Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


SPECULATIONS SUR " LES DETTES " issues de la speculation financiere fabriquée par les agences de notation :

Le coup de poker de Soros sur la dette européenne

Par Olivier Auberger Publié le 09/12/2011 à 15:47 Réagir

EXPERTISE BOURSE - George Soros a acheté de la dette européenne. Il prend ainsi le marché à contrepied.

En pleine crise de la dette européenne, il faut avoir les nerfs solides. C’est le cas de George Soros qui a acheté une partie des obligations issues du portefeuille du courtier en faillite MF Global. Le Wall Street Journal parle d’un montant de 2 milliards de dollars. C’est un montant significatif dans la mesure où Soros Fund Management gérait 5,8 milliards de dollars selon les dernières données en notre possession.

Si ce pari paraît fou à certains, il faut rappeler que ces obligations ont au moins un avantage : leur maturité est courte. Reste à savoir si George Soros a juste réalisé un coup à court terme ou s’il compte porter les obligations jusqu’à leur échéance. Naturellement, le financier américain d’origine hongroise s’est bien gardé de dévoiler ses intentions.

MF Global avait multiplié les opérations spéculatives

Le portefeuille obligataire de MF Global comptait des titres italiens, espagnols, portugais, irlandais et belges. Des achats disproportionnés avaient été réalisés sur les instructions directes du président du courtier, Jon Corzine, un ancien de Goldman Sachs.

Cette affaire montre que lors d’une faillite d’un établissement, il existe souvent des intervenants intéressés par l’achat de certains actifs.

Par ailleurs, peu après la défaillance de MF Global, le grand public a appris que des fonds des clients manquaient à l’appel. Le montant de 1,2 milliard de dollars a été évoqué. L’ancien président Jon Corzine a indiqué qu’il ne savait pas où se trouvait cet argent.

http://www.lefigaro.fr/marches/2011/12/09/04003-20111209ARTFIG00520-le...

Debut de l’audition du senateur pdg de MFGlobal ex dirigeant de Goldman Sachs

Jon Corzine Testimony : Ex-MF Global CEO Says He ’Never Intended’ To Break Rules

http://www.huffingtonpost.com/2011/12/09/jon-corzine-testimony_n_1138633.html

Groupama sous surveillance négative

Standard & Poor’s a placé sous surveillance négative la note de long terme de Groupama (BBB), qui pourrait être abaissée de deux crans, à BB+ (catégorie spéculative)....

http://lesechos-tempsreel.blogspot.com/2011/12/la-bourse-ce-matin-grou...

Lettonie : panique suite aux rumeurs sur des ennuis de la Swedbank

De nombreux Lettons se sont rués lundi sur les distributeurs de billets de la Swedbank à la suite de rumeurs répandues sur Twitter sur les risques de faillite de sa branche lettone. La Swedbank, la plus importante du pays, détient 20% du marché financier en Lettonie.

Près de la moitié des 298 distributeurs de la Swedbank en Lettonie étaient en panne de billets lundi matin. "Dans les agences et sur Internet, des gens posent des questions sur différentes rumeurs qui sont non seulement fausses, mais tout simplement absurdes", a précisé la banque.

L’incertitude qui pèse sur la zone euro, que la Lettonie espère rejoindre en 2014, ainsi que la faillite le mois dernier de la banque locale Krajbanka, a sapé la confiance des gens, a-t-elle estimé.

(ats / 12.12.2011 14h18)

http://www.romandie.com/news/n/Lettonie_panique_suite_aux_rumeurs_sur_...

Accord des banques Centrales fin Novembre : ce qui s’est vraiment passé !!!

11 Décembre 2011 Par MARIE CAROLINE PORTEU

Le 30 Novembre dernier les banques centrales occidentales décidaient d’un plan de sauvetage d’urgence

Pour : «  mettre un coup d’arrêt au développement de la crise de la dette qui saisit désormais toute la zone euro et menace de s’étendre aux économies limitrophes. »

http://www.mediapart.fr/journal/economie/011211/le-plan-daction-des-ba...

Mon premier commentaire sur l’article publié par la rédaction de Mediapart sur ce sauvetage fut bien de dire que Le roi dollar et le système financier américain venaient d’être sauvés in extremis par cet accord , alors qu’on voulait nous faire avaler que c’était le sauvetage des banques européennes qui en avait été l’une de causes !!!!!

