit la Lybie en cendre, mais bien celles qui ont tant enrichi le défunt multi milliardaire marchand de mort ultrasioniste et superpote de 30 ans de VOTRE bien aimé leader le niveau de vie fastueux ne souffre aucunement de l’arrivée hebdomadaire de 150 nouveaux migrants dans la capitale. Il ne les croise même pas.
Superpote qui vient pleurer misère sur l’indigence de son... 100 m2 bien loin du périph’ et encore plus de toutes ces villes périphériques où croupissent les relégués dont JLM est le porte parole naturel...
J’éclaterais de rire si cela n’était si grave.
Ayant dit cela, je vois les bien pensants claviers crépiter d’insultes et autres procès en fascisme à mon endroit.
"A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire."

#149534 
13/06/2018 à 22:43 par adel

Bonsoir Théo,

Dans ta liste des immigrés réfugiés migrants ddeurs d’asiles tu as oublié les papas de Sarkozy, Valls, Copé, El Khomri, Cohn Bendit ...
Du coup, l’argumentaire d’après ne tient plus. Je fais du mauvais esprit mais bravo, bel article et belle mise en perspective de la schizophrénie ou hypocrisie hexagonale. Quand à M. Fiotti, c le syndrome du dernier entré qui ferme la porte derrière lui, il aurait fait un malheur à Vichy quelques décennies en arrière.

#149535 
13/06/2018 à 22:52 par taliondachille

Maurice Ravel était basque mais côté Français, il était né à Ciboure. Sinon on l’aurait refoulé, il était petit avec de grandes oreilles.

#149536 
14/06/2018 à 03:54 par depassage

@Scalpel
Pour être franc avec vous, sur les 100% de ce que vous avez dit, vous n’avez pas dit 1% de vérité. Vous avez débité avec aplomb une idéologie très ordinaire qui est loin d’égaler celle d’une horde de loups au niveau de la franchise qui, au moins cette idéologie, est sans prétention aucune.

#149541 
14/06/2018 à 05:41 par calame julia

L’Italie et Malte ont mis l’Europe face à ses responsabilités...
Les Italiens ont sommé le gouvernement français "de se mêler de ses affaires" !
et, ils ont raison. Ils ont suffisamment appelé au secours lorsque débarquaient
des pneumatiques et non des Aquarius.
Nous sommes nombreux à préférer ceux qui agissent à ceux qui se, nous la
racontent.

#149542 
14/06/2018 à 06:42 par Xiao Pignouf

Merci M. Besson pour cette petite précision historique, qui permet aussi de « moucher » ceux qui croient que nos concitoyens qui ont leur origine au Maghreb, en Afrique de l’ouest et en Asie ne sont pas français français.

#149543 
14/06/2018 à 07:55 par Xiao Pignouf

Scalpel,

Certes, vous avez raison, tous les réfugiés ne fuient pas nos bombes, mais faudrait pas non plus tomber dans le binaire et oublier les conséquences de l’histoire.

Le réfugié-type n’existe pas comme vous semblez vouloir le faire accroire.

Il y a des réfugiés de guerre (principalement de Syrie, d’Irak, du Soudan...), des réfugiés économiques (Maghreb, Europe de l’est, Afrique subsaharienne, Asie...) et des réfugiés climatiques (Afrique, Océanie...). Et souvent, ces 3 grandes raisons qui poussent à l’exil se superposent.

Certains, c’est vrai, sont uniquement des jeunes hommes, comme les Soudanais... Par contre, affirmer que c’est majoritairement le cas est faux. Il y a surtout des familles.

Affirmer que ce qui poussent ces gens à quitter leur racines ce sont nos allocs, c’est être stupidement incapable de réfléchir et se croire supérieur, ce qui m’est fondamentalement insupportable. J’ai rencontré un entrepreneur syrien de 60 ans arrivé en France et n’avoir d’autre choix pour subvenir aux besoins de sa famille que se reconvertir en... chauffeur-livreur... j’ai vu dans ses yeux une vraie tristesse quand il m’a montré son ancienne villa à Alep, détruite par la guerre, une grande résignation et beaucoup de courage, mais certainement pas la satisfaction de pouvoir profiter de nos allocs et de notre confort que la vanité et l’ignorance poussent à croire enviable. Des exemples comme celui-là j’en ai des brouettes

Tous ces hommes et ces femmes sont dignes, et sans exception ils préfèreraient vivre dans leur pays et leur culture au lieu de trimer comme des chiens et d’être méprisés par presque l’ensemble de la population européenne qui continue inlassablement à mettre au pouvoir des gens qui perpétuent les conflits, l’exploitation des ressources et les régimes corrompus dans leurs pays.

Sans parler des morts qui parsèment les récits de ces êtres humains. Mais à cause de votre liberté de penser comme vous l’entendez et de votre xénophobie rampante dans laquelle marinent vos méninges, vous ne voyez même plus que ce sont justement des êtres humains.

Je vous rassure, moi aussi, je préférerais qu’ils restent chez eux et qu’ils y soient heureux.

Enfin, l’un des seuls dans la classe politique qui se pose les bonnes questions pour trouver les moyens d’empêcher que des populations entières prennent la route de l’exil à savoir l’arrêt total de l’ingérence impérialiste française, la coopération au lieu du néo-colonialisme, le respect de la souveraineté au lieu de l’ingérence, ne vous en déplaise, c’est Mélenchon.

#149544 
14/06/2018 à 09:24 par dan

Vous avez oublié dans la longue liste des nom célèbres Dieudonné (Mbala Mbala) et Soral (réfugié Suisse), est-ce un oubli volontaire ou une concession a la doxa du politiquement correct ?

#149546 
14/06/2018 à 10:01 par Théophraste R.

Je réponds en bloc à Daniel Besson, Scalpel, Taliondachille dont les commentaires sont bien plus longs ensemble que mon texte que je dois toujours réduire le plus possible. Par essence, chacun de mes billets se prête donc à des affinements par les lecteurs vigilants et c’est bien ainsi.
Oui, certes, certains réfugiés ne fuient « que » la misère. Le logo montre ceux qui fuient la guerre (et la misère avec).
Oui, Ciotti est né à Trévise. J’ai écrit « en Italie » (après hésitation, d’ailleurs, en subodorant les objections) pour situer dans quel pays se trouve la ville aujourd’hui, sans en raconter l’histoire.
Le père de Maurice Ravel était Suisse.
La liste des étrangers dans mon billet a été empruntée au livre « Marine Le Pen amène le pire » (Frédéric et Maxime Vivas, Editions Golias). On y lit aussi : « Près d’un Français sur quatre a au moins un grand-parent immigré et l’on arriverait sans peine à un Français sur trois avec une génération de plus… ».
Quant au Grand Soir, la majorité de ses administrateurs a du souci à se faire si les « souchiens » s’emparent du pouvoir (n’allez pas le répéter).

#149547 
14/06/2018 à 10:07 par legrandsoir

@ Dan
Théophraste a omis bien d’autres noms encore qui auraient transformé son édito en annuaire. Cela ne lui est pas permis ici (par manque de place : nous n’avons rien contre les annuaires).

#149548 
14/06/2018 à 10:22 par Xiao Pignouf

L’impérialisme, le colonialisme, et aujourd’hui l’attitude d’ingérence permanente du monde occidental dont vous faites partie aussi, Scalpel, ont eu des conséquences catastrophiques sur l’avenir de pays au quatre coins du monde. Que ce soit le découpage des frontières, la corruption pour piller les ressources dont nous avions besoin pour notre confort, le maintien de régimes dictatoriaux par l’éradication systématique de tout mouvement de contestation, le bouleversement de l’économie locale, notamment de l’agriculture où le remplacement de cultures propices à nourrir le pays par de gigantesques exploitations sont destinées à engraisser le nord tout en faisant mourrir de faim le sud, l’exploitation minière et forestière qui détruisent, salissent et tuent des pans entiers de ces pays, et pourquoi ? Pour nos téléphones et nos parquets... Et vous, Scalpel, ils vous ennuient ces Bengalis qui viennent vous voler vos allocs ?

Par contre, l’expatriation de vos compatriotes dans ces pays ne vous dérangent pas. Qu’ils aillent multiplier par 5 leur salaire en profitant des bas coûts et d’une main d’oeuvre corvéable à merci, se prélasser dans des hôtels ou des appartements de luxe pendant que la populace locale crève la dalle, ça ne vous questionne pas non plus ? Et les entreprises, on en parle ? Tiens, au Bangladesh justement... n’est-ce pas là-bas qu’une usine de textile s’est écroulée sur des travailleuses (qui voulaient quand même rester dans leur pays) ? A qui appartenait cet atelier ?

En 1980, aux Nouvelles-Hébrides, ce condominium franco-britannique, au moment de l’indépendance : les English, sachant que leur influence ne faiblirait pas du fait de la proximité australienne, décident de s’éclipser. Au contraire, la France, elle aussi au jus de ce fait, ne veut pas lâcher le morceau. Elle pousse donc les jeunes hommes de l’île d’Espiritu Santo a se rebeller et à prendre les armes. Quand la force Kumul de PNG est arrivée pour mettre un terme à ce foutoir et aider le nouveau gouvernement à faire appliquer cette nouvelle indépendance dans l’archipel, votre France, cher Scalpel, en la personne du Consul, a filé vite fait à l’anglaise sans demander son reste en abandonnant à leur sort les jeunes qu’elle avait poussés dans les bras de la rebellion. Evidemment, ils ont tous fini en tôle pour quelques mois, et on peut dire qu’ils s’en sont bien sortis. Et bien croyez-vous que ces jeunes, qui sont devenus mes amis 25 ans plus tard, en veulent à la France ? Non, ils m’ont accueilli dans leur pays pendant 3 ans, m’ont traité comme un frère ou comme un fils...

Alors, votre bien-pensance et votre mépris.... D’ailleurs, à votre propos, je me permets cette excellente citation d’Adel (on peut la retrouver dans un com sous cet article https://www.legrandsoir.info/la-rage-identitaire-ou-le-regne-de-l-anomie.html) :

J’hésite pour toi entre le bain de siège ou le bain de bouche. Ton commentaire est tellement vaseux que j’ignore par où il est sorti.

#149549 
14/06/2018 à 10:42 par dan

Merci de me confirmer que Le Grand Soir n’a pas de souci par rapport au politiquement correct, ça me le fait trouver encore un peu plus sympathique, et merci aussi de faire passer des commentaires très critiques vis-à-vis de la doxa immigrationniste ambiante, qui devient de plus en plus insupportable. Car les élans de générosité médiatique que l’on fait supporter aux plus pauvres et aux plus fragiles en les traitant de "souchiens" (sous-chiens), ça suffit !, pour ma part.

#149550 
14/06/2018 à 12:21 par Xiao Pignouf

@dan, tant mieux pour vous si cela vous plaît de lire dans le GS des commentaires de cet acabit, cela ne veut pas dire qu’il les approuve, jusqu’à preuve du contraire.

