Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’austérité tue, la répression fait rage, la démocratie meurt ! Gilets Jaunes, Gilets Rouges, sans gilet... Unissons-nous, résistons !

"Lettre à mes camarades de la CGT" et "Appel" du 12 mai 2019. Vangelis Goulas est un responsable de Laïki Enotita (Unité Populaire) Paris ; il est également syndiqué CGT. Transmis par Autrement.

Lettre à mes camarades à la CGT : Pour un printemps des luttes, qu’il vienne enfin le temps des cerises.

Le gouvernement et certains médias en diffusant des « fake news » concernant « l’invasion des manifestants » dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière visent à désorienter l’opinion publique d’un autre véritable scandale.

Les forces de l’ordre de M Castaner ont délibérément visé, ils ont attaqué les syndicats de travailleurs la journée même de la commémoration du Premier mai des travailleurs.
Une provocation odieuse qui montre clairement les intentions du gouvernement d’accélérer des réformes réactionnaires et la politique en faveur de la classe des riches et des puissants. Dans le collimateur, services publiques, salaires, âge de départ à la retraite et droits des travailleurs gagnés depuis des décennies.

Gazés, chargés, bousculés, attaqués par un camion à eau planque dans une rue latérale et par une pluie des lacrymogènes, les militants de la CGT nous étions victimes de la « nouvelle doctrine du maintien de l’ordre » mis en place par le gouvernement.

Ce Premier mai a été le test, l’avant-première de l’application de la loi « anticasseurs » votée par le gouvernement comme une réponse autoritaire face au mouvement des gilets jaunes et ses revendications justes.

Le message est clair, personne n’est épargné. « Restez chez vous. » Message répété en boucle par les médias aux ordres, chiens de garde de l’oligarchie financière.

Le gouvernement craint la convergence des luttes entre Gilets Jaunes et Gilets rouges, voilà pourquoi cette répression inouïe et grandissante. Après les gilets jaunes, ce sont les syndicalistes qui deviennent la cible de la répression.

C’est le moment peut-être que notre organisation syndicale modifie aussi « la doctrine » de l’organisation des manifestations.

Fini le temps des manifs tranquilles et inaudibles, loin des centres symboliques des prises des décisions.

La convergence des luttes entre Gilets Jaunes et la CGT doit donner lieu aux actions concrètes et à un appel à la Grève Générale reconductible.

La CGT doit mettre tous les moyens et rentrer massivement dans la lutte, organiser la grève dans chaque usine, dans chaque service public, doit fournir un moyen d’expression aux millions de concitoyens en gilets jaunes ou sans, qui ne manifestent pas encore, mais qui ont la boule au ventre et la colère qui monte.

La grève générale reconductible jusqu’à la victoire finale.

Un choix qui fera changer décisivement le rapport de forces et qui pèsera sur la construction de l’alternative progressiste, le jour d’après, la période post-macroniste a déjà commencé. Notre devoir doit être la transformation de cette période en période post-capitaliste.

En tant que militant syndicaliste, je suis à la CGT parce que je crois profondément que les travailleurs peuvent s’émanciper et construire eux-mêmes l’alternative pour une autre société humaniste, progressiste, anticapitaliste. Je suis à la CGT pour la charte d’Amiens.

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut agir maintenant.

Dernière sommation, camarades.

La responsabilité revient au prolétariat avancé et ses organisations, la CGT, d’investir, unir, expliquer, orienter la lutte pour mettre à genoux la bourgeoisie financière, œuvrer pour la paix, combattre l’impérialisme, se battre pour la justice sociale et les droits de l’humanité.

Les riches ont tous les moyens et toutes les armes pour achever leur but, les travailleurs seulement trois, l’organisation, la solidarité et la grève générale !

Gazés, chargés mais plus que jamais déterminés, passons à l’offensive pour un « printemps de luttes ». En rangs camarades. Qu’il vienne enfin le temps des cerises.

Bien fraternellement
Vangelis Goulas


APPEL du 12 mai 2019 - Respectons le NON du peuple grec.

L’austérité tue, la répression fait rage, la démocratie meurt !! Gilets Jaunes, Gilets Rouges, sans gilet...

UNISSONS-NOUS, RESISTONS !!!

Il y a quatre ans, en 2015 nous étions ensemble, partis politiques de gauche, syndicats et mouvement social on manifestait pour soutenir le peuple grec contre le coup d’état démocratique imposé par la troïka, (l’UE, la BCE et l’FMI) sous la banderole « Grèce, France, Europe l’austérité tue, la démocratie meurt, RESISTONS !!

En Grèce, ils n’ont pas gagné la première bataille, ils ont perdu, malheureusement avec la complaisance de Tsípras qui a trahi son peuple. Dans une société en pleine radicalisation, Tsipras a veillé à prendre le contrôle et à neutraliser toute tendance radicale des gens. Il y est parvenu en transformant en Oui le Non du peuple, qui le 5 juillet avait ignoré les chantages de l’establishment européen tout entier.

Dans ce tournant décisif pour le mouvement, les luttes de classe et les revendications sociales il est crucial que nous tirions les justes conclusions de la défaite grecque.

La première bataille c’était en Grèce. La LUTTE FINALE c’est aujourd’hui en France !

UNISSONS-NOUS, syndicats qui combattent la régression sociale, associations et mouvement sociale, Gilets Jaunes, construisons l’ Unité Populaire, le Front Populaire contre le démantèlement néolibéral de la société française, voulu par le Président de riches mais aussi dicté par les traités européennes, contre la répression féroce qui s’abat aujourd’hui aux Gilets Jaunes, aux syndicalistes, aux travailleurs de ce pays .

UNISSONS-NOUS pour défendre les acquis du CNR, pour une éducation pour tous, pour la sécurité sociale, contre les privatisations contre la casse des services publiques et pour les droits des usagers citoyennes, pour la justice fiscale, pour la justice sociale, pour l’écologie, fin du monde, fin du mois même combat, construisons la grève générale aux assemblées citoyens, aux assemblées des travailleurs.
L’austérité tue, la répression fait rage, la démocratie meurt !!

UNISSONS-NOUS, RÉSISTONS !!!

Respectons le NON du peuple Grec

Liste de diffusion sur la situation du mouvement social et les luttes du peuple grec et ceux qui veulent engager une politique décidée d’affrontement avec les mémorandums de l’austérité, avec la tutelle humiliante des créanciers et avec les gouvernements qui les mettent en œuvre, indépendamment de la façon dont ils se définissent politiquement.

Pour envoyer un message à ce groupe, envoyez un e-mail à l’adresse vangelis-goulas-info@googlegroups.com.

Visitez ce groupe à l’adresse https://groups.google.com/group/vangelis-goulas-info.


NB - Pour les élections européennes auxquelles Unité Populaire présente une liste, bien que luttant pour la sortie de l’UE et de l’euro ; voir la résolution de son Conseil Politique :

https://unitepopulaireparis.wordpress.com/2019/03/01/resolution-du-con...

»» https://groups.google.com/group/vangelis-goulas-info.
URL de cet article 34912
   
Même Thème
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Il faut prendre à César tout ce qui ne lui appartient pas. »

Paul Eluard, Notes sur la poésie, GLM, 1936


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.