Je ne pensais pas ce jour là être aussi proche de la vérité que ce que j’ai découvert depuis. Ce n’était pas l’euro qui était en crise , et encore moins la zone euro , ni ses banques mais voilà ce qui s’est réellement passé :

Le 29 novembre 2011 , la cotation de Bank of America est descendue à 5,02 $

Il existe aux USA une réglementation qui fait que la détention d’actions cotant sous 5$ est quasiment interdite :

"Conventional wisdom holds that institutional investors, particularly mutual funds, automatically unload all holdings of stocks trading below $5 a share."

Les Fonds de pension ont une charte qui leur en interdit la détention . La penny stock se retrouve radiée des marchés importants , tels que le Nasdaq National Market ou le Régional Stock Exchange  et surtout , la SEC interdit achats à  «  marge » ou les emprunts de titres .

«  stocks trading below $5 are "not marginable" and therefore not eligible to borrow or sell short. »

http://www.cfo.com/article.cfm/3011203

Qui sont les actionnaires de Bank of America .

Cette information est publique ........

....Voilà ce qui s’est vraiment passé le 29 Novembre dernier , et ce qui a nécessité cet accord de toute urgence .

Ce n’est pas la Grèce qui risquait de faire défaut , ou encore moins l’Italie .. C’était tout le système financier américain qui a failli s’effondrer . 

En matière de finances les apparences sont de plus en plus souvent trompeuses , et pour reprendre l’expression de Chouard sur la novlangue : désormais quand vous entendrez "l’euro est en crise" , pensez plutôt : les USA ou la GB sont en crise gravissime . 

11/12/2011, 20:58 par Arnoldrothstein

Marie-Caroline bonsoir,
Avez-vous lu ce papier :

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4527

11/12/2011, 22:01 par MARIE CAROLINE PORTEU

 @Merci Arnold 
J’avais eu cette information , mais via d’autre articles . Le vôtre est très complet . 
Voir que ces banques ont obtenu des liquidités à bas prix , de la part de la FED , supposée défendre l’intérêt général des américains , pour les reprêter immédiatement à taux beaucoup plus fort , en particulier aux Etats US , ou à d’autres Etats , est dans mon language ce que j’appelle le plus grand détournement de fonds publics jamais organisé , puisque in fine , ce sont les contribuables qui en paient les tribus à travers les intérêts financiers des endettements des Etats .
Le raisonnement s’applique d’ailleurs à l’identique à la BCE , avec son nouveau programme facilité pour les banques Européennes . 

11/12/2011, 20:29 par Leséparges
Bonsoir !
Exact , complétement exact ...
Dans un autre ordre d’idée :
Je viens de relire un article du diplo de novembre sur la BCE qui m’a rappelé que les dirigeants de cette banque qui se veut indépendante et vise la stabilité du système financier européen sont les agents de l’ordre néolibéral et donc la BCE est éminemment politique et subordonne ses interventions à des presciptions ultralibérales , exactement à l’instar du FMI .(dérégulations , privatisations , précarisation des salariés , remplacement de l’état social par des sociétés privées ,etc...)
Comme quoi on nous ballade et fait perdre de vue des choses basiques .(Tout au moins en ce qui me concerne..!)
Trichet qui était en charge de la BdF puis du budget sous Giscard d’Estaing et qui passe d’une boite à l’autre pour organiser la doxa néoliberale , comme ses successeurs ...
Ls.

11/12/2011, 21:55 par Danyves

Serait devenue une action négociable OTC, over-the-counter, négociable entre deux parties, et non plus un marché. entre l’enfer et le purgatoire.
 
http://money.cnn.com/2011/11/29/markets/bofa_stock/index.htm
 
Fed, BoE bond buys moved markets, study finds
alerter

11/12/2011, 21:51 par Danyves

bis repetita ici :
Deja mentionne par des mediapartiens, je reprends cette indication, a lire absolument :
 
Jean-Francois Gayraud  La grande fraude
 
 http://www.alternatives-economiques.fr/la-grande-fraude--crime--subpri...
  Nous vivons les conéquences d’une grande fraude financière, d’ordre criminel au sens propre du terme.   
La crise est une fraude
Jean François Gayraud    
 
La crise est une fraude, une succession de crimes en bandes organisées.
Les autres explications sont marginales et destinées à parachever l’abrutissement des pauvres gens et à garantir l’immunité des crapules sous couvert d’une espèce d’inéluctabilité abstraite et " systémique " !
Et plane une odeur de "mafia". 

