RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Bolivie

Le Ministre bolivien dénonce le financement des groupes séparatistes par les multinationales pétrolières

Le ministre des Hydrocarbures de Bolivie, Carlos Villegas a révélé ce jeudi qu’une des entreprises stratégiques nationalisé par le gouvernement du président Evo Morales se trouvait être la principale source de financement des groupes d’opposition qui promeuvent des réfendums séparatistes dans différentes régions.

Dans une entrevue exclusive offerte à TeleSUR, Villegas a assuré qu’une des quatre entreprises nationalisées à ce jour, Andina, Chaco, Pan American Energy et l’opérateur de gazoducs Transredes, est impliquée directement dans le référendum anticonstitutionnel du 4 mai prochain dans le département de Santa Cruz.

« Nous ne pouvons pas permettre que des entreprises pétrolières soient encore les protagonistes du financement des mouvements régionaux et séparatistes qui se présentent avec une vision autonomiste », a t-il dit.

Vilegas a indiqué que la décision de nationaliser les entreprises a été prise après qu’il n’ait pas eu d’accord de conclu avec les mulitnationales étrangères .

« Il y a eu des aspects techniques, économiques et politiques qui n’ont pas permis d’arriver à un accord », a t-il dit.

Il a expliqué que l’État bolivien, par le biais du Ministère des Hydrocarbures, a fait une évaluation pour fixer le prix des entreprises en prenant en considération les potentialités de chacune.

Cependant, « ces entreprises n’ont pas permis le rapprochement pour arriver à un point d’accord sous un format mixte en vue d’obtenir des résultats favorables pour le futur », a t-il regretté.

« Ces entreprises ont présenté une position intransigente, ne permettant pas de dispositions légales dans le cadre de la nationalisation et comme il n’y a pas eu de possibilité d’accord, on a promulgué les décrets suprêmes pour acquérir la majorité de parts dans chacune d’entre elles », a t-il précisé.

Selon le ministre « les décisions que nous prenons sont au bénéfice des boliviens, c’est une politique qui a une action d’intérêt national (...) on ne peut pas placer des intérêts régionaux ou des secteurs économiques minoritaires au-dessus des intérêts du peuple ».

Ce dimanche 4 mai sera organisé un référendum promu par des secteurs d’opposition dans le département de Santa Cruz qui prétend approuver un statut « autonome » illégal, dont le contenu va contre les principes constitutionnels.

Le gouvernement de Morales a conclu ce jeudi la dernière phase d’étatisation des hydrocarbures, décrétée par le mandataire le 1er mai 2006.

L’Exécutif national a acquis 51 pour cent des actions d’Andine, filiale pétrolière bolivienne de Repsol YPF, l’entreprise Chaco, qui jusqu’à présent était entre les mains de Pan American Energy, du groupe British Petroleum et de l’opérateur de gazoducs Transredes, qui appartient à la société de capitaux britannique Ashmore. Toutes avaient été privatisées durant les années 90.

Il a aussi acquis la majorité relative dans les actions de la Compagnie Logistique d’Hydrocarbures bolivienne (CLHB), un consortium de capitaux péruviens et allemands.

Le ministre des Hydrocarbures a dit qu’avec cette mesure adoptée, maintenant Yacimiento Petrolà­feros Fiscales Bolivianos (YPFB) commencera à exercer dans ces entreprises l’administration et le maniement des ressources, remplissant ainsi l’engagement de 2005 dans lequel « l’État bolivien allait être celui qui exercerait le contrôle des entreprises stratégiques ».

TeleSUR/rf - MC

»» Ministro boliviano denuncia que trasnacional petrolera financia a grupos separatistas
URL de cet article 6603
  

Même Auteur
Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Ce n’est pas de Wikileaks que les Etats-Unis ont peur. Ce n’est pas de Julian Assange qu’ils ont peur. Qu’importe ce que je sais ? Qu’importe ce que Wikileaks sait ? Ce qui importe, c’est ce que VOUS savez." — Julian Assange

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.