Quelle doxa immigrationniste ???? On a l’impression d’entendre un de ces droitards paranoïdes qui fleurissent comme l’eczéma sur Youtube... Ce que vous appelez si pompeusement « la doxa immigrationniste », c’est du flan, du pipeau, du vent. Comme le dit Théo dans son billet, il s’agirait en premier lieu de changer de vocabulaire : l’immigration (étant aussi une émigration) est, par essence, résultat d’un désir, d’un projet ou d’une planification parfois jusqu’au niveau d’un état. Pas d’une fuite, d’une question de vie ou de mort, d’une tentative suicidaire... Bref, l’immigré, c’est celui qui a quitté son pays pour s’installer et vivre dans un pays étranger parce qu’il pensait que la vie y serait meilleure, pour lui et ses enfants. C’est l’Italien, le Polonais ou le Marocain qui est venu parce qu’on lui a ouvert les portes à un moment où nous en avions besoin. C’est le Chinois ou le Français qui va vivre au Canada, en Australie ou en Amérique, pour travailler, repartir à zéro, rejoindre sa famille ou son amour... Aujourd’hui c’est un nombre extrêmement minime de personnes parce que depuis quelques décennies déjà la politique immigrationniste de la France est réduite à sa portion congrue.

Alors, si vous voulez parler des migrants, ce mot au simplisme tellement idiot qu’il ne pouvait sortir que de la bouche des médiacrates (pourquoi pas voyageurs, tant qu’on y est ?...), il serait préférable de parler de réfugiés ou d’exilés, mots qui n’apparaissent jamais nulle part. Et quand on sait que l’Europe n’en voit arriver à ses frontières qu’une infime partie, la majorité étant accueillis par les pays limitrophes, ce qui contribue à les déstabiliser et à les appauvrir.... et à pousser aussi leurs habitants à l’exil... Il est pas mimi tout plein le monde ?

#149551 
14/06/2018 à 14:04 par Emilio

Petite phrase d’Adel qui résume tout .."le syndrome du dernier entré qui ferme la porte derrière lui.."
C’est exactement cela ! Les nationalismes se construisent sur des mythes , des manipulations , des sélections d’évenements pseudo historiques , pour arriver à une conclusion unificatrice qui n’est qu’une forme d’uniformité , mais c’est du VENT ! De Jeanne d’Arc à nos ancêtres les gaulois ! Le peuple français est un non sens , les francs sont des tribus germaines et depuis 2000 ans , il y en eu des invasions ,des migrants , des conquêtes , massacres et viols etc.. Bonne chance à celui qui voudrait trouver le gaulois dans ces mixités complexes .. Nous sommes tous toutes les fruits de migrants , réfugiés envahisseurs TOUS et de partout dans le monde ! Je met au défi de prouver le contraire ! Le nationalisme se construit sur des mythes et mensonges , toujours , et lever bien haut l’étandard français breton allemand etc... et y associer des valeurs , des traditions sélectionnées , c’est de l’art manipulatoire , rien de plus !

Connaitre son Histoire et connaitre l’Histoire en parallèle , on ne peut y voir que melting pot et réfugiés permanents. Faut déjà commencer par reconnaitre ces vérités là , factuelles !

Ce qui se passe avec ces migrations massives , et pas seulement européennes mais aussi vers les phares de l’immigration , comme les USA du jour , c’est curieusement le même signal de fin d’empire romain , et ce qui est qualifié d’invasions des peuples de l’Est européen , eux mêmes poussés vers l’Ouest par les invasions mongoles , un effet domino de chiens dans jeu de quilles . C’est l’empire mondialisé capitaliste qui s’écroule , Camarades , sous nos yeux ! Le choix de ces nouveaux migrants réfugiés etc.. ce n’est pas pour faire du tourisme , mais poussé d’une manière ou d’une autre .. Si les situations économiques politiques et sociales voire climatiques , des pays originaires ne s’écroulaient pas , ils ne migreraient pas CQFD ! Venir faire les poubelles du premier monde n’est pas un rêve , mais une nécessité !

Les romains ont eu le même problème , pour contrôler les masses de germains saxons celtes et autres " envahisseurs" , ils ont construit des murs , en coupant l’actuelle Angleterre en 2 , et d’autres en Europe de l’Est actuelle. Les chinois ont fait de même pour contrôler les envahisseurs mongols avec la grande muraille de Chine .. Et ? L’invasion a finit par passer le mur ..parce que les empires s’essoufflent . Le chaos et petit à petit un nouvel ordre est arrivé , en incluant les migrants d’hier devenu les souchiens du jour .
Accuser les migrants d’envahisseurs apportant rage peste et choléra , c’est du classique et du déjà vu historique . Les vikings et leurs razzias dans toute l’Europe et plus , ne semaient pas le bonheur ..

Nous sommes dans cet effondrement systémique , et personne n’est sûr , nulle part de ne pas être dans ces masses de migrants . Du nord vers le sud cette fois . La richesse du monde est basée sur des montagnes de dettes , les crises climatiques sont mondiales .. Il suffit d’un « incident » dans une centrale nucléaire ou chimique , pour créer de nouveaux flux massifs d’un endroit vers un autre .. Un bordel MONSTRE !

La solution dans ces chaos existants ou potentiels ?
Déjà , prendre conscience que ce bordel est mondial , ensuite choisir l’autonomie , énergétique locale , alimentaire locale ..bref le contrepied du capitalisme mondialisé qui est déjà mouru !! Il y a ceux qui disent ou suggèrent ." faut tous les flingués.." mouais , l’indépendance nationale …si plus de transports et richesses venues d’ailleurs .. Çà vaut quoi en durée ?

Un peu de compréhension ne ferait pas de mal , le rejet aura des effets boomerang ..quand les ricains et autres européens seront à leur tour des demandeurs d’asile ..ailleurs ! Impossible ?

#149556 
14/06/2018 à 14:44 par Autrement

Puisqu’on en est aux généalogies, la mienne vaut bien celle de M. Ciotti : je descends des Arvernes, et j’ai parmi mes ancêtres un troubadour, un maître-sabotier, et un député du tiers-état à l’assemblée constituante de 1789.
Je n’en ai pas moins une âme de réfugiée...

#149558 
14/06/2018 à 15:02 par Dominique

L’historique de la législation est très intéressante. Tant que seuls les bourgeois avaient accès aux voyages et donc à la migration, il n’y avait pas de législation sur l’immigration. Ce n’est que depuis environ 1 siècle, depuis que les pauvres se sont mis eux aussi à migrer, que de telles législations sont apparues. Aujourd’hui la situation est très simple : cela fait plusieurs décennies que l’économie stagne (depuis le premier choc pétrolier) dans tous les pays occidentaux, et avec la crise de 2008, cette situation de crise est devenue systémique : pour la première fois, non pas le seul capitalisme mais l’ensemble de notre mode de vie industrialisé est confronté aux limites physiques des ressources naturelles dont il a besoin pour croître.

Or ces limites ne vont pas changer tout comme la crise qu’elles ont causée, sauf pour le pire en raison de l’épuisement rapide des ressources naturelles non renouvelables. Face à cela, les promoteurs de ce système suprématiste, suicidaire et condamné n’ont pas d’autre choix que de masquer la réalité. Avec ces polémiques racistes sur les migrants ils font d’une pierre deux coups : ils masquent la réalité des conséquences de leur politique suprématiste, réalité qui consiste en un accroissement sans fin et insupportable des inégalités ainsi qu’en un accroissement sans fin et insupportable de la destruction du vivant sur notre seule source de vie, et ils nous divisent avec leur propagande raciste.

à noter également que ce sont très souvent les mêmes qui ne veulent pas des migrants, ces gens qui leur rappellent les conséquences criminelles des politiques impérialistes qu’ils ont voulues (ils les ont voulues car hurler avec les loups donnent raison aux loups) et qui ne veulent pas d’une vraie écologie, d’une écologie qui consiste en autre chose que de nous vendre des nouvelles technologies qui ne sont que de nouvelles façons de niquer la planète et qui ne supprime même pas les anciennes. Ce qui nous renvoie au coeur du problème : "Un être humain qui ne respecte pas la Nature est incapable de respecter ses semblables." - Sitting Bull (sauf erreur...)

#149560 
14/06/2018 à 15:11 par Ellilou

Je n’en garde absolument aucun souvenir mais ma maman, il y a bien longtemps, a traversé le Portugal, l’Espagne (donc les Pyrénées...) et est venue en France avec nous, ses quatre petits (ma jeune sœur avait 4 mois et ma sœur aînée 7 ans) rejoindre mon papa. Je ne me souviens de rien et parfois elle nous en parle en essayant toujours de ne pas nous raconter le pire. C’est important : pour elle, pour nous et pour nos enfants.
Alors quand je vois certaines images, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il y a quelques années les "migrants économiques" (celles et ceux dont personnes ne veut plus), c’était nous.
Cette histoire, mon histoire, celle de tant parmi nous, camarades, est affreusement banale. Puisse-t-elle demeurer dans nos mémoires pour nous aider à rester simplement humains.

#149562 
14/06/2018 à 15:14 par depassage

@dan
La doxa immigrationniste est au moins cohérente avec elle-même et rentre dans la logique du système. Par contre, les autres veulent le système sans ses conséquences. Ils sont, en fait, des lâches qui sont prêts à tomber à bas raccourcis sur les faibles tout en épargnant les puissants. Même lorsqu’ils les critiquent, ils ne les critiquent pas en tant qu’incarnation d’un système, mais en tant qu’entités humaines.

#149563 
14/06/2018 à 16:43 par Rauch

héo Scalpel t"aurais dû prendre le pseudo de harissa.
C’est tout à l’opposé de la banane que je conseille à ceux qui ont envie de vomir en lisant ta prose.
Tu sais pourquoi ? ça a le même goût à l’aller qu’au retour .
Alors que l’harissa..... cerise sur l’oignon 06h00 après ça te chauffe le cul autant que la gueule 06h00 avant !
merci adel ta citation m’inspire
alors SCaLPeL je pense que tu nous conseil pour ce soir The Three Girls sur Arte putain pakistanais !
Pour toi traitement de choc, je te conseil sur la même chaîne en rediffusion le lien suivant
https://info.arte.tv/fr/la-generation-windrush-declares-illegaux-dans-....
Normal que les colons retournent chez leur colonisateur toi et moi on y est pour rien on subit les conneries de nos gouvernants alors faut pas se tromper de cible.
Et puis quoi, qu’ils soient jeunes c’est plutôt encourageant car eux aussi ils ont droit à leur ERASMUS comme notre belle jeunesse européen et encore plus car tout ces indigènes de nos colonies font l’effort de parler notre langue.
Et puis quoi, leur parent eux aussi ils ont droit au visa touristique de trois mois, c’est comme nous quand on va choper la tourista chez eux et c’est vrais c’est pas chère. A devise égale les restau du coeur y as que ça qu’ils peuvent se payer comme cuisine française
Scalpel si tu vas au restau du coeur c’est que toi aussi t’es un damné de la terre.

#149566 
14/06/2018 à 19:27 par Safiya

14/06/2018 à 07:55 et à 10:22
Je vous salue @Xiao Pignouf. Chapeau !

#149577 
14/06/2018 à 21:18 par Georges SPORRI

C’est peut être utile de rappeler que les partisans du contrôle de l’immigration ou de l’arrêt de l’immigration sont d’abord irréalistes comme les partisans de l’arrêt de l’embauche des auxiliaires ou des intérimaires... Ils sont par contre de facto partisans de l’embauche massive de douaniers et de flics ; ils sont pour les contrôles au faciès et les centres de rétention, pour la criminalisation de la solidarité et la propagande confusionniste, abjecte et permanente de dénigrement de l’antiracisme ...etc.
Pour surmonter la concurrence entre travailleurs, entre chômeurs, entre clients des restau du cœur ( sic ! ) il faut :
1/ Une agitation anti raciste basée sur le besoin d’unité de classe contre le patronat et l’état-capitaliste
2/ Embauche massive d’inspecteurs du travail pour contrôler les chantiers, les fermes, les soutes des restau et les entreprises
3/ Exiger la régularisation des sans papiers pour les sortir de la précarité
En somme : recruter des camarades parmi les immigrés avant même qu’ils aient appris à s’exprimer en français ! Et laisser le monopole de la connerie, de l’étroitesse d’esprit et du corporatisme au FN qui n’a le soutien de la bourgeoisie et des media que sur ce sujet !