12/12/2011, 15:52 par MARIE CAROLINE PORTEU

J’adore la conclusion de son entretien :
Quand la fraude a construit une maison , elle la détruit .
Je devrais recevoir le livre d’ici 48 H 
 
Et son raisonnement sur les subprimes est rigoureusement applicable à la spéculation sur dettes souveraines et aux produits dérivés , en particulier les CDS . 
 
L’exemple des prets secrets de la FED , donné par Arnold , venant parfaitement illustrer le discours de Gayraut 
Je préfère l’entretien de TV5 Monde , il est plus complet

http://www.youtube.com/watch?v=1_hII5pkCwo&feature=related 
alerter

11/12/2011, 21:30 par Liliane Baie

Merci beaucoup, Marie-Caroline Porteu, de ce que vous apportez à la compréhension des processus sous-jacents aux évènements.
Il me semble que vous ne citez pas le billet où vous expliquez les liens entre la situation économique des États-Unis, et la "crise de la dette" européenne. C’est-à -dire que, si j’ai bien compris, cela irait si mal aux USA sur le plan économique, que les banques centrales pourraient se détourner du dollar ? Si bien que seul un effondrement annoncé de l’euro, et de la zone euro, pourrait garder au dollar sa place prépondérante et éviter un crash en plein vol de celui-ci ?
Voici le lien sur le billet en question : "Les dettes européennes ne sont que la conséquence de la crise du DOLLAR".
 
12/12/2011, 06:08 par Danyves

MF Global, sur la finance casino, de l’usage du repurchase-to-maturity pour transformer un pari risqué en vente (cf Lehman Brothers), des demande du régulateur et des conséquences d’un retournement des agences de notation qui ont envoyé en faillite une société alors que la position de 6,3 MDS$ était en fait profitable (ce qui est une autre histoire qui a été vue, comment gagner de l’argent avec une dette artificielle) :
 
 A Romance With Risk That Brought on a Fatal Panic
 
Jon S. Corzine’s $6.3 billion bet on European sovereign debt turned out to be profitable, but the fear it induced brought down his brokerage firm.

12/12/2011, 10:31 par MARIE CAROLINE PORTEU

Merci Danyves 
Ce qu’il y a de passionnant avec cet article , c’est qu’en fait on peut d’ores et déjà dire que ce sont les dégradations des agences de notation américaines sur dettes européennes qui ont provoqué ce bank Run vis à vis de MF GLOBAL, entrainant par là meme sa mise sous chapter 11 .
 
La faillite de MF a fait disparaitre des milliards de dollars d’actifs financiers qui sont partis en fumée (effet de levier ) et a agrandi le trou noir des banquiers américains et des hedge qui lui étaient liés .
"Some $1 billion in customer money remains missing and thousands of clients, including small farmers in Kansas or hedge funds in Connecticut, still do not have nearly a third of their funds.
Some of that money may never be recovered if, as some regulators now fear, MF Global used it to cover trading losses and replenish overdrawn bank accounts.
 
C’est sans doute ce qui a provoqué l’asséchement de liquidités du marché américain qui les a fait arriver au 29/11 avec l’incapacité de redresser la barre pour les cotations bancaires , en particulier celle de bank of america .... 

12/12/2011, 15:31 par Danyves
Au milieu de la tunique de Nexus, ou encore et toujours les CDS :
 
EU Banks in
Tangled Web
 
Dozens of European banks have sold large quantities of sovereign-default insurance to other banks and investors, suggesting risks to lenders could be higher and more widespread than realized
Pour un total of €178 billion .
WSJ 

12/12/2011, 15:45 par MARIE CAROLINE PORTEU
Je le prendrais plutot à l’inverse de ce qui est dit étant donné que ces banques européennes ne sont pas les émetteurs de ces produits . 
Donc si elles les ont revendu , c’est que
1°) Elles ont besoin de liquidités
2°) Elles estiment qu’ils ne leur sont plus d’aucune utilité , puisqu’elles ont refourgué leurs dettes à la BCE .
 
Suivant la législation sur les produits d’assurance , les banques Européennes n’ont en principe pas le droit d’émettre des CDS . Il n’y a que les majors américains ou presque qui en émettent !!!! 
 
C’est vraiment la novlangue de Chouard , la presse financière actuelle !!! 
 
