RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le sourire du cul-de-sac

Discours, discours, projets, projets : Les bouches sont enrobées de fleurs... Mais les murs des honnêtes gens sont tapissés de sang. C’est le résultat de l’enfilade de politiciens et de faux philosophes qui ont marqué l’histoire. Et des vendeurs du temple bleu... Qui se multiplient comme de faux dieux lustrés, laqués d’or. G.P.

Ce soir, j’écoutait le nouveau P.M. du Québec à la télévision lors d’une entrevue : un mandat de cinq ans pour arriver à un équilibre budgétaire vers 2016, 2017... Son ministre des finances précédent disait travailler à un équilibre budgétaire vers 2022. Il n’est plus là. Comme les milliers de travailleurs "non-voyants" qui traverse la petite histoire du siècle sans voir le cul-de-sac planétaire qui ne sera jamais annoncé.

Même si on nommait un nain " une personne à verticalité réduite", cela ne change rien à la réalité : l’économie, la finance, toutes les boursouflures de l’instantanéité ne changent rien puisque la réalité a changé. La "recette" de la mondialisation a déjà un quart de siècle. Et les vieillottes ficelles datent d’un siècle. Sauf qu’en un siècle, le "futur" a déjoué toutes les prédictions. Mais tous les acteurs sont religieusement rivés à leur manière de gérer, construisant des routes et des déroutes dans un monde déjà sur la voie du cul-de-sac. Si c’est un astéroïde qui a décimé les dinosaures, cette fois, c’est l’humain qui se sera paradoxalement suicidé avec une vision rose entretenue.

Ou bien cette vision du futur est un déni dans lequel chacun sauve sa peau, ou bien c’est une chimère totale mais - hélas- bien vêtue.

Disparition lente de la race terrestre : mort par cécité. Son "progrès" n’a été dirigée que vers une seule artère qui n’est plus la survie, mais le commerce exacerbé comme but ultime. Si, dans les débuts de l’humanité, le commerce fut un réel progrès dans les échanges de marchandises aux fins de survie et de confort, le présent commerce est devenu un jeu de recherche de puissance sanguinaire. On tue à distance, on tue par "commerce", on tue par "empoisonnement continu".

Si 1000 psychologues et psychiatres se réunissaient pour établir un diagnostic de l’Homme, on le vêtirait d’une blouse blanche et on l’enfermerait quelque part sur Mars... La prison rouge...

Bouddha est paralysé dans sa méditation, pour l’Homme, pourvu qu’il ait de l’action. En un siècle, on aura réussi à établir des "futurs viables et beaux" par un collier d’étapes mythiques, irréalistes, par des concepts d’évolutions par ... paliers plats. Alors, l’escalier est une chimère nourrie par le petit catéchisme de l’avoir par une créature au cerveau étréci et dents longues.

Le prédateur à numéros et à paradis fiscaux... La bête de l’apocalypse qui s’invisible dans les mailles du monde des affaires. Le "pays" n’est plus qu’un terrain et les habitants des outils de développement abaissés au rang des machines à produire du profit.

Le zèle affiché des "décideurs" apparaît irréprochable. C’est l’art du camouflage, mais avant tout la nouvelle créature exacerbée, feu et flamme, traversant les cerceaux embrasés dans le grand cirque mondialiste. Le nain-agité- décideur pompeux est devenu le spectacle des bulletins télévisés. La vie est passée du réel à l’écran plat. Prodigieux et magique ! Sous les chapiteaux du début du 20 e siècle, on pouvait - en payant, j’ai bien dit en payant- s’étonner des fœtus dans des bocaux, des femmes à barbes, des enfants à deux têtes, etc. Tout cela passe maintenant à la télé, mais en cravate...

La notion de loisir vient ensuite se greffer sur la liberté que dispense le travail serf. Cette notion de loisir ne doit pas faire illusion : elle masque le caractère césarien de la liberté engendrée sous forme de parole mythique. Les loisirs ne seront que des interruptions planifiées du labeur, des systèmes astucieux de récupération de la fatigue, donc des moyens d’utilisation efficaces et nécessaires des outils de la production dans l’empire de la production. Manuel de Dièguez

Le nain-dirigeant, cette personnalité à verticalité restreinte, a dû créer une nouvelle notion et tirer une nouvelle ponction dans les avoirs des citoyens : l’austérité. De toutes ces sciences nouvelles nées au 20 e siècle, l’économie est maintenant au rang des sorciers et de la guérison par le venin de serpent. Bizarrement, la pauvreté a été crée par les riches et mise sur le dos des pauvres. Ou du hasard... C’est ce qu’à prétendu M. Paul-Henri Rousseau directeur de la Caisse de Dépôt du Québec en 2009 après une perte de 40 $ milliards.

La tempête parfaite ! a prétendu M. Rousseau.

***

Pendant que l’humanité construit des routes pour le "progrès", la route n’a pas de direction réelle : elle est une route, la copie d’une route, mais jamais mise à jour.

Et c’est la raison pour laquelle, la pancarte "cul-de-sac" qui nous attend au bout de la route doit sourire un peu en voyant arriver une grande partie de l’humanité soumise aux recettes du savoir et de l’information en action sans aucun méditation ou voie philosophique.

L’humain est sous la gouverne d’automates d’un conformisme alarmant. Leur vision du monde est dans un classeur de bureau. Et les "têtes" dirigeantes sont dans des dossiers. Car tout est dossier...

La Vie est un dossier à gérer.

Et c’est le paysan et les travailleurs qui nourrissent ces cerveaux....

L’OGM n’est pas seulement dans les assiettes...

Gaëtan Pelletier 22 mai 2014

 

 

 

URL de cet article 25685
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

"Pour sauver la planète, sortez du capitalisme" de Hervé Kempf
René HAMM
Le titre claque comme un slogan que l’on clamerait volontiers avec allégresse. Quel immense dommage que si peu de Vert(-e)s adhèrent à ce credo radical, préférant, à l’image de Dominique Voynet Daniel Cohn-Bendit ou Alain Lipietz, quelques commodes replâtrages ! Les déprédations gravissimes de l’environnement découlent d’un mode de production uniquement mû par « la maximisation du profit ». La crise économique actuelle, corollaire des turbulences qui ont frappé la bulle des hedge funds et des subprimes, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Les Etat-Unis eux-mêmes, par leur tendance croissante à agir de manière unilatérale et sans respect pour les préoccupations d’autrui, sont devenus un état voyou."

Robert MacNamara
secrétaire à la défense étatsunien de 1961 à 1968
paru dans l’International Herald Tribune, 26 juin 2000.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.