#149585 
14/06/2018 à 22:48 par Scalpel

@ Depassage

Pour être franc avec vous, sur les 100% de ce que vous avez dit, vous n’avez pas dit 1% de vérité. Vous avez débité avec aplomb une idéologie très ordinaire qui est loin d’égaler celle d’une horde de loups au niveau de la franchise qui, au moins cette idéologie, est sans prétention aucune.

Oui, c’est vrai, Depassage, vous m’avez démasqué (votre..."franchise" (sic) est vraiment puissante pour démasquer le raciste, hein).
Je ne vais pas, effectivement, chaque mercredi matin au restos du cœur de ma ville en vélo Bibus récupérer de la bouffe pour survivre.
Je n’ai jamais croisé, hier matin, ces deux jeunes adultes d’origine bengladaise et leur accompagnatrice, j’ai absolument tout inventé tellement je suis donc cinglé, xénophobe, raciste facho mangeur de chatons etc...tellement raciste que la mère de mes enfants est...noire, et mes deux enfants, métis, pardi.
De même il n’y a jamais eu de viols/torture/assassinats massifs en toute impunité perpétrés par des pakistanais organisés en gangs sur des fillettes à Telford et ailleurs. Une pure invention de "fachos". On en aurait entendu parler voyons...Tommy Robinson n’existe pas..et il n’est pas en prison pour 13 mois, n’a pas été jugé sans avocat.
JLM n’a jamais voté pour le bain de sang lybien dont celui qui n’a jamais été son ami de 30 ans n’a jamais profité pour vendre ses Rafales comme jamais.
L’article sur 2 pages du Télégramme n’a jamais été écrit, les institutions en charges de ces questions, au niveau régional, n’ont jamais lancé de cri d’alarme.
Il n’y a jamais eu de cars de marocains "mineurs". Ces derniers ne représentent strictement rien dans les stats alarmantes de la délinquance, toujours relatées dans le double page du Télégramme en termes statistiques.

J’apprécie à sa juste valeur votre très convaincant "argumentaire", De passage.
Voilà de quoi alimenter la réflexion, élever le débat et dépassionner une question si passionnelle. Encore bravo.

@ Xiao pignouf

Dans le binaire ? Du mépris ? Où ça ?
Dans votre réponse ?
Ça oui !

J’ai relaté une tranche de vie du jour absolument véridique (c’est cela qui m’a motivé à écrire, avec la notion bien culpabilisante de "NOS" bombes, NON, pas les miennes, désolé, celles des ordures qui nous gouvernent et de leur opposition sous contrôle dans une démocratie d’opérette, ça oui), ai parlé d’un scandale d’autant plus scandaleusement scandaleux qu’il est officiellement assumé par les autorités britanniques au nom de la lutte contre la... xénophobie (comble du cynisme), ce qui est proprement dément, et évoqué le fait que les migrants sont ultra majoritairement des hommes jeunes, ce que je persiste à écrire puisque j’en fais le constat, au moins dans ma ville.
Je n’ai en aucun cas prétendu qu’il n’y aurait pas d’autres raisons, tout aussi "bonnes" de migrer que celle de la guerre, ç’aurait effectivement été d’une grande stupidité. Mais comme je n’ai rien dit de tel...
Mon propos était factuel, ne portait pas de jugements péremptoires à l’encontre de quiconque.
J’ai bel et bien vu de jeunes hommes "mineurs" à la maturité correspondant à des hommes de 22 ans au minimum (mon propre fils aîné, métis âgé de 24 ans bientôt, fait presque plus jeune qu’eux).
Peut-être ai-je profané la statue du commandant, le mal logé aux 100 m2 dont le patrimoine est le plus élevé des 11 candidats en 2017. Peut-être ai-je insinué, non, accusé JLM de porter dans cette affaire comme dans d’innombrables autres, au titre de son statut d’homme politique influent, une responsabilité particulière.
Vous n’êtes pas sans savoir combien la Lybie de Kadhafi aidait l’Afrique, combien elle s’efforçait de son mieux de contenir la vague migratoire. Ce n’était évidemment pas le paradis, on y dénombrait de nombreuses exactions de tous ordres.
C’est le lot de la misère, la violence. Et celui de l’extrême misère, l’extrême violence.
Si vous avez des yeux pour voir, vous pourrez lire ici et ailleurs mes dénonciations de toutes les guerres néo coloniales (en premier lieu économiques) à l’origine de ce chaos dont personne n’est en mesure de mesurer les conséquences.
Vous ne répondez rien sur les 1500 viols, actes de torture, assassinats perpétrés impunément durant 40 ans en GB par des gangs pakistanais dont personne n’entend parler ici sinon pour stigmatiser les très rares sites qui s’en font l’écho, qualifiés de fachos pour tout argumentaire, ni de l’incarcération totalement arbitraire d’un homme ayant pour seul tort de vouloir témoigner de ce scandale.

Je ne sais lequel de nous deux a le plus urgemment besoin d’un bon bain de bouche, mais aussi d’un bon récurage d’oreilles et d’yeux.

#149586 
15/06/2018 à 00:09 par Xiao Pignouf

Scalpel, vos élucubrations paranoïaques ne requièrent guère de réponse. Je préfère vous laisser dans vos délires. Je vais juste vous dire ceci : je ne sais de quelle manière vous avez pu, à l’échelle d’une ville vous faire une idée précise des caractéristiques familiales de ces réfugiés. Pour ma part, sur une période d’une année, dans le cadre de mon travail, j’ai côtoyé 7 heures chaque jour du lundi au vendredi et pour une durée de 8 semaines des groupes d’une 20aine de ces personnes, de nationalités très variées, sans parler du fait qu’au moment des pauses, je pouvais aussi discuter, écouter, observer d’autres groupes pris en charge par mes collègues... ce qui au bout du compte fait un sacré paquet de monde, donc je peux, moi, vous faire un topo : évidemment, beaucoup viennent du Maghreb, en étant passé plusieurs années par l’Espagne, des familles, des femmes seules, des hommes seuls,puis des Soudanais, qui sont je le répète le seul groupe homogénéiquement représenté : toujours des jeunes hommes d’une vingtaine d’année et croyez-moi, cette situation leur est extrêmement difficile à vivre, des tchadiens, hommes et femmes, beaucoup de familles du Moyen-Orient, Irak, Libye, Syrie, d’Europe de l’est, de l’ancien bloc soviétique, des tchétchènes, ouzbeks, essentiellement en famille, quelques-uns/unes venaient d’Afrique subsaharienne, en famille encore, quelques rares asiatiques, bangladais et encore plus rares sud-américains, un mexicain dont je me souviens très bien puisqu’il était particulièrement emmerdant, mais réfugié en famille pour échapper à des menaces concrètes de mort. En famille, Scalpel, c’est ça la réalité, et rarement seuls, réfugiés économiques, de guerre, politiques ou simplement conjoint de français, tous différents avec un point commun : ils étaient tous sympathiques et généreux et avaient le désir de vivre en paix.

#149592 
15/06/2018 à 00:15 par Nicolas

A ceux qui se disputent sur les origines, vous savez nous venons tous du même endroit ! Nous sommes tous des humains de la terre et les frontières ne sont rien de plus qu’un outil pour les "puissants" qui compartimentent les humains et nous asservissent ...

#149593 
15/06/2018 à 00:48 par Francois de Marseille

Scalpel : "JLM un ami de 30 ans ans de Dassault"
Quand on lit un truc pareil, on ne cherche même plus a creuser le reste.
Vous devez aller au resto du coeur, j’en suis vraiment désolé.
Vous savez, votre indignation pour la solidarité envers les migrants se retrouve a une couche supérieure de la societé.
La différence est que leur indignation inclus aussi ceux qui ne paient pas d’impot et/ou percoivent des aides sociales...payées avec leur impôts... grrrr !
En d’autre terme, les gens moins dans la misère que vous vous détestent pour les même raisons que vous détestez ceux qui sont plus dans la misère que vous. Sales profiteurs !.
C’est la pyramide de la bêtise humaine.

#149594 
15/06/2018 à 05:00 par depassage

Scalpel
Cette fois , je ne vais pas être franc, je vais être direct. Est-ce que vous croyez que vous êtes le seul à connaitre les faits ? je ne le pense pas, mais je sais aussi que vous ignorer énormément de faits comme tout le monde, comme nous tous. Quand on étale un certain nombre de faits et pas d’autres, soit parce qu’on les ignore soit parce qu’on leur accorde moins ou aucune importance du moment où ils ne nous concernent pas, on ne peut pas affirmer que dire la vérité est un acte révolutionnaire à une époque de supercherie universelle, alors qu’on participe à cette supercherie universelle. Vous vous croyez exempt alors que vous ne l’êtes pas. De tous les faits que vous avez rapportés, aucun ne m’était inconnu, et j’en connais bien plus que ça. Mais le plus important n’est pas là. Remuer la merde et dire que ça pue, ça ne sert à rien puisque tout le monde le sait, sauf si on le fait pour incommoder les autres ou pour d’autres buts, mais ce n’est certainement pas pour dire la vérité qui ne peut jamais se satisfaire de trivialités pour être. Par exemple : si le lumpen prolétariat n’avait pas été remplacé par des migrants, ça aurait été les Autochtones qui seraient responsables des actes que vous dénoncez. Je ne vous ai traité de rien. je vous ai dit seulement que vous prenez votre idéologie comme beaucoup de gens d’ailleurs pour la vérité. Je pourrais détailler, mais je n’ai pas le temps ces jours-ci bien qu’il y a eu beaucoup d’autres qui vous ont répondu à mon sens assez convenablement.

#149600 
15/06/2018 à 09:27 par dan

Il est judicieux d’avoir ce débat là entre nous et de ne pas faire de faux procès en fascisme, racisme ou autre xénophobie.
Il y a les faits, qui peuvent être toujours interprétés et qui sont toujours partiels selon l’endroit d’où on les observe, et il y a les bon sentiments. Or on ne fait pas de bonne politique avec des bons sentiments.
Pour moi les faits sont :
- oui l’immigration massive que l’on connait actuellement et qui est encouragée par l’oligarchie, voire financée (cf Soros qui ne s’en cache pas, serait-il de notre coté ?, j’ai un doute), est un générateur de chaos social indiscutable et est un accélérateur de la remise en cause tous les acquis sociaux qui ont été obtenus de hautes luttes depuis plus d’un siècle.
- oui le capitalisme est aux abois aujourd’hui et il cherche une solution pour réduire en quasi esclavage le monde du travail pour augmenter ses marges bénéficiaires, c’est à dire aucuns droits, aucuns moyens de se défendre, plus de salaire garanti etc... Regardons bien autour de nous, c’est déjà le cas dans beaucoup d’entreprises pour les salariés comme pour les cadres.
- oui la délinquance touche en priorité ceux qui sont des déracinés et qui n’ont pas les moyens de survivre décemment et de façon pérenne, et il existe bien des zones de non-droit à cet égard, c’est à dire qui échappent aux lois de la République et dans laquelle la délinquance et les trafics en tous genre ont libre cours. Elles sont nombreuses et pas seulement à Marseille. Et quand au détour d’un chemin on y est confronté par hasard, croyez moi cela vous dessille les yeux.

