Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La guerre des jeux vidéo entre l’Iran, Israël, et les Etats-Unis.

10 décembre 2011 - Le jeu vidéo « Battelfield 3 » simule un assaut de l’armée des Etats-Unis contre la capitale iranienne, Téhéran, et c’est quelque chose qui n’a pas été bien ressenti en Iran. C’est pour cela que l’Iran a décidé de répondre en sortant son propre jeu vidéo : « L’attaque de Tel Aviv », selon l’information de l’agence locale FARS.

Le directeur de la Fondation Nationale d’Iran pour les jeux vidéos , Behruz Minaei, a déclaré qu’ils ont déjà démarré le projet et comptent beaucoup de programmeurs Iraniens prêts à coopérer à son développement.

Minael, qui a critiqué « Battefield 3 » pour être un produit avec « de nombreux défauts techniques et de vidéo », a assuré que « la localisation du jeu à Téhéran est inacceptable », ce que partagent les autorités iraniennes puisqu’elles l’ont déclaré illégal et l’ont interdit il y a une quinzaine de jours.

L’Iran, selon les explications du directeur de la Fondation, a déjà envoyé des lettres à la Compagnie responsable du jeu vidéo , Electronic Arts (EA), pour manifester leurs protestations, et elle ne s’est même pas prononcée.

(…) Selon les informations de l’agence FARS, il y a quinze jours 5 000 jeunes iraniens ont adhéré à une pétition sur Internet pour interdire Battefield, le premier jeu vidéo interdit par les autorités de Téhéran.

Source : http://www.aporrea.org/actualidad/n194650.html

URL de cet article 15386
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Le Printemps des Sayanim
Jacob COHEN
Interview de l’auteur. Pourquoi ce titre ? J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve. Idéalement, j’aimerais que ce terme entre dans le vocabulaire courant, dans les analyses, et dans les commentaires. Voulez-vous nous la rappeler ? Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des juifs de la diaspora (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le combattant qui l’emporte est celui qui gagne la campagne de l’information. Nous en avons fait la démonstration au monde : l’information est la clef de la guerre moderne - stratégiquement, opérationnellement, tactiquement et techniquement. »

Glen Otis (Général US)


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.