Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le 6 mai, libérons l’information

Communiqué

Mensonges, manipulations des médias, choix des interlocuteurs lors des interventions télévisées à répétition, nomination des présidents de chaines de l’audiovisuel public directement par l’Elysée, réforme des aides à la presse, encouragements apportés à la constitution de grands groupes de presse et aux concentrations avec leur corollaire le recul du pluralisme, dénigrement systématique des médias ou des journalistes trop soucieux du respect du public, perquisitions dans les rédactions, communication des « fadettes » de journalistes, interventions directes auprès des patrons de presse, vote d’amendements à la loi Hadopi réformant le statut du journaliste et limitant ses droits d’auteur, mise à l’écart des organisations représentatives de journalistes lors des Etats généraux de la presse, communication de sondages favorables au Figaro : faut-il en rajouter ?

Le quinquennat qui se termine a été, sans doute possible, le plus désastreux pour l’information des citoyens et pour la profession de journaliste.

Sous le règne sans partage de Nicolas Sarkozy, la crise a aussi touché la profession de journaliste qui a vu le nombre de cartes professionnelles diminuer depuis deux ans. C’est le résultat des concentrations, de l’aggravation des conditions de travail et de la précarisation des journalistes, notamment des jeunes, et de la volonté partagée par le président et les patrons de presse, ses amis, d’encadrer l’information, toute l’information, soumise aux lois de la communication.

Ce recul de la qualité de l’information n’est pas le seul fait du hasard ou de politiques patronales inconséquentes et incohérentes. La politique antisociale du gouvernement Sarkozy ne peut faire illusion que par des restrictions drastiques des conditions d’information des citoyens et par la mise au pas de rédactions, cibles de toutes les attaques, traitées de repaires de « gauchistes » ou d’affidés aux adversaires politiques du président.

Nicolas Sarkozy ne supporte l’information sur son action que si elle prend les formes de la propagande ; il a été imité par quelques ministres en mal d’existence, comme Xavier Bertrand ou Nadine Morano qui, de façon éhontée, ont vilipendé des journalistes insuffisamment dociles.

Pour le SNJ-CGT, le bilan du président candidat est désastreux et l’affaiblissement de l’information remet en cause la démocratie.
Le syndicat appelle les journalistes, tous soucieux de remplir complètement leur rôle social dans la cité, à en tirer toutes les conséquences.

Le SNJ-CGT appelle les journalistes, le 6 mai, à libérer l’information.

Montreuil, le 4/05/12

SNJ-CGT

Syndicat national des journalistes CGT 263, rue de Paris - Case 570 - 93514 Montreuil Cedex
Tél. : 01 48 18 81 78 - Télécopie : 01 48 51 58 08 - Courrier électronique : snj@cgt.fr - site Internet : www.snj.cgt.fr

URL de cet article 16595
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est grand temps qu’il y ait des mesures coercitives (contre les chômeurs)."

"Il y a des moyens très simples : soit vous faîtes peur soit vous donnez envie d’aller bosser. La technique du bâton et de la carotte."

Extrait sonore du documentaire de Pierre Carles "Danger Travail", interview auprès d’entrepreneurs assistants à l’université d’été du Medef en 2003


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.