#149601 
15/06/2018 à 10:24 par Renard

@Nicolas

A ceux qui se disputent sur les origines, vous savez nous venons tous du même endroit ! Nous sommes tous des humains de la terre et les frontières ne sont rien de plus qu’un outil pour les "puissants" qui compartimentent les humains et nous asservissent ...

Vous avez mal saisi la nature du Capital qui, contrairement à ce que vous avancer, souhaite briser toutes les frontières économiques comme humaines pour pérpétuer sa domination. Nous sommes gouvernés par le Capital et non pas par l’extrême-droite, par Macron et non pas par Le Pen, vous faites manifestement erreur d’analyse. Dans ce cadre, la nation devient un instrument de défense du peuple.

Le Capital, comme Staline ou les colons europpéens jadis, joue à balancer les peuples les uns sur les autres et à les forcer à cohabiter pour les rendre tous impuissants politiquement.

#149602 
15/06/2018 à 13:39 par Moundi

On n’ose pas dire la vérité : Macron (et ses prédécesseurs) c’est la véritable extrême droite, la collusion des pouvoirs et des "grands patrons", populisme et pensée unique, en route vers un 4e Reich

#149609 
15/06/2018 à 14:13 par Moundi

Il y a des commentateurs qui parlent exactement comme des suppôts du MEDEF ou de l’Open Society, sous couvert d’être de gauche. Mélenchon a appelé à voter Hollande, et a appelé à ne pas voter pour Le Pen tandis que son lieutenant racolait ouvertement pour Macron. Donc OUI, ce sont bien VOS bombes, à ceux qui ont répondu à ces appels et ont voté "comme il faut", qui sont responsables des réfugiés syriens ou libyens et du détricotages de nos acquis sociaux. Ils ont voté comme l’oligarchie le voulait.

Je n’ai aucune connaissance particulière, mais je passe devant les camps de migrants à Paris, et il y a très, très, mais alors très très peu de femmes, encore moins d’enfants et encore moins de personnes âgées. Ce ne sont pas des familles de réfugiés. Pourquoi dire le contraire ?

#149611 
15/06/2018 à 14:16 par Emilio

Opposer Capital et extrême droite , macron à le pen , oups quelle analyse !
Le système économique oligarchique capitaliste est le même !
Quant au concept de nation , cette nation dominée par des oligarques , est aussi impérialiste colonialiste répressive exploitatrice .. soit dans cette nation par la lutte des classes , soit à l’extérieur par toujours la lutte des classes.

marine le pen est néo libérale , pépé asselineau aussi .. et ce néo libéralisme est aujourd ’hui mondialisé . Avec les règles du jeu de tous les organismes internationaux , même un protectionnisme de tous ordres , sera interdit , et aura ses conséquences , sanctions , et répressions . Du tac au tac ..Même trump n’y échappe pas avec la Chine .. parce que si les chinois tapaient du poing sur la table ..ce sont eux qui détiennent la dette colossale des USA .. Et la dette de la France et des autres , les soumettent impérativement et impérialistement aux dictats des banquiers ..les vrais rois du monde ( sauf Chine ..)

pour que cette nation ait une indépendance effective , il faudrait y associer -d’abord- des élements comme souveraineté alimentaire , energétique etc.. le pépé et la mémé d’extrême droite néo libérale ne parle que de nation sur le plan politique , avec eux et leurs sbires oligarques associés aux commandes . L’industrie " nationale" mouais .. et les bénéfices dans les paradis fiscaux , et l’energie et les matières premières qui viennent d’ailleurs , et basées sur l’export .. Les autres nations en concurrence , et pas prêtes à accepter les rétorsions possibles non plus .

La France n’est pas non plus , ni la Hongrie , ni la Pologne ni la Tchéquie qui ferment leurs frontières .. parce que leurs économies n’ont pas le même poids ni les mêmes dépendances . Et s’ils voulaient se la jouer Social , du genre Venezuela ou Cuba , le capitalisme mondialisé toujours bien doux avec les discours de droites ou extrêmes, avec lesquels il s’accordent parfaitement , sonnerait vite la charge du Sus goupil !

#149612 
15/06/2018 à 15:05 par Xiao Pignouf

tandis que son lieutenant racolait ouvertement pour Macron

plus c’est gros plus ça passe, c’est ça ?

Pourquoi dire le contraire ?

Parce que c’est ce que moi, j’ai vu. Il est possible que la réalité se trouve dans l’entre-deux

http://jungle-news.arte.tv/fr/2016/10/24/desintox-pourquoi-voit-on-tre...

#149614 
15/06/2018 à 16:18 par Made in Québec


15/06/2018 à 09:27 par dan

Il est judicieux d’avoir ce débat là entre nous et de ne pas faire de faux procès en fascisme, racisme ou autre xénophobie.
Il y a les faits, qui peuvent être toujours interprétés et qui sont toujours partiels selon l’endroit d’où on les observe, et il y a les bon sentiments. Or on ne fait pas de bonne politique avec des bons sentiments.
Pour moi les faits sont :
- oui l’immigration massive que l’on connait actuellement et qui est encouragée par l’oligarchie, voire financée (cf Soros qui ne s’en cache pas, serait-il de notre coté ?, j’ai un doute), est un générateur de chaos social indiscutable et est un accélérateur de la remise en cause tous les acquis sociaux qui ont été obtenus de hautes luttes depuis plus d’un siècle.
- oui le capitalisme est aux abois aujourd’hui et il cherche une solution pour réduire en quasi esclavage le monde du travail pour augmenter ses marges bénéficiaires, c’est à dire aucuns droits, aucuns moyens de se défendre, plus de salaire garanti etc... Regardons bien autour de nous, c’est déjà le cas dans beaucoup d’entreprises pour les salariés comme pour les cadres.
- oui la délinquance touche en priorité ceux qui sont des déracinés et qui n’ont pas les moyens de survivre décemment et de façon pérenne, et il existe bien des zones de non-droit à cet égard, c’est à dire qui échappent aux lois de la République et dans laquelle la délinquance et les trafics en tous genre ont libre cours. Elles sont nombreuses et pas seulement à Marseille. Et quand au détour d’un chemin on y est confronté par hasard, croyez moi cela vous dessille les yeux.

Daniel Conversano sors de ce corps.

#149617 
15/06/2018 à 17:31 par Moundi

@ Xiao Pignouf

Ben oui Ruffin avait fait la Une de Libé en disant ouvertement qu’il voterait pour Macron avec arguments à l’appui pour convaincre le gogo.

La plupart des migrants sont des hommes jeunes.
Mais vous avez vu le contraire ? C’est à dire que la plupart des migrants sont des femmes, des enfants et des hommes âgés ?
comme tous les suppôts de l’Open Society , le politiquement correct de la pensée inique du Système, qui est le capitaliste ultralibéral mondialiste. La vérité serait entre les deux ? entre les 2 quoi ?

https://www.lci.fr/societe/paris-evacuation-de-plus-de-2-700-migrants-...
https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/paris-75000/migrants-operati...
http://www.rfi.fr/france/20180305-calais-migrants-etat-distribution-nourriture

Il faut rechercher et aimer la vérité. Ne pas jouer le jeu de ce Système de mensonges et de tromperie, ne pas se laisser embrigader, manipuler, diviser dans des camps voulus et organisés par le Système. Comment peut-on voter Macron ou Hollande et se dire de gauche ? Jusqu’où nous fera-t-on marcher ?

#149618 
15/06/2018 à 18:14 par Daniel BESSON

@ Xiao Pignouf du 14/06 à 6:42
Vous faites totalement erreur et les deux situations historiques sont totalement différentes
Ayant bouté le méchant babtou colonisateur hors de chez eux , les ex-colonisés ont souvent conditionné l’acquisition de la nouvelle nationalité et la plénitude des droits civiques - et économiques - au renoncement à tout attribut , si minime soit-il , de francité .Les Marocains et les Tunisiens n’ont par exemple JAMAIS eu la nationalité Française car c’étaient des protectorats .
Il faut considérer ici les Algériens .
https://www.pourlesetrangers.fr/nationalite-francaise-pour-algeriens-n...

#149620 
15/06/2018 à 19:00 par Renard

Opposer Capital et extrême droite , macron à le pen , oups quelle analyse !
Le système économique oligarchique capitaliste est le même !

Je n’ai pas opposer les deux évidemment que le Capital va s’allier à l’extrême-droite lorsqu’il en a besoin, ce que je dis c’est que quand on entend certains on a l’impression que c’est l’extrême-droite (ou les nationalistes pour ceux qui préfère) qui gouverne aujourd’hui alors que pas du tout aujourd’hui c’est plutôt des gens comme Soros qui gouverne ; des gens qui organisent sciemment les réseaux de passeurs.. Il ne faut pas se tromper sur la nature du pouvoir, c’est tout ce que je dis.

C’est quand même attristant de voir à quel point le Capital manipule par les bons sentiments beaucoup de gens de gauche qui finissent par sortir des arguments du MEDEF du genre "La France a toujours eu besoin d’immigrés." Vous avez oubliés ce que Marx disait sur l’armée de réserve ?

Au passage 79% des non-diplômés trouvent que l’immigration va à un rythme trop élevé, bref les ouvriers sont pour une régulation de l’immigration. (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sondage-les-francais-veulent-plus-de-fermete-vis-a-vis-de-l-immigration_1974649.html) Comment les convaincre si le parti qui est censé les représenter est en désaccord avec eux sur cette question importante ? Moi je serais avec les ouvriers jusqu’à la mort. Et vous ?

#149621 
15/06/2018 à 21:07 par Georges SPORRI

@Renard / Si " les ouvriers " ( tous ? ) sont pour une régulation de l’immigration c’est parce qu’ils sont abrutis par la dureté de la vie et désorientés à cause de la collaboration de classe et le réformisme auxquels s’ajoutent les propagandes racistes, nationalistes et ethnocentriques ... Alors je ne suivrai en aucun cas vos "ouvriers aliénés et soumis" , je suivrai les miens " mobilisés et conscients de leurs intérêts de classe" / J’accuse les partisans de l’arrêt de l’immigration d’être stupides et ceux du contrôle d’être des sociaux traîtres partisans de l’état policier ...

#149624 
16/06/2018 à 00:00 par Emilio

Bien d’accord avec toi Georges , et je suis ouvrier de souche^^
Je peux aussi faire le point Godwin en disant que Hitler le funeste , a bien su rallier les masses ouvrières , et beaucoup d’ex communistes ..la suite , on connait !

#149627 
16/06/2018 à 00:02 par irae

C’est fou comment ces questions immigratoires soulèvent l’opinion. Quant aux questions politiques dont découlent ces absurdités bzzzzzzzzzzzz !

#149628 
16/06/2018 à 00:24 par Renard

Si " les ouvriers " ( tous ? ) sont pour une régulation de l’immigration c’est parce qu’ils sont abrutis par la dureté de la vie

Non pas tous mais une majorité comme le montre le sondage que je vous ai montré et pour a avoir travaillé en usine.

Mais bref ils sont abrutis et aliénés donc ils pensent que de la merde selon vous.. vachement respectueux. Vous faites vous j’imagine partis de l’avant garde éclairée chargé d’amener ce troupeau de gros con vers le paradis socialiste.. C’est une conception que je n’aime pas du tout.

