RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le Président Vénézuélien a dénoncé la préparation par Capriles d’un auto attentat

Le Président a récupéré le contrôle de son compte twiter 48 heures après avoir été victime d’un "hacker" qui lui en avait momentanément bloqué l’accès.

Ce mercredi matin, via twitter, le Président vénézuélien, Nicolás Maduro, a dénoncé les manoeuvres menées par l’ex candidat Henrique Capriles, en vue de planifier un auto attentat destiné à accuser le Gouvernement National y faire croire au peuple que l’Etat serait responsable de ces actes de terrorisme :

« Nous avons des informations selon lesquelles la droite est en train d’armer des groupes habillés de chemises rouges pour simuler des attaques. J’ai alerté les corps de sécurité » Il a ajouté que l’opposition est "aveuglée par la haine et le désespoir" et est capable de tout. Il leur a demandé de "faire preuve de bon sens et de mettre fin à cette intolérance et violence fasciste. Paix ». Devant cette situation, il a assuré qu’en tant qu’homme de paix et de parole, il a ordonné au Service Bolivarien d’Intelligence Nationale (Sebin) de « maintenir la protection de l’ex-candidat de la droite », malgré le fait que Capriles a « jeté dehors ceux qui étaient chargés de sa protection ».

Quelques heures plus tôt, Capriles avait annoncé, via twitter, que Maduro avait "ordonné l’attaque de sa résidence officielle de Gouverneur de Miranda située aux Teques (capitale) ». Il a ajouté que "quoi qu’il puisse m’arriver aux Teques serait attribué à Nicolas Maduro" .

Le Chef de l’Etat, a une fois de plus mis en cause Capriles y les responsables de l’opposition pour les faits de violence qui se sont déroulés au Venezuela ces derniers jours : "Vous, les fascistes, vous semez la haine et la haine, vous avez semé la violence partout dans le pays et maintenant vous dites : ce n’est pas moi… assumez votre responsabilité !, nous avons su déjouer votre Coup d’Etat. Que justice soit rendue. Malheureusement, la droite a encore attaqué aujourd’hui les Centres de Diagnostic intrégal de la Vaquera à Guarenas (Miranda nord) et Palo verde à Caracas, "j’ai ordonné que les responsables soient recherchés et détenus" a-t-il ajouté.

Dans un autre message, il a informé que le système électrique de Vargans, Miranda et Aragua (centre nord) avait été saboté par la droite : "lundi, je décrèterai le système électrique Service de Sécurité Nationale », il en a profité pour inviter le peuple à « isoler les fascistes et les violents là où ils se trouvent et le Ministère de la Justice à condamner les crimes et les saccages commis ».

"J’en appelle à la paix, à rejeter la haine, l’intolérance et la violence. Ce n’est qu’à ce prix que le pays pourra progresser. Merci Venezuela. Continuons ensemble » a-t-il terminé après avoir remercié ceux qui lui ont fait confiance par leur vote "pour leur loyauté au Géant (Hugo Chávez). « Je continuerai à gouverner le pays avec le peuple. Gouvernement de rue, avec amour, en travaillant pour la paix et le socialisme. Nous allons tous travailler et prospérer ».

Source : http://www.telesurtv.net/articulos/2013/04/17/presidente-de-venezuela-...

Traduction : Sofà­a del Valle

URL de cet article 20217
  

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.