RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
De la démocratie en Algérie...

Ils ont osé !

Des forfaitures caractérisées qui, dans un État de droit digne de respect, auraient entrainé M. Bouteflika et ses complices – civils et militaires – devant une Haute Cour de Justice de la République.

Ils ont osé !

L’annonce faite hier samedi 16 novembre 2013, par le parti du FLN, qu’il portait son choix sur M. Bouteflika en tant que candidat pour un 4ème mandat consécutif, constitue à la fois, un acte de mépris et une indécente provocation à l’égard du peuple algérien profond, en raison du profond délabrement physiologique et intellectuel à la fois de l’intéressé, fortement diminué par ses pathologies diverses.

Mais la disqualification de M. Bouteflika a des raisons beaucoup plus graves. Au-delà de ses problèmes de santé, qui sont récurrents depuis 2005, et dans les méandres desquels la camarilla mafieuse et corrompue, pilotée par son frère Saïd Bouteflika, veut entrainer l’opinion publique, c’est la disqualification MORALE du Chef de l’État et de son entourage, au regard de la longue liste de scandales financiers, de grande corruption et de forfaitures qui ont gravement entaché l’honneur de notre pays et blessé la fierté du peuple algérien.

Dans un pays digne de respect, c’est devant une Cour de Justice que le Chef de l’Etat et son entourage auraient à comparaître.

En effet, sans plonger dans la masse nauséeuse des dossiers de grande corruption et des gros scandales financiers portant sur des milliards de dollars volés et détournés au préjudice du peuple algérien, je demande publiquement au Chef de l’État, en ma qualité de simple citoyen ordinaire, de s’expliquer devant le peuple algérien sur DEUX points essentiels, qui sont d’ordre éminemment politique et qui constituent autant de forfaitures graves, aussi bien constitutionnellement que pénalement :

-  1.- sur son choix, de se faire soigner dans les Institutions hospitalières militaires françaises du Val de Grâce et des Invalides et d’y recevoir le Premier ministre et le Chef d’Etat-Major, pour conférer avec eux sur des questions nationales hors du territoire national ;

-  2.- sur l’autorisation sans restriction, accordée à l’aviation militaire française pour le survol de l’espace aérien de l’Algérie, et l’assistance logistique corrélative, pour aller bombarder le Mali.

Des forfaitures caractérisées qui, dans un État de droit digne de respect, auraient entrainé M. Bouteflika et ses complices – civils et militaires – devant une Haute Cour de Justice de la République.

Question subsidiaire : quels sont les prix non déclarés, qui restent à payer par l’Algérie en contrepartie de ces forfaitures ?

Des forfaitures qui ont gravement fissuré l’Unité de l’Armée Nationale Populaire, cette Institution héritière de l’Armée de Libération, et dont la vocation n’est pas, et n’a jamais été celle d’être une armée auxiliaire d’une quelconque armée étrangère. Et a fortiori de l’armée de l’ex puissance occupante de notre pays, dans ses aventures au Mali voisin, sous couvert d’une prétendue lutte "anti-terroriste" dont les intrications complexes cachent mal les desseins néocoloniaux, teintés de croisade contre l’islam, nourris par un occident atlantiste et sioniste aux abois et en quasi faillite socio-économique et morale.

L’heure est à l’union sacrée de tous les citoyens et citoyennes pour barrer la route par tous les moyens légitimes et non-violents, à la déviance mentale d’un pouvoir biologiquement dégénéré, politiquement déliquescent et moralement corrompu, dont la criminelle fuite en avant constitue une menace réelle, imminente et mortelle pour la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale du pays et l’unité du peuple algérien.

Abdelkader Dehbi

»» http://lequotidienalgerie.org/2013/11/17/ils-ont-ose/
URL de cet article 23333
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Palestine, photographies de Rogério Ferrari
Préface, Dominique Vidal - Texte, Leïla Khaled Rogério Ferrari n’est pas un reporter-photographe. Il ne scrute pas, ne témoigne pas, n’écrit pas d’images. Il s’emploie à rendre au plus grand nombre ce qu’il a reçu en partage : l’humanité tenace de celles et ceux à qui elle est déniée. Existences-Résistances est un alcool fort, dont l’alambic n’a pas de secret ; il lui a suffit de vivre avec celles et ceux qui en composent le bouquet. Au bout de ces images, point d’ivresse. Mais un silence. De ces silences (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Toute manifestation à Cuba (ou à Miami, d’ailleurs) qui ne commence pas par "Abajo el bloqueo" (quoi qu’on dise ensuite) est une escroquerie ou une croisade de fous. Et brandir un drapeau états-unien à Cuba, c’est comme brandir un drapeau israélien à Gaza.

Viktor Dedaj

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.