Et puis votre accusation de social-traitre là.. On est en 2018 je croyais que c’était fini ce genre de trucs.

#149630 
16/06/2018 à 01:50 par Xiao Pignouf

@Moundi

Que voulez vous que je vous dise ? Vous marchez devant un camp, vous voyez des groupes essentiellement masculins, illico, c’est le grand remplacement. Je vous dis que j’ai bossé une année au contact de ces personnes, et qu’il faut raison garder, vous criez au mensonge. Les femmes et les enfants sont moins visibles, c’est un fait. La majorité sont des hommes, c’est vrai, c’est aussi un fait. De là à y voir une invasion, calmez-vous. Il s’agirait par exemple de porter la réflexion sur les raisons de cette prééminence, là on avancerait dans la connaissance...

J’ai également précisé que c’était un phénomène beaucoup plus cosmopolite que ce qu’on pense, et qu’on le veuille ou non, à moins de construire des murs, le monde change, pression démographique, conflit et misère généralisés... ce ne sont pas les gesticulations pathétiquement réactionnaires, xénophobes et paranoïaques de quelques patriotes ou natios comme ils aiment à s’appeler, qui changera la donne (franchement, faut vraiment en tenir une sacrée couche pour aller en montagne faire barrage de son corps, y a pas plus inutile comme action, et les médias qui tombent dans le panneau - en fait il manque un truc à tous ces mecs (tiens en majorité aussi) : le service militaire, voilà un truc pour tous ces gaillards en peine de virilité, tellement pas confiants en eux que trop d’hommes étrangers, ça leur flétrit les roubignoles, fin de la parenthèse).

La nation française s’est toujours en partie construite comme ça.

Cela étant dit, en mon for intérieur, dans le tréfonds de ma conscience, et parce que c’est ce que j’en ai conclu des paroles entendues dans la bouche des premiers concernés, je préfèrerais, pour eux comme pour nous, que ces « migrants » d’où qu’ils viennent puissent rester chez eux, dans leur pays, auprès de leur famille et de leurs parents, au lieu de risquer leur vie. Et je pense que ceux qui clament que ces jeunes hommes qu’ils imaginent systématiquement syriens devraient être chez eux à se battre au lieu de venir nous prendre nos allocs, ceux-là qui bombent le torse, dans toute la fatuité que le confort obscène et la paix connue depuis 70 ans leur donne, ceux-là oui, devraient réfléchir à savoir si dans leur famille jamais personne n’a pris la route de l’exil pour fuir les bombes. Je donnerais cher pour voir quel courage ils auraient, tiens.

Oh M. Besson, je ne doute pas que pour quelqu’un qui "mouche" des universitaires, vous soyez perméable à l’humour, ce qui nécessite parfois une simplification des propos. J’en conclus que vous êtes super bien renseigné sur le sieur Ciotti que ses racines de francisé autorise donc à se comporter comme la grosse merde qu’il est quand il préfère que 600 se retrouvent perdus en mer, la France est descendue bien bas.

Moundi, le débat avec vous est toujours aussi laborieux. Vous est anti-Mélenchon et c’est votre étendard, moi je m’en contrefous. Vous marchez devant un camp de réfugiés et vous vous faites votre petite conclu perso, je m’en contrecarre. Ruffin a voté Macron, je m’en balance, c’est le problème avec lequel lui doit se lever chaque matin, et s’il le regrette, il a bien mérité mon pardon avec ce qu’il fait. Vous, vous faites quoi, à part rager sur le GS ?

#149635 
16/06/2018 à 02:15 par Emilio

c’est ce que croit aussi les macron-lepen ^^ se méfier des eaux dormantes ..

#149636 
16/06/2018 à 02:46 par Georges SPORRI

@Renard / Marx disait : ce qui importe ce n’est pas ce que tel ou tel ouvrier veut, ni même ce que veut l’ensemble de la classe ouvrière ; ce qui importe c’est ce qu’elle fera conformément à son être et à sa place dans les rapports de production . Pour Lénine " par ses propres forces la classe ouvrière ne peut atteindre que le niveau de conscience trade unioniste " et la pensée révolutionnaire naîtra d’une alliance entre les intellectuels révolutionnaires et l’avant garde de la classe ouvrière . Gramsci disait à peu près la même chose avec sa théorie des "intellectuels organiques du prolétariat" / C’est la théorie du "renversement de la praxis" que je ne veut pas exposer ici pour ne pas pondre 150 lignes / J’ajoute que si on avait sondé les opinions de la classe ouvrière le 15 mars 1968 puis le 15 juin de la même année ... Alors oui, cher monsieur, je méprise les opinions et les sondages d’opinion comme je méprise le mignon couple Asselineau-Philippot ! Et aussi les sociaux traîtres du type CFDT !

#149637 
16/06/2018 à 07:17 par Moundi

Aujourd’hui l’extreme droite est mondialiste, européiste, pas "nationaliste". Il n’y a qu’à voir en effet ce qui plait à un Soros, ce qui fait grimacer les élites (Le Non au référendum de 2005, le Brexit, Trump quand ses fantaisies nationalistes le reprennent...)

#149640 
16/06/2018 à 07:19 par Moundi

Et c’est quand même étrange qu’on puisse se croire de gauche et aller dans le même sens que les mondialistes, sauver l’EU...

#149641 
16/06/2018 à 14:26 par Georges SPORRI

Pauvre Moundi ! Tu aimes la France éternelle et ses frontières sacrées, le marché intérieur et le millénaire capétien , le général de Gaulle et le mignon couple Asselineau-Philippot ... Tu n’es pas communiste et le concept de nation te mobilise plus que le concept de lutte des classes ... Comme Alain Soral tu penses que l’internationalisme prolétarien c’est la même chose que la globalisation financière mondiale ... Et tu ne vas pas tarder à essayer de nous faire croire que les congrès de la troisième internationale et le congrès de Bakou, c’est la même chose que le plan Marshall !
Mais voyez vous cher monsieur, ça ne marchera pas car nous sommes cultivés , on a même lu " Critique des programmes de Gotha et d’Erfunt " ... texte non financé par Soros !

#149656 
16/06/2018 à 14:52 par Emilio

Voir les migrants et les refugiés comme des victimes du système capitaliste , comme nous , pour des questions de pouvoir d’argent et de trône . Parce que eux c’est nous , la lutte des classes EST l’actualité du monde , hier comme aujourd’hui !
Merci à Georges et à Xiao Pignouf , CAMARADES . C’est justement l’internationalisme prolétarien qui nous unit tous par le cœur .

#149657 
16/06/2018 à 15:31 par Renard

@Georges J’ai une vision plus orwelienne de l’intellectuel révolutionnaire qui pour moi doit faire l’effort de comprendre le peuple plutôt que de venir lui faire la leçon. Les ouvriers ne sont pas des gosses, ils savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils doivent penser. Les marxistes peuvent pondre toutes les théories qu’ils veulent mais un socialisme qui ne s’appuient pas sur le bon sens populaire et sur les revendications du peuple n’est pas un socialisme. Il faut pas idéaliser le peuple non plus et critiquer ses défauts lorsque c’est nécessaire bien sûr.

Mais rassurez vous je n’aime ni Asselineau ni Philippot ni la CFDT.

#149658 
16/06/2018 à 16:19 par depassage

@Moundi

Et c’est quand même étrange qu’on puisse se croire de gauche et aller dans le même sens que les mondialistes, sauver l’EU...

Vous raisonnez exactement comme un objet, une mécanique mue par un moteur. Elle a une fonction et elle la répète jusqu’à ce qu’elle tombe en panne. D’abord tout le monde peut se croire de ce qu’il veut. Se croire être et être sont deux choses bien différentes que très peu d’humains arrivent à concilier. Pour être ce qu’on croit être, cela passe par une transcendance maitrisée et intériorisée. Je sais que le mot transcendance est galvaudé et il est même devenu un fourre-tout, alors qu’il n’est, en fait, que l’acte mental de se surpasser, d’aller et de passer par quelque chose de plus grand que soi. Dieu bien compris n’est autre chose qu’une prise de conscience d’un monde, d’un univers plus grand que nous qu’il nous faut comprendre certes partiellement parce qu’on n’a pas de choix pour être en accord avec lui. Mais par égoïsme, on essaye de tout ramener à nous comme si on était la fin et la raison de l’Existant et on se met à confondre transcendance et projection. On se projette sur notre propre égoïsme qu’on veut grand et puissant, voire indestructible. Certes, on a besoin de se projeter sur notre devenir, mais on doit d’abord le définir et le voir comme possible. C’est ce devenir qu’on appelle une utopie. C’est quand ce devenir vient à manquer, qu’intervient un sauve-qui-peut qui va dans toutes les directions.

Par ce bref passage par la transcendance revenons à votre remarque :
comment se croire de gauche et aller dans le même sens que les mondialistes, sauver l’EU...
Le mondialisme n’est pas une chose nouvelle, il date d’au moins cinq siècles. Sa forme actuelle n’est que le résultat d’un court processus que la révolution industrielle avait accéléré. Tant que cela ne profitait qu’à l’Occident, rare étaient les Occidentaux qui s’en plaignaient. Maintenant qu’il a atteint un certain niveau qui peut bien être son apogée, on commence à s’offusquer en rêvant des temps anciens qu’on idéalise pour les rendre vendables. Le mondialisme est un fait. Être pour ou contre ne changera rien à sa réalité. Si les problèmes sont globaux, les réponses à ses problèmes ne peuvent être que globales. Un bon nombre de problèmes peuvent trouver des solutions locales, mais rien ne garantit leur succès si elles ne rentrent pas dans les grandes solutions globales. Mais avec tous les sectarismes de toutes sortes qui commencent à se développer les perceptifs ne sont pas réjouissantes.

Avant de commencer à défendre quoi que ce soit. il faut savoir qu’est-ce qu’on défend ou qu’on veut défendre et pourquoi. Dans un monde qui relègue ses problèmes à ses périphéries locales ou mondiales, il ne fait que reporter ses problèmes qui, un jour ou l’autre, vont lui revenir en plein figure.

#149660 
16/06/2018 à 16:56 par depassage

@Renard

Les ouvriers ne sont pas des gosses, ils savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils doivent penser.

Ça, c’est ce qu’on appelle le populisme dans le sens péjoratif. Les adultes qui qu’ils soient ne sont pas des gosses. Les ouvriers avant tout sont des humains. Les bourgeois, les riches et les petits bourgeois, eux non plus, ne sont pas des gosses, mais pour asseoir leurs pouvoirs, ils sont entouré de toute une élite intellectuelle qui les aide à se penser et à se voir de la manière la plus positive qui soit de telle manière qu’ils peuvent apparaître comme des anges aux yeux des autres et même de pans entiers de la classe ouvrière. Pour la classe ouvrière, si elle veut devenir la classe dirigeante avant de pouvoir vivre dans une société sans classes antagonistes, mais complémentaires, il lui faut ses élites intellectuelles propres.

#149665 
16/06/2018 à 21:32 par babelouest

Non, il ne s’agit pas du mondialisme, mais du globalisme : tous ramenés au plus petit commun diviseur, face à quelques grands possédants de la Terre entière. Tous parlant un charabia vaguement issu de l’anglais, tous ramenés à des micro-communautarismes qui se regardent en chiens de faïence pour le plus grand bien de ceux qui comptent les points.

