Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le système médiatique français couvre les bombardiers israéliens

Quelqu’un voit-il une différence notable entre les deux articles ci-dessous ?

Syrie : les rebelles ont utilisé du gaz sarin, selon Carla del Ponte
AFP, 06 mai 2013, 09h45

Les rebelles syriens ont fait usage du gaz sarin, a affirmé Carla del Ponte, membre de la Commission d’enquête de l’ONU sur les violations des droits de l’homme en Syrie. "Selon les témoignages que nous avons recueillis, les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage de gaz sarin", a déclaré Mme del Ponte, dans une interview à la radio suisse italienne dans la nuit de dimanche à lundi.

et

Les rebelles syriens auraient utilisé du gaz sarin
Chloé Woitier , Le Figaro, 06 mai 2013, 09h59

La commission d’enquête de l’ONU sur les violences en Syrie a des « suspicions fortes et concrètes » de l’utilisation d’armes chimiques de la part des insurgés, mais doit encore « approfondir » ses recherches. Les rebelles syriens auraient utilisé du gaz sarin, un agent neurotoxique extrêmement puissant et interdit par le droit international. L’information provient non pas du régime de Bachar el-Assad, mais de Clara Del Ponte, membre de la commission d’enquête indépendante de l’ONU sur les violences en Syrie….

….Et blablabla et blablabla…

Mme Clara Del Ponte qui use de l’indicatif et une pousse crayon du Figaro qui cogite un conditionnel pour laisser le soin aux Israéliens de faire le boulot que les enturbannés de service n’ont pas réussi à faire, équipés pourtant par la première puissance criminelle de la planète et de l’histoire.

Le Figaro s’enfonce en titrant, pour mieux préciser de quel côté penche lourdement son parti pris et celui su système médiatico-politique qui pèse sur l’opinion française :

L’ONU s’embrouille sur l’usage de gaz sarin par les rebelles syriens

En Syrie, grand flou sur les armes chimiques
Le Figaro, 06 mai 2013, 18h31

« Les Occidentaux hésiteraient à fournir des armes aux insurgés », pleurnichent les éditorialistes sionistes qui font main basse sur l’information un peu partout dans le monde.

Non seulement les Occidentaux fournissent des armes (via leurs harkis en gandoura), mais en plus ils interviennent directement dans le conflit syrien pour lequel ils constituent les principaux acteurs. Tout le monde sait bien que la Syrie subit que agression extérieure caractérisée. On exhibe de temps à autre quelques larbins indigènes pour les besoin de la propagande, mais ceux agissent sur le terrain ce sont bel et bien les légions internationales islamistes supplétives encadrées par les « services spéciaux » américains, européens et israéliens, à partir des colonies occidentales voisines (Turquie, Jordanie, Irak, Liban et Israël).

C’est parce que les harkis échouent que les Israéliens tentent de faire monter les enchères espérant casser plus vite encore l’axe Téhéran-Damas-Hezbollah. C’est cela le véritable objectif de toute cette opération placée sous un label "printanier" avec pour objectif stratégique supplémentaire : chasser définitivement les Russes de Méditerranée en les obligeant à évacuer la seul base dont ils disposent en Syrie.

La honte suprême est évidemment celle de notre gouvernement qui croit encore utile (ou prudent - pour qui ?) de se la fermer quand il est temps de l’ouvrir et de dénoncer l’agression ignoble que subit la Syrie. Et cela naturellement n’a rien à voir avec quelque soutien que ce soit à un régime ou à un gouvernement : cela ne regarde que le peuple syrien, souverain en ses murs.

Tout le reste c’est baratin pour demeurés et décervelés.

06 mai 2013

URL de cet article 20506
   
Communication aux lecteurs
24 février : Tous ensemble à Londres pour soutenir Julian Assange

La date du 24 février ouvre le départ des dernières audiences d’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur la demande des Etat-Unis. Sur le territoire américain Julian risque jusqu’à 175 années de prison pour avoir diffuser des documents sur la guerre en Irak et en Afghanistan dévoilant ainsi au grand jour tortures et exactions de l’armée américaine, pour avoir fait son travail de journaliste. S’il est jugé par un tribunal fédéral dans un état où la peine capitale est autorisée, il risque la peine de mort pour espionnage et divulgation de secrets d’Etat .

Nous organisons ce 23 février un départ de Paris en Bus pour Londres. Nous arriverons le 24 au matin pour commencer la manifestation et repartirons le soir afin d’être de retour le 25 au petit matin sur Paris.

Au nom de la Liberté de la presse, de la Liberté d’expression, de la Vérité nous demandons l’arrêt immédiat de la procédure d’extradition et la libération de Julian Assange.

Informations/contacts : https://www.facebook.com/events/467998704155446/

Réservations : https://yurplan.com/event/Tous-ensemble-a-Londres-pour-Julian-le-24-fe...

15 
Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Laissez les chiens de l’empire aboyer, c’est leur travail. Le nôtre, c’est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple »

Hugo Chavez


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.