RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

France Travail : 1er acte- prendre en otage le RSA

Expression tellement démodée, ce si vieille France des ténèbres. Vraiment archi loin des réalités vécues. Quelles têtes peuvent donc pondre de telles hideurs ? Un recul de plusieurs décennies en 1 minute, soit du côté du pétainisme de trop sinistre mémoire, collabos non repentis des pires barbares. Reprendre cette expression rébarbative, auquel rien ne sourira jamais, c’est encore se tromper en gigantesque !

A — Rançonner le RSA ?

Parce que ? Le message est trop clair : vous nous « appartenez » et nous volerons sans nous cacher votre travail et le séquestrerons jusqu’à votre dernier jour. Preuve en banderole ? "Il ne s’agit ni de travail gratuit, ni de bénévolat obligatoire", selon la manie de nier les mots mêmes de l’oppression afin de les rendre les plus inutilisables possibles. Puisque c’est quoi alors de « faire payer » une aide sociale gratuite ? Du clientélisme tellement vieux jeu, des mendicités piteuses gouvernementales, du mafieux, du parasitisme sur et sous papier, du complet déshonneur ? Des intrus n’ayant jamais rien vécu, ne survivant que dans des bulles séparées, osent vous cracher que votre travail est gratuit pour vous, mais pas pour eux, il leur rapporte dru. Ce n’est donc pas « un » bénévolat mais plusieurs regroupés ? Ils nient et dénient leurs actions réelles mais restent incapables de préciser ce qu’ils font concrètement...

Voyons RSA Avril 2023 ? Seul(e) sans APL 607,75 €. Pour 10 heures c’est 60,75 € le « rachat » du don légal. Pour 20 heures vous vous sous-traitez à 3 € votre heure-pour-rendre-service ! Et la dissymétrie de voler qui n’ont rien ne leur claque pas à leurs gueules de monstres ? Dès l’énoncé glacé nous sentons bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas du tout. Tel le libre-échange « si forcé » des EU : faire affaire avec eux c’est déjà avoir perdu. Tout est trop unilatéral ! En France souillée aussi ? Allons voir ceci de très près !

Rançonner le RSA ?

La motivation manque ? Eh non... "Il faut qu’il y ait une contribution pour tous ceux qui en bénéficient". Qui le dit ? Justement ceux qui jamais n’apportent la moindre...contribution envers tout ce dont ils bénéficient qui prennent directement dans l’argent public. Et coûtent, ainsi, une catastrophique fortune au pays. Et pas le RSA, voyons. Surtout pas. Voyons déjà un début de liste de ces escrocs tournant, actuellement, à la barbarie : et les milliardaires qui ne paient pas d’impôt où est donc leur contribution ? Les entreprises cac 40 et le CICE ? MacKinsey volant l’argent public, où est leur contribution ? Et les pillards fiscaux de paradis fiscaux ? Et la délinquance en col blanc (la plus « grande » du pays, en valeur non en nombre d’actes) jamais punie où est où est donc leur contribution ? etc. RSA pris en otage = aucune justification valable à ce banditisme antirépublicain.

B — La police ne participe toujours pas aux 100 jours d’apaisement ?

C’est quoi le but caché de si dément pillage alors ? De faire payer simplement ceux qui n’ont rien ou peu afin de garantir l’impunité si illégale des trop riches. Que les plus pauvres paient tout à leur place. Comme cela, slllliiip, une ivresse insensée qui tombe sur les macronistes. Qui veulent que ceux qui ont trop ne paient plus rien mais prennent partout tout ? Une question ? C’est plus que déraisonnable et d’une cruauté extravagante, non ? Exact. Cette bestialité se voit impulsée par des personnages incultes, asociaux, incapables d’empathies, ne connaissant rien aux réalités vécues par les majorités – et prouvant donc n’avoir aucune compétence pour décider ce qui reste public. D’autant plus que leurs cerveaux puérils se sont arrêtés à ceci. « Tout est de la faute de pauvres » ?