Le pseudo-internationalisme que prêchait Trotski était, et est plus que jamais, un piège. Passant d’un avion à l’autre, apatrides, les grands possédants se connaissent plus ou moins tous. Ce ne sera jamais possible pour "la piétaille", qui n’a souvent pour seule vraie possession que sa langue maternelle, et pour seul horizon le chemin entre un logement précaire et un boulot encore plus précaire, pour ceux qui en ont un. La bonne unité est la nation, et Marx était bien d’accord, Lénine aussi. Pas Trotski, qui pensait de façon différente.

Dans une nation on peut se retrancher après avoir éliminé les banquiers et leurs valets, c’est supportable. C’est ce qu’a fait le Peuple entre août 1792 et fin juillet 1794. C’est ainsi qu’ont pu être votées des lois comme celle du Maximum (qui fut abolie dès Robespierre assassiné) interdisant de vendre le pain et la farine plus d’un certain montant, afin de couper l’herbe sous le pied à la spéculation. C’est ce que Maduro n’a pas encore osé faire au Venezuela.

C’(est pourquoi j’aurai souvent du mal à être d’accord avec Georges, qui doit avoir des prémisses différentes.

#149671 
17/06/2018 à 09:23 par Moundi

Vous êtes tous tellement prisonniers de vos dogmes et du Système que vous êtes incapables de comprendre sans préjugés ce que j’écris. Tout de suite vous en faites une caricature avec ce que le Système met en avant pour que vous pensiez dans le camp du bien. C’est lamentable.

Est-ce que vous comprenez au moins qu’au sein de l’UE, (cette UE voulue et concoctée par les ultra riches, les grands bourgeois, l’oligarchie), la France n’a plus de Constitution ? Comment un parti qui se dit de gauche veut-il rester dans cette organisation dictatoriale ? Concrètement, vous en espérez quoi ? Est-ce que vous comprenez qu’on ne peut pas sortir de l’OTAN sans d’abord sortir de l’UE puisque un article des traités nous lie irrémédiablement de toute façon à l’OTAN. Mélenchon joue au guignol avec la SARL Le Pen comme si c’était les électeurs de FN que nous devions combattre et fait voter pour les eurobéats Hollande et Macron (soyons véridiques et ne jouons pas sur la manière sournoise de le faire) au lieu de dire la vérité : Macron est plus dangereux que la SARL Le Pen étant le candidat de l’oligarchie, de la véritable extrême droite.

Je ne comprends rien à vos vaines diatribes intellectualisantes. Je ne veux juste pas crever, je ne veux pas de ce monde qu’hélas vous contribuez à mettre en place en vous croyant en plus supérieurs à ces gueux auxquels vous collez toutes les tares et les pêchés comme les grands prêtres du Système Vous êtes contents de vous. Vous suivez un mec qui prend Pierre Bergé pour un pape de l’insoumission, un mec adepte de cette religion sélect opaque des grands bourgeois ambitieux qu’est la FM, un mec qui a toujours soutenu cette UE en actes, en racolant son électorat comme tous les politicards en la critiquant, un mec qui s’est bien gardé de ne jamais expliquer les fondements de l’UE. Je pense que vous êtes des privilégiés embourgeoisés, des bobos aveugles qui occupaient votre vacuité à vous la jouant degauche. Des gaucho-zombies, comme il y a des cathos-zombies. Je n’ai pas le temps de tenir salon. Si je reviens incessamment avec mes questions, mes vraies questions, c’est que les temps urgent et que si nous ne savons pas nous unir, si nous nous laissons si facilement berner, diviser par les leurres servis par le Système, nous sommes foutus.

#149681 
17/06/2018 à 14:45 par act

Chers Camarades du GS,

Merci et bravo pour cet édito !
Voilà un texte qui a le mérite de révéler au grand jour ce qui était perceptible jusqu’ici : qui est qui ?
Quel opinion se cache derrière tel pseudo, dont certains qui se la jouaient discrète et qui n’ont pu résister et se sont démasqué sur ce sujet.
Pour poursuivre cette saine démarche, ne serait il pas indiqué de publier quelques textes de fond sur le sujet, cette fois non pas dans un objectif "révélateur" mais plutôt pédagogique (quand on lit les "arguments" des "anti-migrants", dont ils n’ont toujours pas compris qu’il s’agit de réfugiés, etc, il y a vraiment de quoi s’inquiéter)
Si vous (LGS) n’informez pas ces camarades égarés, qui le fera ?
Bien à vous.

#149688 
17/06/2018 à 17:29 par Emilio

Bien vu Act , les masques tombent en effet .^^
Et oui , ne pas confondre migrants ( qui choisissent leur pays d’accueil ) , et réfugiés ( qui vont, là où un pays choisit de les accueillir , et pas forcément dans l’esprit d’y rester non plus ) .

Amalgame qu’utilise sciemment l’extrême droite , pour ne pas cracher ouvertement sa haine et son racisme de suprématiste blanc , pour çà aussi que trump plaisait autant à la mémé lepen !

Bon voilà , Moundi , après ton caca nerveux , tu vas non dire que pépé asselineau est de gauche ?

#149696 
18/06/2018 à 06:55 par Xiao Pignouf

@Moundi,
Je vous dirais bien quelque chose, mais je crains que le modérateur ne le laisse passer...

#149702 
18/06/2018 à 10:11 par Assimbonanga

Une fois n’est pas coutume, ce matin France Inter a laissé filtrer un peu de Vérité. L’invité de la matinale était ce député européen qui s’est illustré un jour en offrant à Macron une corde d’alpinisme. Phillippe Lamberts. Interview à écouter : on dirait du Mélenchon, en plus lisse ! Une auditrice, psychologue à Marseille a expliqué que parmi les exilés qu’elle reçoit, certains ne voulaient même pas émigrer en Europe. Ils ont été enrôlés de force par un système mafieux incrusté en Lybie... C’est le grand chaos, des vies volées, violées, des destins bouleversés. Par les caprices de nos lanceurs de bombes qui coûtent un pognon de dingue.
https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entreti...

#149706 
18/06/2018 à 12:34 par Moundi

Mais à quel moment ai-je émis de propos racistes, xénophobes ou anti-migrants anti réfugiés ? Êtes-vous devenus fous ?

J’ose simplement dire (et apparemment celui qui ose prend des risques) que la majorité des migrants qu’on se plait aussi à nommer réfugiés sont des hommes jeunes et non pas des femmes, des enfants et des personnes âgées, ceci en réponse à des postes qui veulent nous faire croire le contraire. Ne peut-on donc plus dire simplement ce qu’on voit sur ce site ? Avez-vous vu les réfugiés qui fuient le Dombass ? Je ne parle pas de leur couleur de peau, vous semblez être obsédés par cela, et ça en dit long au fond sur vos préjugés racistes. (Vous ne savez même pas ma couleur de peau ni mes origines, mais je vois bien dans votre tête l’image raciste que vous en faite).

Asselineau serait raciste, xénophobe, anti-migrants, anti-réfugiés ? Quelles sont vos sources ?

Et des individus qui sont européistes en actes comme Mélenchon, que sont-ils ?

Merci Assimbonanga de rappeler que les « migrants » ne choisissent pas plus leur pays d’accueil que les « réfugiés » et sont illusionnés, trompés, manipulés, menés par des mafias liés au pouvoir. Ca aurait dû vous mettre la puce à l’oreille : ce n’est pas les institutions comme le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés qui s’occupe de trouver des solutions de répartition à ces pauvres gens à travers le monde comme ça devrait être le cas, mais des organisations souterraines, avec façade d’ONG financées par des « bienfaiteurs » comme Soros. Mais dire cette évidence est une preuve que je suis d’extrême droite ? C’est à cause de chiens de garde de votre acabit qu’on a Macron et la véritable extrême droite au pouvoir. Honte à vous qui soutenez si bien le Système. Pauvres de nous ! Pauvres d’eux !

#149711 
18/06/2018 à 19:21 par Xiao Pignouf

Moundi, arrête de te rendre malade, tu t’excites tout seul derrière ton clavier.

Ou alors réponds à cette question : quel point souhaites-tu soulever en relevant que la majorité des migrants sont des hommes ? Je ne contredis pas ce fait, je dis juste qu’il serait nécessaire alors de comprendre pourquoi, au lieu de sous-entendre un quelconque objectif secret derrière ces statistiques...

Calme-toi, ici tu peux t’exprimer, je ne crois pas que si j’allais invectiver l’UPR comme tu le fais constamment ici lorsqu’on est en désaccord avec toi soit possible...

#149723 
18/06/2018 à 20:01 par Dominique

L’Europe a voulu apporter la civilisation au reste du monde. Cela a donné un pillage généralisé appelé colonisation et traite des noirs. Et puis elle s’en est allée en laissant à la place des élites acquises à sa vision suprématiste de ce que doit être une civilisation et enchaînées à l’occident par le mécanisme de la dette. Cela a donné le néo-colonialisme. Aujourd’hui les disparités qu’engendre cette civilisation sont plus grandes que jamais et nous vivons une véritable guerre mondiale des moins que 1% contre tous les peuples du monde.

Le moins de 1 % détient les médias et ils ne cessent de répéter qu’il y a les bon réfugiés qui fuient la guerre et les mauvais, les migrants, qui viennent chez nous pour nous piquer notre travail, nos femmes et même nos filles. Je n’invente rien, c’est ce que me raconte tous les jours les migrants et les réfugiés que je cotoient tous les jours depuis 3 ans en raison de mon engagement dans diverses associations qui essaient de les aider.

Vu de mon côté, le principal problème est politique, nous devons nous battre par des législations acceptées par le peuple suisse qui a suivi la propagande bourgeoise lors des dernières votations sur le sujet et contre des administrations dirigées par la droite et les socialos-verdâtres qui tous et toutes. $ l’exception de quelques verts mettent une hargne pugnace à faire appliquer avec ze et sans aucun discernement ces législations inhumaines. Nos seuls appuis politiques, en plus des verdâtres déjà mentionnés, sont l’extrême gauche, c’est-à-dire les communistes et les anarchistes, soit une toute petite minorité de l’échiquier politique.

Il s’agit aussi d’une question qui déborde largement la seule problématique de la migration et qui touche tous les secteurs de la vie politique et sociale. Les migrants et les réfugiés sont parmis les populations les plus démunies du pays. D’abord, tant que leur demande d’asile n’est pas acceptée, ils ne peuvent pas travailler et n’ont d’autres ressources que celles que leur offre l’aide sociale, soit la moitié de ce que recevrait une personne domiciliée en Suisse n’ayant pas d’autre solution. En raison du manque de place dans les structures d’accueil, seules les familles, les femmes, les personnes ayant de graves problèmes de santé et les mineurs non accompagnés bénéficient d’une chambre ou d’un studio, les autres doivent pointer de 9 heures du soir à 8 heure du matin dans des abris anti-atomiques de la protection civile (des cubes en béton ou poussière et bruits font bon ménage avec promiscuité et aux sanitaires réduits au strict minimum. Le reste du temps, ils sont livrés à eux-mêmes et font l’object de contrôles policiers au faciès répétitifs et dégradants. Certains de ces contrôles se sont mal terminés, 5 morts en une année dont 3 dans le seul canton de Vaud. Les politiques nient complètement le problème et à la place de reconnaître leur responsabilité (Ce sont eux qui ont donné l’ordre aux keufs, ordre digne du plus demeuré des débiles mentaux de la planète, de harceler ces gens, ceci sous le prétexte fallacieux de lutter contre le deal de rue. Or les flics sont censés protéger les gens entre autre du harcèlement, pas d’être les principaux acteurs de celui-ci.) Ceci fait que nous subissons un véritable racisme institutionnel qui touche toute la société. D’abord le peuple a accepté des législations inhumaine qui prive ces gens de leur dignité en les empêchant de faire des choix sur leur propre vie. Ensuite la majorité des élus en rajoutent une couche avec des mises en pratique inhumaines et profondément choquantes (je pourrais écrire une bible remplie de témoignages tous plus effroyables les uns que les autres). enfin les médias sont systématiquement ou presque du côté de ce système.

