RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

L’Ukraine face au spectre de la partition

Dans l’Est du pays, à Kharkov, se sont rassemblés les gouverneurs des provinces russophones, autour du président déchu Ianoukovitch. La crainte d’une scission du pays, d’un scénario à la Yougoslave plane, même si les dirigeants en question ont démenti avoir des intentions séparatistes.

La résolution adoptée au cours du congrès des gouverneurs de province de l’Est du pays a est pourtant clair : ils contestent la légalité des mesures adoptées par le parlement de Kiev dans la journée de samedi. A savoir la déchéance du président Ianoukovitch, l’organisation d’élections présidentielles au 25 mai prochain, la limitation des pouvoir du président, comme la libération de Ioulia Timochenko. Ces gouverneurs ont en outre décidé que les régions assumaient directement la responsabilité du maintien de la loi et de l’ordre car le pouvoir central est "paralysé".

Ianboukovitch lui-même a qualifié de "coup d’Etat" le retournement du parlement. "Je n’ai pas l’intention de donner ma démission. Je suis un président élu de manière légitime. Ce qui se passe aujourd’hui est du vandalisme, du banditisme, un coup d’Etat". Samedi, 10000 manifestants s’étaient rassemblés à Kharkov en soutien au président. En parallèle, 3000 personnes s’étaient rassemblées dans le centre de la ville pour clamer leur soutien aux changements intervenus à Kiev.

Entre la fuite et la division

A la tribune de la réunion des gouverneurs, un des orateurs a appelé ses compatriotes à se constituer en patrouilles civiles pour rétablir l’ordre ; un autre a prévenu les participants de la réunion de Kharkiv qu’ils devaient se préparer à être la cible de représailles si les manifestants de Kiev prennent le pouvoir sur l’ensemble du pays. A Moscou, la télévision publique Rossiya 24, qui a retransmis en direct la réunion des gouverneurs des régions de l’Est, a souligné qu’il était tout à fait envisageable que la ville de Kharkov se mette à déterminer ses propres politiques plutôt que d’appliquer les décisions prises dans la capitale.

Mikhaylo Dobkine, gouverneur de la région de Kharkov, a en revanche déclaré aux chefs des régions réunis : "Nous ne préparons pas une scission du pays. Nous voulons le préserver".

La carte du résultat des élections présidentielles de 2010 montre bien la séparation du pays en deux. En bleu les régions qui ont voté massivement pour Ianoukovitch, en jaune pour Timochenko (source Wikipedia).


En Crimée, certains ont déjà réclamé que la péninsule redevienne territoire russe. Les régions russophiles - Kharkiv, Donetsk, Dnipropetrvsk, Lougansk et la Crimée - comptent au total 14,4 millions des 46 millions d’habitants de l’Ukraine. La plupart sont d’importants bassins industriels. La Crimée abrite la Flotte russe de la mer Noire, basée à Sevastopol.

La carte politique est superposable la carte des langues parlées. Représenté ici le pourcentage d’habitants d’Ukraine dont la langue natale est l’Ukrainien (source Wikipedia).


Les autorités frontalières ukrainiennes ont annoncé samedi soir avoir empêché le décollage d’un avion dans lequel Ianoukovitch avait pris place à l’aéroport de Donetsk, où il tentait de quitter le pays. Deux soutiens du président, Mikhaylo Dobkine et le maire de Kharkov Guennadi Kernes, ont eux réussi à franchir la frontière russe.

http://www.humanite.fr/monde/l-ukraine-face-au-spectre-de-la-partition-559755

URL de cet article 24610
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

https://lesmutins.org/hacking-justice

à partir du 17 novembre, le film sera suivi de débats aux séances de 20h les lundi, mercredi, Vendredi. Calendrier : https://lesmutins.org/hacking-justice?tab=projections

Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La gauche n’a pas la moindre putain d’idée du monde dans lequel elle vit.

José Saramago

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.