— Tout est de la faute de pauvres : soit la pire des régressions morales de tous les temps ? Comme si les pauvres « pouvaient » n’être que les seuls voleurs sur Terre. Vu que leurs prétendus vols les rendent encore plus pauvres. Du jamais vu scientifique alors. C’est sûr que tous les vols ce sont eux, vu leur inexistants butins. Ces pitoyables calomnies, ne reposant sur rien, squattent tous les médias d’argent. La persécution doit cesser à l’instant et le RAS RSA de rester inconditionnel. Pas d’esclavages forcés surtout. Plus rien à l’encontre des pauvres mais tout afin de les aider. Ces impossibilités évidentes (que les pauvres « profitent » mais surtout pas les trop riches !) condamnent, retentissants chocs dans leurs masures, les faux gouvernements. Qui devraient la fermer tellement ils tombent direct dans les crimes contre l’Humanité. Oui ce délire malfaisant s’ajoute à un autre.

« Les plus riches ne doivent surtout rien payer ». Plus jamais. Cela vient direct de la divinité des nuages. Leur source suprême. Oui aussi fanatique que ça. Et pour cette évidente ultra psychose il faut mettre en œuvre toutes les horreurs et oppressions possibles Contre ceux qui ont le moins, pour racler sauvagement encore plus leurs...contributions spontanées. Tout en déversant toujours plus de calomnies non crédibles, qu’ils seraient fainéants, alors que les rois fainéants sont principalement aux gouvernements. Et que ce sont les pauvres, au concret, qui font marcher la société. Tout le monde leur doit donc beaucoup. Les ingratitudes ont bien une fin.Tandis que les riches sont les parasites à qui presque personne ne doit quelque chose. Ils prennent à sens trop unique en effet, ces milliardaires qui ne paient pas Illégalement d’impôts (rappelons c’est illégal !) se voient, enfin, condamnés contribués aux TIG, travaux d’intérêts généraux ! "Il ne s’agit ni de travail gratuit, ni de bénévolat obligatoire". Au moins 3600 siècles de contributions. Qu’ils ne viennent pas alors se plaindre, chiendents, mais bien du devoir impératif fiscal de trop riches, devoirs qu’ils fuient trop et trop souvent. Et paraissent, ainsi, tels les plus mauvais citoyens en France. Et, pour cela, passibles de tant de reproches et reproches. Tous justifiés. Dont...

"il faut qu’il y ait une contribution pour tous ceux qui en bénéficient". Où est la leur de contribution ? Où ?...

Vous voyez il suffit de citer les dangereux escrocs fous du macronisme pour changer toute la société.

S’ajoutant aux « non recours », soit une bonne partie des pauvres refusent de demander ce à quoi ils ont le droit légal (jamais vous ne verrez cela chez les si rampants avides riches ! Les dits pauvres prouvent, ainsi, une « noblesse » que les effondrés bourgeois n’ont plus). Oui, tellement devient insupportable le mépris inhumain qui entoure ces aides. Au point que les uniques « profiteurs » de la société sont ces bourgeois qui humilient et persécutent tant les vrais braves gens. Ce que nous verrons, en détail, dans un deuxième texte.

Oui cette criminelle offensive (prendre le RSA en otage) n’a pour unique but que de dissuader, dégouter, décourager, détourner les pauvres de réclamer quoi que ce soit...

...et que les seuls plus que déshonorés riches se jeter si indécemment sur ce auquel ils n’ont pas le droit.

(à suivre)

3 mai 2023

»» https://www.imagiter.fr/2023/05/france-travail-1er-acte-prendre-en-ota...
URL de cet article 38649
  

Même Thème
Putain d’usine, de Jean Pierre Levaray.
« Tous les jours pareils. J’arrive au boulot et ça me tombe dessus, comme une vague de désespoir, comme un suicide, comme une petite mort, comme la brûlure de la balle sur la tempe. Un travail trop connu, une salle de contrôle écrasée sous les néons - et des collègues que, certains jours, on n’a pas envie de retrouver. On fait avec, mais on ne s’habitue pas. On en arrive même à souhaiter que la boîte ferme. Oui, qu’elle délocalise, qu’elle restructure, qu’elle augmente sa productivité, qu’elle baisse ses (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En 2001, on nous a dit que la guerre en Afghanistan était une opération féministe. Les soldats US libéraient les femmes afghanes des talibans. Peut-on réellement faire entrer le féminisme dans un pays à coups de bombes ?

Arundhati Roy

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.