De plus, certains réfugiés ou migrants sont des sans papiers, c’est-à-dire qu’ils n’ont aucun statut légal ni aucun droit et que la Suisse ne peut les renvoyer. Les femmes sans-papier travaillent généralement comme domestique sous-payée chez des bourgeois, quand aux hommes se sont effectivement parfois des petits dealers de rue mais plus généralement ils font plutôt les petits boulots très mal payés dans des secteurs comme la restauration, la construction ou l’agriculture.

Vu du côté des migrants et des réfugiés il s’agit pour toutes et tous d’une question de dignité et de survie. De dignité d’abord car ce qu’il réclament tous avec insistance est de pouvoir récupérer le contrôle sur leur destinée et mener une vie digne. De survie ensuite car même s’ils ne fuient pas la guerre mais seulement la misère, cette misère rime souvent avec malnutrition et esclavage. Il n’y a jamais eu autant d’esclaves sur cette planète qu’aujourd’hui et que l’on travaille dans une mine d’uranium pour Areva ou dans un champ de cacao pour Nestlé, l’esclavage reste l’esclavage.

Ce qui nous fait retomber dans le politique, car les administration font des appréciations par pays, et tant qu’il n’y a pas de guerre dans son pays, un réfugié n’a aucune chance de recevoir l’asile, ceci même s’il vient d’une dictature, et encore moins qu’aucune s’il vient d’une dictature avec laquelle une de nos multinationales fait des affaires. Même la question du deal est politique car qu’on on voit l’état des finances et de corruption de certains pays auxquels la Suisse vend des armes (la confédération est actionnaire majoritaire de RUAG, le premier fabricant et dealer d’armes du pays.), il ne faut pas s’étonner si en plus des dollars, drogues et migrants arrivent dans l’autre sens. Même avec les réfugiés l’affaire est politique. Par exemple concernant la Syrie, cela fait des décennies qu’il y a des réfugiés syriens en Suisse et ils sont tous opposants au régime de Bachard. Très pratique pour formater l’opinion publique, surtout celle de gauche. Et cela continue depuis que la Syrie est en guerre, les réfugiés partisans du gouvernement syrien ne viennent simplement pas en Europe, ils restent en Syrie ou dans les pays limitrophes.

Tout ceci implique qu’il faudrait bien plus qu’un simple changement de la législation sur les réfugiés. Il faudrait que les politiques se séparent du lobby militaro-industriel et pour cela qu’ils interdisent la fabrication et le commerce d’armes de guerre, et aussi qu’ils mettent fin au secret d’état. Pendant qu’ils y sont, ils pourraient aussi interdire les écoles privées car c’est le meilleur moyen pour avoir, comme en Finlande, les meilleures écoles de la planète. Et enfin ils pourraient taxer les riches jusqu’à ce qu’ils ne le soient plus, ceci sans oublier les gros dealers (facile s’il n’y a plus de secret d’état). Mais faut pas rêver, ils ne sont pas de notre côté, ils sont aussi corrompus que les dirigeants de ces dictatures amies d’où viennent réfugiés et migrants. La seule différence est juste qu’ils savent mieux le cacher.

#149726 
19/06/2018 à 08:17 par Moundi

"Ou alors réponds à cette question : quel point souhaites-tu soulever en relevant que la majorité des migrants sont des hommes ? Je ne contredis pas ce fait, je dis juste qu’il serait nécessaire alors de comprendre pourquoi, au lieu de sous-entendre un quelconque objectif secret derrière ces statistiques..."

Mais simplement dire ce que j’ai vu. Si vous ne le contredites pas, pourquoi alors tous ces commentaires vains et insultants ? Si vous ne partiez pas de faits réels, de quoi discutiez-vous ?

Je ne suis pas comme vous soumis à un parti et à un leader. Il se trouve que je pense que les analyses et la stratégie de l’UPR sont cohérentes, sourcées et efficaces et qu’elles nous aident à comprendre la situation en profondeur, ce que les partis de Mélenchon ne font pas. C’est vous qui revenez toujours sur ce parti avec des diffamations sans source comme si l’UPR était votre ennemi. Pourquoi ? Il ne faut pas être bien futé pour voir qu’il dérange beaucoup plus le Système que ses opposants officiels. Il faut croire que finalement le Système et vous êtes au fond du même côté de la barricade. C’est un constat amer.

#149743 
19/06/2018 à 09:55 par Assimbonanga

... Juste après avoir posté mon commentaire sur la psychologue de service, j’ai senti que j’avais mordu à un hameçon. Certes, elle peut citer en toute vérité des cas qu’elle a rencontrés. De là à en faire une généralité ! Et c’est bien là l’idée qu’elle nous suggérait.

#149748 
19/06/2018 à 09:57 par Assimbonanga

(Attention second degré !)
La droite a tout compris, et Macron l’a synthétisé : les réfugiés viennent chez nous pour profiter des aides sociales. Il faut supprimer les aides sociales ! Dans notre propre intérêt.

#149749 
19/06/2018 à 12:11 par Emilio

Assimbonanga , au premier degré , Ça donne , plus logique qu’un macron ..tu meurres ! ^^

#149763 
19/06/2018 à 13:14 par Xiao Pignouf

Mais simplement dire ce que j’ai vu

idem pour moi, seulement tu ne l’écoutes pas, tu n’entends que toi. Je le répète pour la énième fois dans ce fil, dans le cadre de mon boulot, j’ai côtoyé ceux qu’on appelle commodément les migrants, et j’ai vu toute sorte de profils familiaux du jeune homme seul à la famille plus ou moins élargie. Et surtout pas seulement en provenance de pays que les médias évoquent exclusivement, pas que des réfugiés de guerre, mais aussi beaucoup d’exilés économiques et politiques...Que toi, tu aies vu autre chose, en passant, je veux bien l’entendre, contrairement à toi.

Si vous ne le contredites pas, pourquoi alors tous ces commentaires vains et insultants

D’abord, je t’invite à relire des plus récentes logorrhées , et tu verras que c’est toi qui insulte.

Je contredis la version catastrophiste que tu en donnes, en tout cas ce qu’elle sous-tend. La catastrophe, ce n’est pas pour nous, c’est en premier lieu pour eux, qui ont tout perdu à cause des politiques que notre pays, parmi d’autres, suit. Ceux qui prêchent l’invasion, voire le grand remplacement sont des abrutis qui ne comprennent pas l’évolution du monde. Qu’elle soit malheureuse, triste, effrayante ou pleine de promesses, c’est l’affaire de chacun en son for intérieur. La première chose à faire est de traiter humainement et dignement ces personnes en errance, la deuxième est de stopper nette cette hémorragie, de tout faire pour que ces personnes, si elles le désirent puissent rentrer chez elles, et que leurs pays puissent se reconstruire en les y aidant sans se mêler de politique. Pour cela, il y a déjà une urgence : quitter l’OTAN et n’y jamais revenir. Et peut-être, oui, quitter cette Europe-là, qui nous entraîne par le fond...

Je ne suis pas comme vous soumis à un parti et à un leader

Tu plaisantes, j’espère, sinon quelle mauvaise foi ! Je le redis aussi, débattre avec toi est laborieux... je ne milite pas pour la FI, ni pour autre chose, et je l’ai déjà dit, ça me désole qu’Asselineau ne soit pas plus audible, on pourrait au moins discuter sainement de toutes ses idées, pas seulement le Frexit et le retour au franc... au fond, c’est toi qui insulte les opinions des autres, et tu le fais en connaissance de cause en venant ici. Je garde pour moi mes opinions et ma sympathie pour la FI, et si l’un ou l’une commet une erreur, je l’assimile mais pour le moment rien qui soit suffisant pour douter du souhait de tenter le coup du pouvoir, quitte à me tromper... C’est une autre différence entre toi et moi, tu es arrogant et sûr de tes idées, inflexible et sourd aux autres, probablement encore jeune...

C’est vous qui revenez toujours sur ce parti avec des diffamations sans source comme si l’UPR était votre ennemi

Tu es responsable de cette réaction, parce que tu viens ici pour moquer les points de vue et les sensibilités, comme tu l’as déjà fait par le passé, appelle ça une réaction pavlovienne si tu veux, et maintenant que j’ai l’occasion de te le dire, je pense que tu dessers l’UPR plus que tu ne la sers. Je te le répète, je n’ai rien à priori contre Asselineau, mais il n’est pas celui qui me représente, pas à cause de ses idées, mais à cause de certains faux-pas, et pour être clair, et tu auras le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais je ne crois absolument pas en l’union des extrêmes comme tu sembles la prôner. Je crois davantage en la possibilité de convaincre ceux qui se sont égarés en espérant le moindre changement de l’extrême-droite... hélas et youpi de concert, le fait qu’ils prennent le pouvoir par ci par là va nous démontrer clairement qu’ils en sont incapables là où ils sont aux manettes.

#149768 
20/06/2018 à 10:25 par Moundi

@ X Pignouf.

Vous avez vraiment du temps à perdre et une mauvaise foi crasse. Vous ne faites que vous contredire (une fois vous dites que c’est des familles, une fois une majorité d’hommes jeunes), et vous vous montez le bourrichon tout seul en me faisant porter les obsessions recuites de votre secte bornée et hypocrite, jouet du Système.

On est vraiment mal barré.

#149795 
20/06/2018 à 14:20 par Xiao Pignouf

ah Moundi, dernier com pour toi... il n’est pas étonnant que tu ne lises que toi puisque tu n’écoutes que toi. J’ai dit, oui, que j’avais été proche de migrants et que dans leur grande majorité, il s’agissait de familles, mais je n’en ai pas fait une généralité, c’était mon cas perso, et puisque, enflé de ton dilettantisme, tu affirmais l’inverse seulement en regard d’une idée que tu t’étais faite en passant devant (?), je t’ai juste rétorqué que ce que tu disais n’était pas vrai... Pas entièrement, j’en conviens (tu me fatigues, ne vois-tu pas que je passe mon temps à mettre de l’eau dans mon vin ?...) et c’est ce que je pense toujours. Tu es un excité qui ne réfléchit pas, je ne crois pas que tu lises correctement quoi que ce soit qu’on te réponde, tout au plus le survoles-tu.

Tu as cependant raison sur un point : je perds mon temps... avec toi. Alors pour ce que tu dis d’autre, si tu veux, mon petit père, si tu veux, mais j’en reviens à la même conclusion que celle que j’ai eu jadis à ton propos : il est inutile de parler avec toi. Tu ne changes pas et je crois que tu illustres à la perfection la chanson de Brassens, le temps ne fait rien à l’affaire...

#149798 
25/06/2018 à 08:50 par Scalpel

Dédié à celui pour qui "le temps ne change rien à l’affaire" qui dit "mettre de l’eau dans vin".
C’est tellement facile de voir la paille et d’ignorer la poutre.
J’en appelle à un peu de raison ici, mais si, Pignouf, tu peux y arriver.
Ce n’est pas d’intelligence dont tu manques, ton éloquence l’atteste, mais d’objectivité.
Aussi merci de m’épargner tes procès d’intention, ne fais ce que tu reproches aux autres, lis attentivement, réfléchis et donne moi ton impression. C’est une vraie discussion que je souhaite, pas un combat de tranchées stérile.
La gravité de la situation le commande.
Je vous soumets donc le texte de Charles Sannat reçu dans ma BAL ce matin, avec lequel je suis assez d’accord.