A l’appui de votre information :
DJ ING propose d’échanger EUR5,8 milliards de dette subordonnée 
AMSTERDAM (Dow Jones)—ING Group NV (ING) a annoncé lundi un projet d’échanger 5,8 milliards d’euros de dette subordonnée contre de la dette senior et des liquidités, devenant ainsi la dernière banque européenne en date à échanger sa propre dette à sa valeur actualisée dans le but de renforcer ses capitaux.
Plusieurs banques en Europe ont récemment réalisé la même opération car nombre de ces instruments se négocient avec une décote importante. La prime proposée par rapport au cours actuel de ces instruments pourrait pousser les investisseurs à accepter l’offre des banques.
ING propose des prix allant de 58% à 87% de la valeur nominale des titres. Le groupe devrait dégager une plus-value comptable sur ces titres - qui pourra être utilisée pour renforcer ses capitaux - car il paiera un montant moins élevé que celui emprunté initialement.
"En théorie, l’offre est positive et pourrait engendrer un bénéfice comptable considérable", affirme Benoît Petrarque, analyste de Kepler Capital Markets. Cependant, il avertit que des offres similaires ont été faites par d’autres banques et n’ont pas remporté un franc succès.
- Robin van Daalen, Dow Jones Newswires 
(Version française Aurélie Henri) 
(END) Dow Jones Newswires 
December 12, 2011 08:31 ET (13:31 GMT) 
Copyright (c) 2011 Dow Jones & Company, Inc.
 
Cela pourrait meme faire baisser les prix des CDS et donc les taux : provoquant ainsi l’effet inverse de celui recherché par les nouvelles dégradations des agences de notation !!!!
 
La phrase de Gayraut sur la maison construite sur une fraude automatiquement détruite par la fraude prend de plus en plus de saveur . 

12/12/2011, 15:47 par MARIE CAROLINE PORTEU

Illustration immédiate :
"L’Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de la France, a annoncé lundi avoir levé 6,503 milliards d’euros de bons du Trésor à taux fixe et intérêts précomptés (BTF) sur les lignes à 13, 26 et 44 semaines, selon un communiqué publié aujourd’hui. Pour cette première adjudication française depuis l’accord trouvé vendredi à Bruxelles sur le projet de traité européen, les taux d’emprunt sont en légère baisse par rapport aux précédentes opérations

http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-caroline-porteu/111211/accord-des...

L’audit simultané de toutes les Banques Centrales un projet pour les detectives Scherlok Holmes de la finance :

L’audit, un outil essentiel pour révéler les origines et les causes des actuelles crises de la "dette" aux Etats-Unis et en Europe

10 décembre par Maria Lucia Fattorelli

La récente crise de la dette aux Etats-Unis et de nouvelles informations sur les actuels problèmes économiques des pays européens révélent la manière dont la dette publique a été utilisée au bénéfice du secteur bancaire et financier.

Il faut avant tout souligner que la dette publique n’est pas mauvaise en soi. En fait, il devrait s’agir d’un important instrument de financement des politiques publiques -l’une des raisons pour lesquelles les Etats sont autorisés à contracter des dettes, évidemment sous certaines limites et conditions. Les prêts doivent permettre d’obtenir des fonds qui, s’ajoutant aux recettes fiscales, permettent au gouvernement de remplir son rôle en satisfaisant les besoins élémentaires de sa population.

Cependant beaucoup d’études, d’audits et d’enquêtes ont déjà révélé qu’au lieu de contribuer au progrès des politiques publiques, des montants significatifs enregistrés comme dette publique ne correspondent pas à de l’argent obtenu par des prêts. Par ailleurs, une large part de la dette souveraine est utilisée pour payer des interêts et des amortissements de dettes précédentes dont la contrepartie n’est pas connue.......

http://www.cadtm.org/L-audit-un-outil-essentiel-pour

URL de cet article 15383
   
SALARIÉS, SI VOUS SAVIEZ... DIX IDÉES RECUES SUR LE TRAVAIL EN FRANCE
Gérard FILOCHE
« Le droit du licenciement doit être assoupli », « les 35 heures n’ont pas profité aux salariés », « les charges sociales sont trop lourdes », « les fonctionnaires sont des privilégiés », « à terme, on ne pourra plus financer les retraites », etc. Telles sont quelques-unes des idées reçues qui dominent le débat public sur le travail en France. En dix réponses critiques, chiffres à l’appui, Gérard Filoche bat ici en brèche ces préjugés distillés par la vulgate néolibérale pour tenter de liquider un siècle de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le plus troublant pour moi était la soif de meurtre témoignée par les membres de l’US Air Force. Ils déshumanisaient les personnes qu’ils abattaient et dont la vie ne semblait avoir aucune valeur. Ils les appelaient "dead bastards" et se félicitaient pour leur habilité à les tuer en masse.

Chelsea (Bradley) Manning


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.