RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Faillite de la diplomatie, inculture des politiciens, prudence des militaires

Vladimir Fédorovsky, diplomate russe naturalisé français, qui a été proche de Gorbatchev et chantre de la perestroïka, constate avec inquiétude que les canaux diplomatiques entre la Russie et les pays occidentaux fonctionnaient nettement mieux pendant la guerre froide qu’aujourd’hui.

C’est aussi l’avis de Georges Martin, ex-diplomate suisse dont je vous recommande chaudement l’interview. Elle dure plus d’une heure et demie, soit 1:40:08 (un peu moins toutefois qu’un match de football). En tout cas, vous ne serez pas déçu(e)s.

Avec toute l’expérience accumulée au cours de sa carrière et sans tabou, il cerne les enjeux actuels posés notamment par les conflits en Ukraine et en Palestine.

Extrait : « On est en guerre maintenant parce que les diplomates ont fait faillite. On ne les a pas laissé faire (...) C’est les politiques qui ont remplacé les diplomates. Et les politiques ont d’autres agendas, souvent de politique intérieure. » (18:30)

Ce qui caractérise, en effet, les décideurs politiques occidentaux obsédés par leur fièvre électoraliste, c’est leur incapacité à comprendre que les plaques tectoniques de la géopolitique sont en train de bouger radicalement. Bien au chaud dans l’entre-soi, se croyant protégés par l’OTAN, ils ne se rendent même pas compte de la fragilité de leur arrimage aux États-Unis, une puissance pourtant déclinante. S’ils ouvraient les fenêtres de leur club enfumé, s’ils respiraient enfin l’air extérieur et s’ils avaient un minimum de culture historique, ils mettraient aussitôt fin à leur guerre par procuration qui se déroule en Ukraine et ils cesseraient de soutenir aveuglément le gouvernement israélien ; ils sauveraient ainsi des milliers et des milliers de vies. Car la guerre, ça tue, ça blesse et ça mutile.

C’est ce que les militaires, eux, comprennent, surtout ceux qui sont à la retraite et peuvent parler librement. Au contraire des politiciens prêts à utiliser la chair à canon pour imposer leurs vues, les militaires savent ce que représente une guerre. Ils sont en général plus prudents que les Jo Biden, Annalena Baerbock, Emmanuel Macron ou Raphaël Glucksmann. Paradoxalement, les professionnels de la guerre que sont les militaires rejoignent les professionnels de la paix que sont les diplomates.

De très nombreuses personnalités diverses, prestigieuses ou non, qu’on peut difficilement accuser d’être des « idiots utiles » de Poutine, réclament une solution négociée du conflit ukrainien, faute de quoi, une Troisième Guerre mondiale pourrait éclater. Dans cette liste non exhaustive de plus de 200 noms (disponible sur demande), j’ai relevé :

* les diplomates :
BHADRAKUMAR MK, diplomate indien
CROOKE Alastair, diplomate britannique
FÉDOROVSKI Vladimir, ancien diplomate russe
FREEMAN Chas, ex-ambassadeur étasunien
GOURDAULT-MONTAGNE Maurice, diplomate français
KUNAYAKAM Tamara, ex-diplomate sri-lankaise
MARTIN Georges, ex-diplomate suisse
MATLOCK Jack, ancien ambassadeur étasunien
MURRAY Craig, diplomate britannique
RAIMBAUD Michel, ex-diplomate français
VETTAVOGLIA Jean-Pierre, diplomate suisse
von der SCHULENBURG Michael, ancien diplomate allemand

* les militaires :
CARRESSE Hervé, officier français
de JONG Peer, ancien colonel français
FABIO Mini, officier italien
GRÄTZ Manfred, général allemand
GUILLEMAIN Jacques, général français
HOGARD Jacques, officier supérieur français
KUJAT Harald, ancien général allemand
LALANNE-BERDOUTICQ Alexandre, ex-général français
MacGREGOR Douglas, ancien colonel US
MINI Fabio, général italien
PINARD-LEGRY Henri, ex-général français
RITTER Scott, ex-officier de renseignement étatsunien
VAD Erich, ancien général allemand

Bonne écoute et bonne lecture !

URL de cet article 39700
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Ce que nous faisons au Vietnam, c’est utiliser des Noirs pour tuer des Jaunes afin que les Blancs puissent garder la terre qu’ils ont volé aux (peaux) Rouges".

Dick Gregory (1932-2017)

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.