Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le Projet Spartacus : Insoumission locale & Libération nationale

Face au Système, il y a ceux qui votent, et pensent que « cette fois c’est la bonne », omettant au passage que l’oligarchie contrôle les partis, leurs financements, les médias, le Ministère de l’Intérieur (qui « organise » les élections).

Face au Système, il y a aussi ceux qui manifestent, et suivent les mots d’ordre des centrales syndicales, omettant que ces mêmes syndicats sont financés par l’Etat ou noyautés par l’oligarchie, et n’organisent finalement que « la canalisation de la colère » pour faire avaler les « réformes » néo-libérales.

Face au Système, maintenant, il y a une dissidence qui s’organise. S’organiser, cela veut dire analyser le Système objectivement dans ses mécanismes de domination, et préparer une riposte aussi méthodique que systématique. C’est aussi refuser le jeu des partis ou des idéologies, et chercher le rassemblement pour un seul objectif : en finir.

Aujourd’hui, nous franchissons un cap décisif, et lançons le « Projet Spartacus - de l’insoumission locale à la libération nationale« . Ce projet, c’est un plan d’attaque imparable qui mettra à genoux le Système. Nous allons tout simplement cesser de le cautionner, et lui ôter progressivement l’ensemble des outils par lesquels il asservit le Peuple de France.

Nous allons mettre en place, avec votre aide et votre soutien, une multitude de dissidences locales, tant sur le plan économique que sur le plan politique, en organisant la puissance populaire, en fondant de nouvelles institutions. Cette insoumission locale sera le prélude qui nourrira un élan de libération nationale et qui verra, par le rassemblement des dissidents Français, la chute de l’oligarchie. Nous n’en sommes plus loin. Abattons nos cartes.

Vincent Vauclin
Coordinateur National de la Dissidence

Télécharger la présentation du Projet Spartacus :
http://dissidenceresistance.files.wordpress.com/2011/06/projet-spartacus.pdf

URL de cet article 14030
   
Viêt Nam, voyages d’après-guerres
André BOUNY
Nul mieux qu’un écrivain ne peut faire découvrir un pays. Que saurions-nous de l’Écosse sans Boswell et Johnson et comment nous représenterions-nous la magnificence de l’Orient au XVIe siècle sans les Pérégrinations de Fernaõ Mendes Pinto ? André Bouny s’inscrit dans cette lignée de voyageurs. Sa plume trace avec précision ce que tous les sens perçoivent du Viêt Nam traversé. Elle le fait doublement en accompagnant son texte de ses prodigieux dessins à la mine de plomb qui emmènent le lecteur de Hanoi à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu’un lorsque son salaire lui impose de ne pas comprendre."

Sinclair Lewis
Prix Nobel de littérature


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.