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je sais, c’est un poil provocant, pourtant, parfois, il est important de savoir résumer et synthétiser ce que l’on appelle des « problématiques ».

Lorsque j’affirme dans mon titre qu’exporter nos bac +5 et qu’importer des bac -5 ce n’est pas une bonne idée, je ne dis pas que ce n’est pas une belle idée, fort généreuse, sympathique et gentille, mais cette idée ne constitue pas une vision stratégique de développement de notre pays, et encore moins un bon modèle économique.

Nous avons des bien-pensants suffisamment nombreux et dotés de plein de fonds financiers (souvent d’ailleurs payés par les con-tribuables) qui affirmeront que l’immigration est une chance pour la France et son économie car c’est rentable…

Voir partir nos jeunes diplômés (pour la plupart ils ne fuient pas) vivre sous d’autres latitudes pour aller entreprendre au Royaume-Uni, à Hong-Kong, en Chine ou encore à la Silicon Valley, et rentrer dans notre pays des hordes de gus sans doute très gentils mais sans formation, sans maîtrise de notre langue, et très éloignés de notre culture, ce n’est pas encore une fois le meilleur moyen pour mettre notre pays à l’abri de la pauvreté !!

Laissons-les donc, tous ces immigrationnistes, braire leurs âneries politiquement correctes et génératrices de subventions publiques.

Contentons-nous sans idéologie, ni aucune haine, d’analyser les données très simples d’un problème tout aussi simple au moment où notre Président jupitérien se met à délirer sur des histoires de centres fermés et de camps pour réfugiés entourés de barbelés sur notre propre sol. (Je dis cela en mode humour noir enclenché, vous verrez cela par la suite.)

Sans doute les effluves de sa dernière fête de la musique qui ne se sont pas encore totalement dissipés…
Exporter les bac +5, importer les bac -5, ce n’est pas un bon modèle économique !

Celui qui ne comprend pas ou ne veut pas comprendre qu’en faisant cela on détruit du capital humain et que l’on met en place une évidente politique de destruction de valeur collective au niveau d’un pays est un imbécile qui ne veut rien voir.

Peu importe la couleur des bac +5 et celles des bac -5, à ce niveau du raisonnement le bac +5 ou -5 n’a ni besoin d’être sexué ou coloré pour arriver à la conclusion que ce n’est pas l’idée du siècle pour assurer le développement de la France.

D’autant plus que tout le monde sait bien que dans le monde qui vient, les moins qualifiés auront très peu de chance de trouver un travail et devront donc au mieux bénéficier de la solidarité nationale et au pire se contenter de vivre dans une misère qui sera de plus en plus grande.

Si à ce problème vous rajoutez les tensions que génère systématiquement et de tout temps une vague importante de nouveaux arrivants, et si vous complétez le tableau en additionnant en plus des différences culturelles très importantes entre les nouveaux venus et les déjà-là, vous obtenez un cocktail détonnant en termes de stabilité sociale et démocratique.

Plus vous aurez la bêtise d’être « généreux », « accueillant » et ouvert à tous les vents, et plus la fermeture qui suivra sera violente et extrême.

Les ras-le-bol italien, polonais, hongrois, autrichien ou anglais ou encore américain sans parler des Australiens semblent ne pas suffire…
Et d’un coup, éclair dans cette pénombre de bon sens

« Des centres fermés conformément aux directives du HCR » !

C’est exactement la solution qu’il faut adopter et que j’évoque depuis le départ.

Sauver des êtres humains ne se discute pas. Les sauvetages sont inconditionnels. Il n’y a aucune question à se poser à ce sujet.
Tout le reste doit évidemment se discuter.

Pour les migrants qui arrivent en Europe, c’est des camps fermés, sécurisés. C’est les soins nécessaires, puis la mise à l’abri, puis l’expulsion car 95 % des arrivées ne doivent pas donner droit au… droit d’asile.

Avec une telle politique, vous ne créerez pas d’appel d’air, vous éviterez les tensions communautaires et les problèmes évidents.

Hélas, le souci, c’est que de tels camps sont stupides si nous les alimentons nous-mêmes de migrants que nous allons repêcher à quelques kilomètres des côtes libyennes alors que le droit maritime est très clair : on repêche, on sauve et on dépose dans le port le plus proche, et ce port le plus proche c’est évidemment la Libye ou la Tunisie.

D’ailleurs, les gardes-côtes libyens devraient récupérer comme ils le proposent systématiquement ces pauvres bougres.

Mais la création de camps de réfugiés est la première bonne idée de ce gouvernement depuis qu’il est au pouvoir sur ce sujet.
France et Espagne veulent créer des « centres fermés sur le sol européen » pour les migrants

« La France et l’Espagne proposent la mise en place de « centres fermés sur le sol européen dès le débarquement » des migrants, a déclaré ce samedi 23 juin Emmanuel Macron.

« Une fois débarqués sur le sol européen, nous sommes favorables à mettre en place des centres fermés conformément au HCR, avec des moyens européens qui permettent […] une solidarité financière immédiate, une instruction rapide des dossiers, une solidarité européenne pour que chaque pays prenne de manière organisée les personnes qui ont droit à l’asile. »

Le problème c’est évidemment ce que l’on fera de tous ces migrants.

Si nous leur donnons l’asile massivement ou que nous les régularisons, alors il ne faut pas se leurrer, cela n’aura aucune utilité et je vais vous dire ce qu’il va se passer dans les prochains mois.
Vers les émeutes de camps et la régularisation massive !

Vous le savez, je suis voyant, et étant relié directement aux forces célestes, je sais avant tout le monde ce qu’il va se passer.

Nous allons parquer des centaines d’hommes (et quelques femmes) dans des camps mal préparés, et qui seront gérés par de gentilles associations.
Il y aura des Afghans qui ne peuvent pas blairer les Tchétchènes qui eux-mêmes détestent les Érythréens qui ne peuvent pas piffer les gars du Sud-Soudan en guerre eux-mêmes contre ceux du Nord depuis 50 ans.

En moins de trois mois, les tensions seront telles que les gentilles associations d’accueil des gentils migrants seront totalement dépassées. Émeutes et règlements de compte garantis.

On fera intervenir la compagnie de CRS n°x.

Les CRS feront ce qu’ils savent faire, à savoir matraquer et gazer.

Les gentilles associations aidées par les gentils journalistes mondialistes et immigrationnistes diront que décidemment CRS = SS et qu’il faut ouvrir les camps.

Yann Moix nous fera un beau reportage sur l’inhumanité de la France pays de « droâts » de l’homme.

On ouvrira les camps.

On retrouvera les migrants à nouveau à Paris et dans les grandes villes dans des bidonvilles insupportables et tout recommencera comme avant.
Que faudrait-il faire ? Appliquer le théorème de Charles : « Tout problème géré en amont évite de plus grosses emmerdes à gérer en aval… »

On repêche et on redépose au port le plus proche en Libye ou en Tunisie. On gère les camps appelés « hotspot » dans le jargon technocratique. On peut même financer le gîte et le couvert et, de vous à moi, il fait moins froid en Libye que l’hiver dans le camp de Mourmelon…

On gère le problème en amont et de manière générale selon le théorème de Charles Sannat hérité de la sagesse ancestrale familiale, « tout problème géré en amont évite de plus grosses emmerdes à gérer en aval »… Si Sarkozy n’avait pas eu l’idée géniale de bombarder la Libye, nous n’en serions d’ailleurs pas là (à propos de gestion en amont à ne pas confondre avec la gestion Hamon).

Les camps c’est pour les migrants déjà-là dans l’attente de leur départ et ceux qui arrivent par d’autres routes. Les migrants sont avant tout des clandestins.

Quant au fait qu’ils soient fermés, je parle des camps, cela implique de cesser tout angélisme car si on parle de camps fermés, il faut dire ce que cela implique. Et ce que cela implique n’est pas joli.

Soit les mots sont creux, soit on explique la réalité de ce qu’ils signifient
On ne ferme pas un camp avec des pots de fleurs

À votre avis, avec quoi ferme-t-on un camp contenant des centaines ou des milliers de personnes ?

À votre avis, comment empêche-t-on des milliers d’hommes qui souhaitent en sortir d’en sortir ?

Je vais vous donner la réponse.

Froide. Lucide. Ne vous méprenez pas. Je ne vous dis pas que c’est bien ou mal.

Je vous dis sans fard ce que cette idée présidentielle implique.

Pour empêcher 3 000 hommes jeunes de sortir d’un camp dit fermé, il faut des miradors, des barbelés, et des mitraillettes… qu’il faudra utiliser en cas d’évasion.
Maintenant, posons la vraie question

Jupiter est-il prêt à enfermer des milliers de personnes derrière des miradors avec un régiment de para prêt à faire feu lors d’une évasion massive ?

C’est une chose de sermonner un pauvre gamin de 13 ans devant les caméras, entouré de 200 gardes du corps et d’ordonner de tirer, lors d’une évasion de masse, sur la foule !

Je pense que vraisemblablement ce ne sera pas le cas… et c’est assez normal d’ailleurs. Faire venir ces pauvres bougres pour leur tirer dessus… on ne voit pas trop l’utilité !
Conclusion logique ?

C’est du flan. Dit avec plus de rondeur… les camps fermés seront ouverts, les migrants nous sont livrés par bateaux entiers que l’Italie désormais refuse et que la gentille Espagne socialiste accueille pour refourguer aussi sec 50 % de ladite cargaison aux aimables Français…

Tout cela se terminera aux prochaines élections par un raz-de-marée de votes pour les « lépreux »…

Je suis fatigué d’avance d’avoir raison.

Le président Macron nous fait donc à nouveau une belle opération de communication, mais l’exécution de l’idée des camps de réfugiés sur notre sol est, de cette façon-là, totalement irréalisable, et cet échec, que nous pouvons annoncer et prévoir dès maintenant, sera en réalité dévastateur aussi bien pour le président, ce dont je me fiche éperdument, que pour l’Europe (ce qui ne m’inquiète pas plus que cela) que pour notre pays, ce qui me concerne directement, les Français et ces pauvres bougres qui viennent d’arriver parce que nous avons eu la faiblesse de leur laisser croire que leur venue était souhaitée.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

#149913 
RSS RSS Commentaires
   
Un autre capitalisme n’est pas possible
Rémy HERRERA
Le capitalisme est en crise. Il pourrait même s’agir d’une des plus graves crises de l’histoire moderne. Et pourtant, à suivre l’actualité au jour le jour, l’opinion publique peut avoir le sentiment que cette crise est déjà derrière nous. Or, le pire est sans doute encore à venir, malgré les propos rassurants tenus et les aménagements envisagés. En effet, la réactivation annoncée de l’intervention étatique a notamment pour objet la négation de la nature de biens publics à la fois gratuits et libres de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières sur le pied de guerre. Si le peuple américain permet un jour aux banques privées de contrôler le devenir de leur monnaie, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, les banques et les compagnies qui fleuriront autour des banques priveront le peuple de tous ses biens jusqu’au jour où ses enfants se retrouveront sans toit sur la terre que leurs parents ont conquise.

Thomas Jefferson 1802


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.