RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Equateur

Le président Correa fait adopter sa constitution à près de 70%

Le peuple équatorien a approuvé à une très large majorité la nouvelle loi fondamentale. C’est un triomphe pour le chef de l’Etat équatorien, ami des présidents Vénézuélien et Bolivien, Chavez et Morales. Pour consolider le socialisme dans son pays, il soumettait ce dimanche à référendum son projet de constitution.

Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

Fidèle à son habitude, Rafael Correa a confirmé qu’il n’allait pas lever le pied après son quatrième triomphe électoral consécutif.

Approuvée par près de 70% des électeurs, selon les premiers sondages, « cette nouvelle Constitution n’est que le début du combat… » vient-il de rappeler, « nous avons construit les bases, il nous faut maintenant construire la maison », c’est-à -dire ce nouvel Equateur qu’il entend mener sur le chemin du socialisme du 21ème siècle dont il se réclame.

D’ici cinq jours, une commission sera nommée pour préparer un régime de transition, en attendant les prochaines élections générales, la présidentielle et les législatives.
Même s’il n’est pas encore officiellement candidat, Rafael Correa n’a pas de rival en vue.

Très populaire dans sa ville Guayaquil, le maire de droite, Jaime Nebot, a tout juste réussi à limiter les dégâts dans ce dernier bastion de l’opposition. Mais la consolation est faible pour l’opposition, hostile à une constitution qui, selon elle, porte les germes d’un régime politique autoritaire et d’une économie socialisante.

Dans tout le reste du pays, le OUI l’emporte sans rival, prouvant que le président Correa incarne toujours ce désir de changement auquel les équatoriens aspirent après une décennie d’instabilité.

http://www.rfi.fr/actufr/articles/105/article_72894.asp

URL de cet article 7181
  

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si je devais naître pauvre en Amérique latine, je prierais le bon Dieu pour qu’il me fasse naître à Cuba »

Manu Chao

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.